Avis Manga Glénat : Tokyo Revengers – Tome 4, la grosse claque !

Si vous n’êtes pas encore au courant, sachez que nous adorons Tokyo Revengers depuis les toutes premières pages de son scénario. Cette histoire de voyage dans le temps et de guerre des gangs imaginée par Ken Wakui nous prend aux tripes, et nous attendions ce tome 4 de pied ferme, après un tome 3 dont l’histoire avançait peu. C’est tout l’inverse cette fois-ci, et il est temps de vous donner notre avis !


Avis Manga Glénat : Tokyo Revengers – Tome 4, la grosse claque !Synopsis : À 26 ans, Takemichi a le sentiment d’avoir déjà raté sa vie. Vivotant de petits boulots ingrats tout juste bons à payer le loyer d’un studio miteux, il se lamente sur le désert de sa vie amoureuse lorsqu’il apprend la mort de Hinata, la seule petite amie qu’il ait eue… La jeune fille et son frère ont été les victimes collatérales d’un règlement de comptes entre les membres d’un gigantesque gang, le Tokyo Manji-kai. Encore sous le choc, Takemichi est à son tour victime d’un accident qui le ramène inexplicablement 12 ans en arrière, lorsqu’il était au collège et se donnait des airs de mauvais garçon. Et si c’était pour lui l’occasion de sauver Hinata ? Mais en tentant de modifier le futur, Takemichi se retrouvera inexorablement mêlé aux complots se tramant autour du Tokyo Manji-kai et de son charismatique et mystérieux leader…


Avis Manga Glénat : Tokyo Revengers – Tome 4, la grosse claque !

 


Avis Manga Glénat : Tokyo Revengers – Tome 4, la grosse claque !Le tome 3 de Tokyo Revengers s’était achevé sur un cliffhanger de malade, dans lequel Draken venait de se faire poignarder malgré tous les efforts de Takemichi pour le sauver et changer l’avenir. Raté donc, et Draken gît sur le sol… Mais le lascar n’est pas mort et a de la ressource. Takemichi  va donc s’empresser de le prendre sur son dos pour l’emmener à l’hôpital, mais nos 2 héros vont tomber sur leurs ennemis. La baston fait une nouvelle fois rage dans ce tome, et le rythme est clairement soutenu. Takemichi va affronter ses ennemis avec un grand courage mais va sacrément morfler jusqu’à se faire transpercer la main avec un couteau. Heureusement, ils vont être sauvés au dernier moment et Draken va pouvoir être hospitalisé, et s’en tirer. Mais comme toujours avec ce genre de récit, lorsque l’on croit nos héros tirés d’affaire, des événements vont relancer l’intrigue.Ce tome 4 de Tokyo Revengers est intense et prenant, et mélange violence et émotions avec brio et beaucoup de cohérence. Si même Mikey va montrer quelques faiblesses et laisser parler ses sentiments, c’est Takemichi qui va encore gagner en développement et montrer son courage et son abnégation. Son but est de sauver Hinata, et il ne le perdra jamais des yeux. Mais même lorsqu’il pensera avoir tout arrangé, de nouvelles épreuves se dresseront face à lui. Contrôler son destin reste une chose quasi impossible, trop de facteurs entrant en compte. Le pauvre Takemichi va l’apprendre une nouvelle fois. En plus du suspense qu’il procure, ce tome 4 affiche un superbe coup de crayon, avec des illustrations d’une grande qualité et un fort dynamisme. Nous avons tout particulièrement apprécié certaines illustrations en pleine page qui mettent en avant des personnages clés de l’intrigue, et font passer des émotions. Certains visages bénéficient d’un soin tout particulier alors que ce n’était pas toujours le cas. Le manga se lit vite, trop vite même, mais reste un plaisir du début à la fin.



Si l’on peut reprocher quelque chose à ce tome 4 de Tokyo Revengers, c’est qu’il se termine bien trop vite, en 30 minutes à peine. L’histoire prend de l’ampleur et s’avère nettement plus riche que dans le tome précédent, mais l’auteur n’en oublie pas pour autant de proposer une bonne dose de baston. Le tout est dynamique et bien écrit, et se termine, une nouvelle fois, sur un cliffhanger très prometteur. Notre coup de cœur au début de l’aventure Tokyo Revengers se confirme une nouvelle fois, et il nous tarde de découvrir la suite !


A lire également :


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *