Avis Manga Kazé : The Promised Neverland – Tome 11

L’histoire de The Promised Neverland nous surprend de tome en tome, et ce depuis déjà 10 tomes ! C’est le onzième que nous avons entre les mains aujourd’hui, qui va clore l’arc narratif de Goldy Pond. La chasse va prendre fin, et les enfants vont se retrouver face au puissant Leuvis, qui n’a pas encore dit son dernier mot. La tension est palpable dès les premières pages, et nous avions hâte de vous en parler. C’est parti !


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland – Tome 11Synopsis : La puissance écrasante de Leuvis oblige Emma et ses amis à repousser leurs limites et à se jeter à corps perdu dans la bataille. L’arriver en renfort de Ray et de son guide permettra-t-elle de renverser la situation pour venir à bout de cet effroyable démon ?! L’arc narratif de Goldy Pond se termine !


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland – Tome 11


Leuvis se dresse face aux enfants ! Puissant, rapide et sans pitié, le monstre compte bien apprécier cette partie de chasse à sa juste valeur. Emma et les autres vont tout tenter pour mettre en place leur stratégie et briser le masque du démon pour l’achever ensuite. Mais tout ne se passe pas comme prévu, et Leuvis a plus d’un tour dans son sac. A chaque fois qu’il se retrouvé acculé, Leuvis semble prendre encore plus de plaisir face à la situation : il vit cette partie de chasse à fond et se réjouit d’avoir enfin un réel challenge. On se demande alors comment les enfants vont pouvoir se débarrasser de lui, et ceux-ci vont rapidement devoir revoir leur tactique et se planquer dans un bâtiment. Le rythme ne faiblit pas dès les premières pages de ce tome, qui annonce d’entrée le ton : les gamins vont sérieusement en baver.

Mais ces derniers ont de la ressource, et réfléchissent sans cesse à de nouvelles tactiques et de nouveaux moyens pour flinguer Leuvis. A ce propos, nous avons trouvé certains dialogues un peu longs, et ils ont parfois tendance à se répéter quelque peu. Rien d’ennuyeux à l’horizon, mais les enfants nous expliquent parfois durant de longues phrases des choses que nous avons saisi après seulement quelques secondes. La violence est au rendez-vous, et certains vont être blessés, la liste étant déjà bien longue. Le monde dans lequel se trouvent tous ces orphelins est sans pitié. Nous savions déjà que les humains et les monstres avaient signé un pacte de paix, et que l’élevage d’enfants servant à nourrir les démons était une condition à respecter pour que tout se passe pour le mieux. Mais comment s’échapper de ce monde ? Le monde des humains a t’il conscience de ce qu’il se passe ? L’arrivée des enfants dans le monde des humains ne risque t’elle pas de déclencher une nouvelle guerre ? Tout ceci semble bien compliqué, et les enfants ne semblent en sécurité nulle part. L’univers de The Promised Neverland est souvent sombre et pessimiste, et l’amour des enfants et leur courage font clairement du bien. Ceux-ci suivent Emma et seront toujours à ses côtés, et nombre d’entre eux lui doivent la vie. Cet amour et ces liens qui les unissent seront t’il la clé ? Le tome se termine par une mise au point de l’histoire. On nous synthétise les informations importantes des derniers tomes, histoire de bien se remettre le scénario et ses mystères en tête, avant de se lancer dans le prochain tome, à venir le 5 février 2020.


Ce tome 11 de The Promised Neverland conclut l’arc Goldy Pond de belle manière. La tension est à son comble et on souffre en même temps que les enfants face à la menace. L’histoire en profite également pour faire le point, et nous récapitule toutes les informations importantes sur les humains, les démons et les contrats qui les lient. Les enfants ne semblent nulle part en sécurité, et on se demande bien s’ils s’en sortiront un jour. Avec ses dessins superbes et ses personnages attachants, ce tome 11 parvient à conserver la qualité de la série et ne nous ennuie jamais, malgré un petit air de déjà vu de temps à autre et quelques longueurs dans les dialogues. Reste à voir comment les choses vont évoluer par la suite ! Ce tome 11 est à découvrir sur le site de Kazé, en cliquant ici.


A lire également : 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *