Avis Manga Glénat : The Devil of the Gods – Tome 1

Alors que le tome 2 de The Devil of the Gods sera disponible dès le 7 octobre prochain aux éditions Glénat, nous avons décidé de vous parler du premier tome paru en juin dernier. Ce seinen d’horreur de Tsukasa Saimura et Kozo Takahashi pourrait bien vous coller une petite claque si vous aimez le genre ! Si vous appréciez les histoires de démons et d’exorcismes, alors cet avis est fait pour vous. C’est parti !


Avis Manga Glénat : The Devil of the Gods - Tome 1 blog manga lageekroomSynopsis : Un homme poignarde seize personnes dans le métro de Tokyo. Ce sera le point de départ d’une série d’incidents mystérieux… Renji Amamiya est attaqué par Toriko, une prostituée dont il est amoureux, mais il est sauvé in extremis par le père Mitakura, exorciste de renom qui lui révèle l’existence des démons… Un pur seinen d’horreur, par les auteurs de Crueler Than Dead. Scénariste : Tsukasa Saimura – Dessinateur : Kozo Takahashi. Ce premier tome est à découvrir sur le site de Glénat, à cette adresse.


Avis Manga Glénat : The Devil of the Gods - Tome 1 blog manga lageekroom


Après des premières pages qui mettent direct dans l’ambiance avec une tuerie particulièrement sanglante, nous découvrons Renji Amamiya, un jeune homme de 23 ans… Ce jeune chômeur est en compagnie d’une prostituée dont il commence à tomber amoureux, jusqu’à parler mariage… Mais aujourd’hui, Toriko se comporte bizarrement, allant même jusqu’à mordre Renji… Entre les jambes ! Blessé, humilié, Renji est tabassé par les macs de Toriko et balancé dans la rue. Alors qu’il se rend au domicile de la jeune femme, Renji la découvre en train d’écraser un chat avec sa botte et aperçoit son visage, clairement flippant ! Il découvre qu’un vieil homme est sur les lieux, et ce dernier balance une fiole d’eau bénite sur la tronche de Toriko faisant fondre son visage. A peine une vingtaine de pages ont été tournées que l’on découvre que Toriko est possédée par un démon et que le vieil homme est un prêtre exorciste, venu purifier les lieux. Tout ça est bien difficile à avaler pour Renji, qui va néanmoins demander au prêtre de l’accompagner dans ses futures missions et de devenir son assistant ! Ils vont se lancer dans un exorcisme, sur une fillette cette fois-ci. Mais au delà de ces cas isolés, la situation semble bien plus grave, et il semblerait que les démons tentent de se rassembler. On se doute également que le prêtre a un lourd passé, qui a fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui, motivé dans sa quête pour exterminer les démons.

Ce premier tome de The Devil of the Gods est ultra accrocheur. Certes, il reprend les codes de certains films cultes du cinéma traitant de l’exorcisme, mais il le fait bien. Le suspense est au rendez-vous, tout comme les frissons, et l’ambiance est particulièrement sombre avec des cases très contrastées dans lesquelles la pénombre est reine. Le découpage est très réussi, et l’apparition des démons lorsque l’on tourne les pages est bien amenée. Le travail réalisé sur les visages humains est excellent, sans parler des démons, qui sont très détaillés et vraiment flippants faisant ressentir et ressortir la tension de certaines scènes. Même si la lecture est rapide et que les choses se mettent pour le moment doucement en place, ce tome 1 donne envie de découvrir la suite ! The Devil of the Gods est un bon seinen d’horreur, souvent classique mais très efficace !


A lire également : 


The Devil of the Gods démarre plutôt bien, malgré quelques clichés et un certain classicisme. L’ambiance est excellente et les dessins de qualité, certains démons filant vraiment le frisson. Ce premier tome pose en tout cas ses premières bases et l’histoire devrait s’accélérer, donnant certaines réponses sur le meurtre de masse du début de tome et sa seule survivante. Les premiers exorcismes ne sont en apparence rien à côté de ce qui attend le prêtre et son nouvel assistant. On vous donne rendez-vous en octobre pour la suite !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *