Avis Manga Glénat : Ariadne L’empire Céleste – Tome 4

Les éditions Glénat commencent l’année 2020 en fanfare, avec le tome 5 de Tokyo Revengers (chroniqué ici) et le tome 4 d’Ariadne L’empire Céleste, à découvrir sur leur site et dont nous allons parler aujourd’hui. L’aventure de Leana et Lashil se poursuit, et nos amis ont désormais à leurs côtés l’énergique Louloulola ! Comment notre trio va t’il affronter les nouvelles embûches qui les mèneront à la lumière primordiale ? Découvrons-le sans plus attendre !


Avis Manga Glénat : Ariadne L’empire Céleste – Tome 4Synopsis : Leana et Lashil voient s’ajouter à leur joyeuse formation Louloulola, une amie d’enfance de ce dernier. À Leflare, un domaine de la lumière, ils obtiennent de précieux renseignements pour leur destination à venir au cours de leur périple. Leur objectif est désormais la Lumière Primordiale. Un nouveau pan pour l’odyssée de Son Altesse et de son chevalier servant !


Avis Manga Glénat : Ariadne L’empire Céleste – Tome 4


Un jeune homme doté de facultés spéciales, une princesse, tout un tas de soldats à leur trousse, des décors majestueux et des peuples hors du commun : tous les ingrédients sont là pour faire d’Ariadne un Shônen d’heroic-fantasy riche et plein de surprises. Mais ce n’est pas tout, et chaque tome parvient à distiller des touches d’humour qui font mouche, grâce à des personnages aux caractères bien trempés. Et c’est une nouvelle fois le cas dans le ce tome 4, dans lequel Louloulola s’avère bourrée d’énergie. La jeune femme n’a plus le moindre souvenir de son passé avec Lashil et ne comprend pas le lien qui les unit. Tout ceci rend bien évidemment jalouse la jolie Leana, qui change de ton avec Lashil et lui parle plus sèchement. Nos aventuriers viennent tout juste de glaner des informations capitales pour leur mission, et quittent rapidement l’immense ville de Leflare. Leana le dit elle-même : les grandes villes sont toutes les mêmes, et tout l’intérêt du manga est de nous faire découvrir de nouvelles zones bien plus originales, dignes d’un RPG. Le trio va donc rejoindre la Nécropole des rois mien-sis et faire la connaissance des Pin-Las et découvrir leur histoire.

Une nouvelle fois, Norihiro Yagi enrichit son univers et nous fait découvrir de nouveaux personnages. Les Pin-Las nous racontent leur histoire, et le background qui leur est consacré s’avère intéressant. Comme dans chaque peuple, il y a des gens bons, et d’autres ayant un penchant à faire le mal. Le tout est loin d’être manichéen et s’avère nuancé, les Pin-Las nous donnant également leur ressenti sur l’espèce humaine. Tout ce petit monde va s’enfoncer dans la forêt et dans les ruines souterraines, pour mettre la main de précieux indices afin de trouver la lumière primordiale et son immense pouvoir. Si Leana compte bien mettre la main dessus pour sauver le monde, ses ennemis ne l’entendent pas de cette oreille. Et ils en ont de grandes justement, avec leur look mi-homme mi-lapin. Ce tome propose une nouvelle fois un rythme maîtrisé, et même si la structure narrative reste la même que dans les tomes précédents, le tout est toujours aussi accrocheur. Les dialogues sont bien écrits, l’humour fonctionne bien, et les séquences de baston ne sont pas en reste. C’est dynamique et visuellement propre, et les attaques photoniques font rage ! Chacun a droit à son moment important, et le tome se termine en pleine action. De quoi donner envie de découvrir la suite !



Ce tome 4 d’Ariadne L’empire Céleste reprend la structure narrative des précédents, et s’avère toujours aussi efficace. On s’échappe rapidement de la ville pour découvrir des zones inédites et de nouveaux personnages, et la sauce prend une nouvelle fois. Même s’il manque à nos yeux quelques illustrations en pleine page et que le découpage est parfois spécial (beaucoup de petites cases à la suite), le coup de crayon est une nouvelle fois de qualité. Le rythme ne faiblit pas, et c’est une excellente chose !



Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *