Avis : Casque Stealth 600 Gen 2 de Turtle Beach

Il y a quelques temps déjà, j’avais assuré un avis sur le Recon 70 de Turtle Beach qui est à lire ici. Cette année, le célèbre fabricant de casques audio m’a envoyé le Stealth 600 Gen 2, évolution du Stealth 600, qui est également proposé à 99,99€, soit le même prix que celui de première génération. Après plusieurs heures de jeu en un peu plus de deux semaines, je vous livre mon ressenti sur ce casque de milieu de gamme…


Avis : Casque Stealth 600 Gen 2 de Turtle BeachAvant tout, sachez que le Stealth 600 Gen 2 que j’ai reçu (modèle blanc) est un casque compatible avec toutes les Xbox One et avec les PC sous Windows 10 avec le sans-fil Xbox. Bien entendu, la Xbox Series S et la Xbox Series X allant assurer la compatibilité avec les accessoires actuels, le casque pourra très bien servir avec les nouvelles machines de Microsoft. En revanche, si vous jouez sur plusieurs supports, il faudra opter pour la version PlayStation 4|5 / Nintendo Switch pour jouer sur les machines concurrentes. Dommage, j’apprécie quand un casque est compatible avec tous les supports, ce qui a un aspect pratique et économique. En parlant de côté pratique, il est agréable de voir que le casque, comme celui de la précédente génération, dispose d’une connexion sans-fil (mais pas Bluetooth qui est réservée au Stealth 700 Gen 2). A l’image de la connexion avec la manette Xbox One, il suffit simplement de le synchroniser avec sa Xbox One et le tour est joué. Rapide, simple et pratique. Pour le recharger, comme pour la manette, il suffit de le brancher avec le câble USB type C. Ce dernier étant assez court, il n’est pas vraiment possible de profiter du casque tout en le rechargeant, à moins de l’utiliser sur son PC portable et de le recharger par ce biais.


Avis : Casque Stealth 600 Gen 2 de Turtle Beach


Visuellement, je trouve le casque assez joli, son design est agréable et plutôt classe… Mais lorsque je m’attarde sur les détails, je constate surtout que le casque est majoritairement en plastique, avec un aspect assez bon marché. Il faudra quelques mois/années pour voir comment le plastique vieilli mais si c’est à l’image de celui du Recon 70, il devrait plutôt bien vieillir. Le fabricant a tout de même renforcé l’arceau et les gonds, même si la glissière reste en plastique sur ce modèle. Pour l’arceau en métal, il faut passer à la gamme supérieure. Reste que le casque n’est pas trop lourd et que le réglage se fait bien, grâce à la possibilité de faire pivoter les oreillettes à l’horizontale et légèrement à la verticale, ce qui permet de bien l’adapter à plusieurs morphologies de visages. Le fabricant l’annonce sur la boîte mais j’attendais de l’utiliser pour en être convaincu : le casque est bien compatible avec les lunettes, là où le Recon 70 exerçait une pression sur les branches. Pour cela, il faut remercier la mousse des oreillettes extra-auriculaires qui est plus molle à l’endroit où passent les branches. Celles-ci enveloppant les oreilles avec une mousse à mémoire de forme enveloppée par un tissu, il faut bien avouer que le confort est bien là. Reste que la mousse n’est pas très épaisse.

J’étais correctement coupé des bruits extérieurs ambiants mais j’entendais tout de même les cris de mes enfants. Je n’ai eu aucun souci sur les sessions courtes, les sessions longues ont été agréables mais j’avoue que j’aurais préféré avoir les coussinets du Stealth 700 composés de microcapsules de gel rafraîchissantes Aerofit. Comme je le disais plus haut, j’apprécie le côté pratique. Niveau fonctionnalités, je dois avouer que je suis servi avec ce Stealth 600. Les commandes principales sont situées à l’arrière du casque, du côté gauche. Il y a deux molettes, une pour régler le volume du casque et l’autre pour régler le volume du micro, le port USB pour la recharge et deux boutons. Le premier permet de switcher facilement entre trois modes d’égalisation (son emblématique, amplification des basses, amplification des aigus et des voix) et le deuxième sert à allumer/éteindre le casque… Lorsqu’on appuie brièvement sur ce dernier bouton, on peut également activer/désactiver la fonction Superman Hearing, une fonctionnalité exclusive à Turtle Beach. Cette dernière amplifie simplement les sons, quitte à perdre au niveau des basses. Le mauvais côté, c’est que la fonction, si elle est activée lorsqu’on navigue dans le dashboard de la Xbox One peut vite devenir énervante. Le bon côté, c’est que cette fonction devient presque indispensable dans les FPS (testé avec Crysis Remastered, divers Call of Duty, Battlefield, Apex Legends), les TPS ou les jeux horrifiques comme The Coma 2 : Vicious Sisters qui dispose d’un mixage audio exceptionnel. Les sons sont amplifiés, on perçoit de manière claire les moindres bruits.


Avis : Casque Stealth 600 Gen 2 de Turtle Beach


Quant aux trois autres modes, avec le Superman Hearing désactivé, j’ai finalement opté pour l’amplification des basses, sinon je trouve que l’on perd un peu en profondeur au niveau du son, et ce même si les écouteurs 50 mm couvrent la plage de réponse de 20 Hz à 20 kHz, soit les fréquences perceptibles par l’oreille humaine. A titre indicatif, le Stealth 700 couvre jusqu’à 22 kHz, un petit plus pour les plus jeunes d’entre nous. Dans tous les cas, pour un casque affiché à moins de 100€, les prestations sont vraiment bonnes, le son étant clair. En plus, avec l’association à Windows Sonic, le casque exploite bien le son surround virtuel qui permet de bien identifier les origines des sons. Ambiance garantie dans un jeu comme Ancestors : The Humankind Odyssey.

Niveau autonomie, le fabricant annonce 15 heures sans recharge. Pour ma part, même si je n’ai pas chronométré à la minute près, j’étais à chaque fois à un peu plus de 14 heures d’utilisation avant de recharger. Dernier point et non des moindres, le casque est équipé d’un micro rigide à bascule intégré au design. C’est plutôt élégant. Comme sur le Recon 70, il suffit de le baisser ou de le relever pour l’activer ou le couper. C’est pratique. De prime abord, j’ai trouvé le micro assez éloigné de ma bouche, et ce malgré la possibilité de le rapprocher d’un cran de son visage en le basculant vers sa joue une fois qu’il est baissé… Mais après plusieurs tests à enregistrer ma voix ou à discuter en ligne, je dois avouer que j’ai été agréablement surpris par le résultat. Ma voix est retransmise de manière assez fidèle, mon ton étant même légèrement adouci comme me l’ont fait remarquer des proches. En tout cas, il rivalise pas mal avec le micro du XO Three, micro souple que l’on peut régler à sa guise au niveau de la position.



Le Stealth 600 Gen 2 se pose en bon successeur du Stealth 600, arrivant en prime au même prix que son grand-frère, soit 99,99€. L’arceau et les gonds ont été renforcés même si on reste sur un plastique, certes léger, mais qui donne un rendu assez bon marché malgré un design élégant. Le micro s’intègre parfaitement au casque et s’avère efficace au niveau de la retransmission de la voix. Les oreillettes, grâce à leur tissu à mémoire de forme et une partie plus molle pour éviter d’écraser les branches des lunettes, font leur office, tout en restant très confortables. Niveau son, l’amplitude des fréquences couvre la plage de celles qui sont perceptibles par l’oreille humaine, tout en restituant des sons clairs. Le rendu pêche un peu au niveau des basses, malgré le mode permettant de les amplifier mais l’ensemble est vraiment de très bonne facture vu le prix affiché. La fonction Superman Hearing reste également très appréciable dans les jeux de tir ou dans les jeux d’horreur notamment, sans parler des jeux à ambiance. En bref, le Stealth 600 Gen 2 offre un très bon rapport qualité/prix pour un casque de milieu de gamme (attention, soit vous le prenez pour la PlayStation et la Switch, soit vous le prenez pour les consoles Xbox). Reste que si vous avez une cinquantaine d’euros de plus, nous vous conseillons de vous orienter vers le Stealth 700 Gen 2 qui offre de meilleures prestations.


Test rédigé par Vincent (lien vers l’article original) – Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *