Avis Manga Kazé : Doppelgänger – Tome 1

C’est d’une toute nouvelle série dont nous allons vous parler aujourd’hui en provenance des éditions Kazé ! Le tome 1 de Doppelgänger sera disponible dès le 15 janvier 2020 et la série comportera 4 tomes, qui sortiront tous cette année (le dernier étant prévu pour octobre). Il s’agit d’une enquête tout particulière, qui mélange meurtres en série et voyage dans le temps. Nous avons la chance d’avoir le tome 1 en notre possession, et il est temps de vous dire si nous avons été captivés par cette histoire ! C’est parti !


Avis Manga Kazé : Doppelgänger - Tome 1 blog manga lageekroomSynopsis : Accusé à tort dans l’affaire des meurtres en série de sculpteurs perpétrés le long de la ligne Yokohama, Makoto Kenzaki est exécuté. Par un coup du sort, céleste ou diabolique, il se retrouve projeté dans le temps juste avant que les crimes ne soient commis ! Pour empêcher les meurtres à venir et se venger du véritable assassin, le Makoto Kenzaki du futur choisit comme partenaire… son double du passé ! “Kenzaki du futur” et “Kenzaki du passé” vont alors se liguer pour enrayer l’affaire et poursuivre le coupable de cette énigme criminelle à suspense. L’enquête des deux alter ego contre le destin débute maintenant !


Avis Manga Kazé : Doppelgänger - Tome 1 blog manga lageekroom


Mais tout d’abord, penchons-nous sur la définition du terme Doppelgänger : « figurant dans de nombreux folklores et croyances, notamment dans la mythologie germanique et la mythologie nordique, le doppelgänger se présente toujours comme une copie, un double d’un individu ou bien sa version alternative souvent maléfique. Par ailleurs, le concept d’alter ego est très commun dans de nombreuses autres cultures et croyances. Selon les légendes, l’apparition d’un doppelgänger est un mauvais présage, annonçant des malheurs ou la mort de l’individu croisant son double. » Dans notre histoire, Makoto Kenzaki remonte le temps après avoir été exécuté pour des meurtres qu’il n’a pas commis. Qui de mieux que son double du passé pour l’aider à enquêter et résoudre cette affaire sordide ? Néanmoins, les 2 hommes vont devoir « cohabiter », et l’un aura pour objectif de tuer le coupable de ces meurtres tandis que l’autre souhaitera plutôt les empêcher. Passée la phase de « découverte », dans laquelle notre condamné à tort du futur devra prouver à son alter ego du passé qu’ils sont bien la même personne, l’enquête va pouvoir commencer. Avec les informations dont il dispose, Makoto Kenzaki va tenter de prendre les devants pour piéger le vrai coupable, jusqu’à aller rencontrer ses victimes. Il connait d’ailleurs très bien ces dernières, les ayant côtoyé durant ses études aux beaux-arts. Mais un événement dramatique les avait séparé, laissant quelques rancœurs qui pourraient bien être à l’origine de tous ces événements.

Onze années séparent les 2 « versions » de notre héros, et le condamné à mort n’a plus le même look. Amaigri et affaibli, il en a bavé durant sa détention et fait preuve d’une forte détermination pour empêcher les meurtres. Son double du passé et quant à lui plus naïf et moins impliqué, mais les événements vont rapidement le rattraper. Cette dualité est bien mise en scène et bien écrite par Tamaki Vanessa Chihiro, la mangaka. Nous avons beau avoir affaire à la même personne en 2 exemplaires, les caractères divergent et les méthodes également. Les onze années à attendre dans le couloir de la mort ont forcément laissé des séquelles, et le regard du Makoto du futur est noir et sombre. Cette dualité ressort également à travers des dessins de toute beauté. Le coup de crayon est remarquable, et les visages sont très détaillés et parfois flippants. La peur, l’interrogation, la haine, la désorientation : tous ces sentiments sont parfaitement retranscrits et immergent totalement le lecteur ! Du côté de l’intrigue, celle-ci se met doucement en place mais commence à réserver quelques surprises. Il est certain que le tome 2 va monter en puissance, celui-ci ayant principalement servi à poser les bases.



Ce premier tome de Doppelgänger est très intéressant et promet une intrigue de qualité. Sachant que la série ne comportera que 4 tomes, il est clair que la mangaka ne fera pas traîner les choses, et le rythme risque d’être soutenu. Le voyage dans le temps est bien géré, les relations entre les personnages commencent à se mettre en place, et le tout est vraiment accrocheur, s’inspirant de films tels que Seven ou encore Le Silence des Agneaux. Avec son intrigue qui se met en place et ses superbes dessins (mention spéciale une nouvelle fois concernant les visages des protagonistes), Doppelgänger – Tome 1 nous donne clairement envie de lire la suite. Rendez-vous en avril 2020 !



Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *