Avis Manga Kana : 5 Minutes Forward – Tomes 1 et 2

Comment sauver le monde en seulement 5 petites minutes ? C’est la question que nous pose Hiroshi Fukuda avec 5 Minutes Forward (Go-fungo no Sekai en japonais), une série en 7 tomes terminée au Japon et qui vient de débarquer chez nous aux éditions Kana via leur label Dark Kana. Nous avons eu la chance de recevoir les 2 premiers tomes de cette mystérieuse histoire de fin du monde, et il est temps de vous donner notre avis. C’est parti !


Avis Manga Kana : 5 Minutes Forward - Tomes 1 et 2Synopsis : Tokyo, Yamato Shiroaya est un lycéen ordinaire qui souffre d’un complexe d’infériorité par rapport à son jumeau, Yûto. Un jour, un mystérieux voyant confie à Yamato un étrange bracelet qui lui permettra d’aller dans le futur puis de revenir dans le présent. Mais il ne pourra être utilisé qu’une seule fois et sans savoir à quelle date on atterrira ! Incrédule, Yamato se retrouve pourtant projeté dans un avenir incroyable où des statues de bouddhas géantes sont en train de massacrer les humains et menacent la vie de son frère et de ses amis. Le monde a complètement changé ! Yamato s’apprête alors à retourner dans le présent, décidé à tout faire pour empêcher ce massacre. Sauf qu’il se rend compte, au dernier moment, que ce « futur » doit se produire seulement cinq minutes après le moment où il est parti ! Les 2 premiers tomes sont disponibles depuis le 5 juin aux éditions Kana, juste ici !


Avis Manga Kana : 5 Minutes Forward - Tomes 1 et 2


Avec 5 Minutes Forward, on entre rapidement dans le vif du sujet. L’auteur Hiroshi Fukuda n’oublie bien entendu pas de nous présenter nos personnages principaux et de présenter le background de son oeuvre, mais les événements dramatiques ne tardent pas à arriver. On découvre donc Yamato et son frère jumeau Yûto ou encore la jolie Michiru, qui ont grandi ensemble dans un quartier de Tokyo. Yamato est un lycéen ordinaire souffrant d’un complexe d’infériorité vis à vis de son frère (qui réussit toujours tout mieux que lui). Il va cependant voir sa vie totalement chamboulée par un mystérieux voyant, qui va lui confier un bracelet permettant de se rendre dans le futur et d’en revenir, et ce une seule et unique fois. Yamato se retrouve donc dans le futur et découvre l’horreur : des statues de bouddhas géantes débarquent en ville et massacrent tout ce qui bouge. Surprise : ce futur ne se produit que 5 minutes après son départ ! Première mission pour notre héros et ses camarades : survivre ! Yamato est en effet l’unique espoir de l’humanité, et sa possibilité de revenir 5 minutes avant la catastrophe pourrait bien être le seul moyen de sauver ses camarades et tous les habitants. Seulement voilà, il ne sera pas question de remonter le temps immédiatement, les choses ne pouvant pas être changées en si peu de temps. Yamato devra donc rester encore un peu dans ce futur apocalyptique pour découvrir le point faible de ses « ennemis », et ne remonter le temps que lorsqu’il aura une chance réelle de changer les choses !

Ce premier tome ne manque pas de rythme, et l’arrivée des statues tueuses donne lieu à des scènes de destruction et de violence assez impressionnantes. On a presque l’impression de revivre l’arrivée des Titans dans l’Attaque des Titans, avec des humains sans défense qui fuient pour ne pas se faire déchirer en deux. L’allure des statues est d’ailleurs assez flippante (elles ont les mains attachées et la bouche bâillonnée) et leur puissance explose page après page. Certaines illustrations de massacre ou de destruction de bâtiments sont visuellement excellentes, le tout ne tombant pas dans le gore facile ! Le fait d’assister à un futur qui pourra éventuellement être changé permet également à l’auteur de se lâcher et de prendre certaines libertés. Concrètement, aucun personnage n’est à l’abri et certaines séquences sont riches en émotion. Yamato s’est toujours juré de protéger ses amis, et remplir cette mission s’annonce clairement délicat voire impossible. Pour le moment, tout ça reste bien mystérieux et on se demande par exemple si ces 5 minutes menant vers l’apocalypse ont un lien entre nos héros jumeaux, nés avec 5 minutes d’intervalle. Comment Yamato fera t’il pour glaner des informations sur la menace et les utiliser dans le passé ? Notre héros a bien du mal à garder la tête sur les épaules et hésite presque à retourner immédiatement dans le passé… Ce qui serait une énorme erreur. Rythmé, prenant et bourré de suspense, ce premier tome se dévore avec intérêt, d’autant que le coup de crayon est précis et dynamique, malgré la simplicité de certains visages. Nous avons été quoiqu’il en soit absorbés par ces débuts, et il est temps de nous plonger dans la suite, sortie en même temps que ce premier tome !


A lire également : 



Avis Manga Kana : 5 Minutes Forward - Tomes 1 et 25 Minutes Forward – Tome 2 : Attention, assurez-vous bien d’avoir lu le tome 1 avant de poursuivre la lecture. Le premier tome de 5 Minutes Forward donne le ton, et la surprise n’en est que plus grande. Rythmée et violente, la bataille contre les statues tourne au désavantage des humains, qui font face à une puissance et une force sans limite qui décime les militaires en quelques minutes. En mauvaise posture, nos héros sont sauvés in-extremis par Jirô, un mystérieux homme revenu du futur, qui utilise l’Odd Genius, une sphère puissante pulvérisant les statues. Yamato, son frère jumeau et la petite sœur de Michiru, qui a rejoint le groupe peu de temps auparavant, suivent donc le mystérieux voyageur temporel dans un bar qui lui sert de base, retrouvant par la même occasion certaines vieilles connaissances. Dans un soucis de rythme (celui-ci est toujours aussi intense), l’auteur va rapidement expédier l’apprentissage de la manipulation de l’Odd Genius par nos héros. En quelques minutes, tel l’élu dans Matrix, Yamato et Yûto vont être capables de maîtriser l’arme pour défoncer de la statue ! La sphère est particulièrement puissante et permet de se matérialiser pour prendre différentes formes. Si tout ceci reste bien mystérieux, cela donne à nos personnages un moyen de défense important. Et il va rapidement falloir que notre troupe se creuse la tête pour sauver le futur, qui ne réserve rien de bon d’après Jirô. D’ailleurs, pourquoi ce dernier a t’il lui aussi reçu le bracelet du voyant ? L’odorat sur-développé de Yamato aura t’il son importance ? Beaucoup de questions pour le moment sans réponse, mais l’heure est à l’action ! Yamato n’a en effet qu’une idée en tête : retrouver le Ragaraja, la statue géante qui a tué Michiru, pour lui faire sa fête. Leur ennemi (qui est une statue de classe A d’après Jirô) se planque dans le métro, ce qui donnera lieu à une ambiance toute particulière et vraiment angoissante. La violence et l’horreur sont toujours au rendez-vous, et certaines morts (de personnages importants) vraiment percutantes. L’auteur n’hésite pas à aller au bout des choses, et le suspense n’en est que meilleur ! Malgré quelques personnages secondaires un peu en retrait et certains clichés liés au genre, ce tome 2 est toujours aussi excellent et rythmé, et la fin donne vraiment envie de découvrir le tome 3, prévu pour le 21 août 2020 !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *