Avis Manga Kazé : Jagaaan – Tome 8

Sorti le 19 janvier 2020, le tome 7 de Jagaaan avait su nous convaincre avec ses thèmes forts traités avec intelligence et un Jagasaki qui avait gagné en maturité. C’est pour ces raisons que nous attendions ce tome 8 avec impatience, disponible depuis le 3 juin 2020 très précisément. La fin du tome 7 nous teasait l’arrivée des personnages des 2 arcs narratifs (Airi, Junpei et leur bande ainsi que Belle et Jagasaki) dans un parc d’attraction réservé aux adultes qui semblait tout sauf accueillant. Il est temps de découvrir ce que réservent ces lieux si étranges !


Avis Manga Kazé : Jagaaan – Tome 8Synopsis : Jagasaki et Belle sortent dans un parc à thème nocturne, réservé aux adultes. Morbides, immorales et violentes, toutes les attractions sont faites pour pousser les visiteurs à libérer leurs plus sombres instincts. Plongés dans la peau de démons, leur mission consiste à faire un maximum de victimes ! Les meilleurs challengers, seront invités à partager la table du maître des lieux… Mais tous ignorent que le parc dissimule un atroce projet, élaboré par des Détraqués !


Avis Manga Kazé : Jagaaan – Tome 8


Après un tome 7 un peu plus sérieux dirons-nous, cette suite part largement en vrille et met nos personnages dans des situations qui vont rapidement dégénérer. On ne vous apprend rien (c’est dans le synopsis à l’arrière du manga) : derrière ce parc à thème se cachent des détraqués, bien décidés à embarquer des humains pour leur faire ingérer des crapadingues afin de fonder un royaume. Pour les convaincre, il suffit d’appuyer là ou ça fait mal et de leur promettre monts et merveilles. La vie sera t’elle meilleure et privée de souffrance après avoir ingéré la bestiole ? C’est ce que l’on veut nous faire croire. Mais avant d’en arriver là, notre petite troupe, menée par une Airi qui ne sait plus vraiment sur quel pied danser (est-elle vraiment amoureuse de Junpei ? Souhaite t’elle rester femme ou laisser l’homme qu’elle était reprendre le dessus ?) va s’éclater dans des attractions vraiment cool ! La première partie du tome s’attarde sur Airi et sa relation avec ses camarades ainsi que sur ses problèmes d’identité. Se sent-elle plutôt homme ou femme (n’oublions pas qu’il s’agit d’un homme ayant « volé » le corps d’une femme) ? Peu importe finalement, seule la recherche du bonheur compte. Cela passe également par le sexe, ce tome contenant quelques scènes à déconseiller aux plus jeunes. Belle et Jagasaki se baladent de leur côté et participent également aux attractions, mais ce dernier va rapidement découvrir la présence des détraqués sur place. Il va être confronté à un choix capital : sauver Belle et sacrifier des civils innocents, ou l’inverse. La relation entre Jagasaki et Belle est toujours assez spéciale, Jagasaki affirmant même que cette relation amoureuse n’est qu’un mensonge. Il ne perd pas de vue sa mission principale : ramener sa petite amie Yuriko à la vie. Malgré tout, être avec Belle lui procure beaucoup de plaisir…

Ce tome 8 est extrêmement généreux et ultra dynamique. Quel plaisir de retrouver nos personnages, toujours aussi réussis et travaillés. Les détraqués ne sont pas en reste (notamment la tête pensante de ce petit stratagème) et le parc est le lieu idéal pour proposer des décors bourrés de détails. On retrouve derrière ces montagnes russes les thèmes forts habituels, comme les relations amoureuses, l’attachement, l’acceptation de soi, la recherche du bonheur, et bien entendu la dureté de la vie qui pousse certains à choisir la facilité et à se transformer. Ce tome 8 tranche donc beaucoup avec le précédent, plus terre à terre, et la suite promet d’être tout aussi perchée.


A lire également :


Jagaaan est un manga vraiment atypique qui va au bout des choses. L’ambiance fête foraine de ce tome fonctionne parfaitement, et Jagasaki va devoir une nouvelle fois faire face à des choix cruciaux. La « crise d’identité » d’Airi est également intéressante à suivre et complètement dans l’air du temps, même si certaines scènes peuvent être assez dérangeantes. Ce nouvel arc narratif commence en tout cas très fort, et la suite devrait être mouvementée. Vivement le tome 9, prévu pour le 1er juillet aux éditions Kazé.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *