Avis Manga Kazé : The Promised Neverland – Tome 16 + photos du coffret collector

Disponible depuis le 7 octobre 2020 aux éditions Kazé, le tome 16 de The Promised Neverland entame la dernière ligne droite de la série chez nous, alors qu’elle s’est déjà terminée au Japon avec le tome 20. Alors que Norman compte sur son plan bien huilé pour exterminer les démons, Emma et Ray se dirigent vers les Sept Murs afin de conclure une nouvelle promesse… Et apporter la paix à ce monde qui a déjà bien trop souffert. Le suspense est de mise, et il nous tardait de découvrir ce nouveau tome. C’est parti !


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 16 + photos du coffret collectorSynopsis : Pour percer le mystère de la “fille au sang maudit”, Emma et Ray ont repris le chemin des Sept Murs. Une fois la porte passée, ils se retrouvent prisonniers d’un univers qui ressemble étrangement à Grace Field House mais où règne une inquiétante atmosphère. Perdus dans ce labyrinthe qui se joue des lois de l’espace et du temps, parviendront-ils à trouver la sortie ? Ce tome 16 est disponible en édition simple et en édition collector, incluant le gag manga de la série et un set de silhouettes plastifiées à l’effigie des personnages. On vous laisse découvrir nos photos en fin d’article !


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 16 + photos du coffret collector


Tuons tout suspense : ce tome 16 est particulièrement captivant ! Ce sont 2 arcs narratifs qui sont développés dans ce tome : celui d’Emma et Ray, piégés dans un labyrinthe à nous retourner le cerveau, et celui de Don et Gilda partis à la recherche de Sonju et Mujika sur ordre de Norman. Ce dernier souhaite les ramener au camp pour les mettre sous protection, et introduit un nouveau personnage pour escorter Don et Gilda, Ayshe, une tireuse hors pair élevée par un démon qui ne parle pas notre langue. Mais Norman ne serait-il pas en train de tendre un piège à Sonju et Mujika, lui qui semble inquiet que « la fille au sang maudit » (Mujika) soit encore en vie ? Don et Gilda sont donc sur leur garde, et une certaine tension s’installe dans leur nouvelle quête. Emma et Ray sont quant à eux partis à la recherche des Sept Murs et se retrouvent transportés dans un endroit qui va leur rappeler certains souvenirs, mais pas que… Défiant les lois de l’espace-temps, l’endroit semble changer de forme à tout moment et rend fou nos héros. Tout ceci est-il réel ou est-ce leur imagination ? Emma devra garder la tête froide pour arriver à ses fins, et conclure une nouvelle promesse avec une mystérieuse entité dont nous ignorons encore le nom. Le scénario de Kaiu Shirai prend une tournure saisissante, et mélange des notions de mécanique quantique avec une pincée de surnaturel. On découvre même un flashback revenant sur la promesse précédente faite entre les humains et les démons !

Ce tome 16 est véritablement accrocheur en terme de scénario, et des rebondissements sont de la partie. Il en est de même pour le côté visuel de l’ouvrage, souvent surprenant, là où le tome précédent était un peu « sage ». Le labyrinthe dans lequel sont piégés Emma et Ray permet à Posuka Demizu de se lâcher visuellement et de nous proposer des environnements aussi tarabiscotés que torturés, jouant avec nos sens. Le rendu est excellent, et certaines illustrations bénéficient d’un gros travail en terme d’architecture. L’arrivée de Ayshe permet également de découvrir un personnage travaillé, accompagné de ses chiens. Et les démons sont une nouvelle fois de la partie, avec la présence de Lord Bayon, de Lady Noum ou encore de Lord Pupo, qui se préparent pour la cérémonie de la Tifari. Visuellement, rien à dire, c’est une nouvelle fois excellent, dynamique et parfaitement lisible, sans être trop bavard, ce qui est parfois le défaut de la série.


A lire également : 


On terminera cet article avec quelques photos de la très jolie édition spéciale de ce tome 16, vendue une quinzaine d’euros. Celle-ci contient, en plus du dernier tome en date, le Gag Manga de la série ainsi que des silhouettes plastifiées représentant certains personnages. Le Gag Manga est dessiné par Shûhei Miyazaki, qui « détourne l’intensité dramatique de The Promised Neverland sur le mode humoristique ». Un style qui tranche avec la noirceur de la série d’origine et qui fonctionne plutôt bien, même si certaines scénettes son inégales. Le style davantage arrondi et mignon des dessins rend néanmoins ce tome bonus attachant. Les silhouettes plastifiées sont quant à elles un peu fines mais vraiment jolies ! On vous laisse découvrir tout ça !


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 16 + photos du coffret collector


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 16 + photos du coffret collector


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 16 + photos du coffret collector


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 16 + photos du coffret collector


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 16 + photos du coffret collector


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *