Avis Manga Mana Books : Hi Score Girl – Tome 4

Nous n’avons découvert l’auteur Rensuke Oshikiri que l’année dernière, avec des pépites telles que Le Perce Neige, Bip-Bip Boy ou encore Hi Score Girl et des coups de cœur systématiques. Quoi de mieux que de remettre ça en ce début d’année 2020 avec le tome 4 de Hi Score Girl, qui nous raconte la suite des aventures d’Ono, Haruo et Koharu avec toujours autant d’humour, de geekeries mais également d’émotions. C’est parti !


Avis Manga Mana Books : Hi Score Girl – Tome 4Synopsis : 1995. Après avoir échoué à l’examen d’entrée du lycée Joran, Haruo est complètement démotivé. Certes, ses efforts ont payé, car il est accepté en seconde dans le même établissement que Miyao, mais ces longues semaines passées à réviser lui ont fait perdre son niveau aux jeux vidéo. Quand Hidaka le défie sur une borne d’arcade, il va comprendre qu’Ono n’est pas la seule fille à pouvoir le battre…


Avis Manga Mana Books : Hi Score Girl – Tome 4


Nous avions quitté un Haruo bourré d’ambitions à la fin du tome 3, le jeune homme comptant bien se remettre à fond dans les études… Raté, et ses derniers examens ont été des échecs cuisants. Du coup, Haruo s’est dégoté un petit boulot histoire de pouvoir se payer les nouveaux jeux qui arrivent sur sa Sega Saturn. On retrouve également rapidement Koharu, qui s’est laissée pousser les cheveux. Toujours attirée par Haruo, celle-ci s’est entraînée dans le but de lui mettre une raclée dans une salle d’arcade, histoire d’attirer son attention. Ono rejoint également le trio, mais doit faire face aux restrictions de sa tutrice, qui lui interdit formellement de traîner après les cours pour parler à ses amis ou jouer à des jeux vidéo. Contrairement aux tomes précédents, qui mettaient en avant 2 des personnages principaux, celui-ci laisse une place importante à tout le monde. Chacun a donc ses moments forts, et les relations gagnent en épaisseur. Koharu va révéler ses sentiments tandis qu’Ono, qui ne parle jamais, va nous les faire comprendre rien qu’avec ses gestes et ses expressions du visage. Le pauvre Haruo se retrouve perdu entre les 2 jeunes filles, sans oublier sa passion dévorante pour les jeux vidéo.

Ce tome 4 de Hi Score Girl parvient à trouver la bonne alchimie, mélangeant humour, passion pour les jeux vidéo et relations humaines. Les geeks seront une nouvelle fois à fond devant tant de références (l’action se déroule en 1995, période durant laquelle la Saturn et la PlayStation se tiraient la bourre) mais s’intéresseront également à ces personnages attachants et travaillés. La mère d’Haruo est toujours aussi excellente, tandis que les excès de violence d’Ono, qui n’en rate pas une pour mettre un coup de boule à Haruo, font toujours sourire. Le pauvre en prend souvent plein la tronche, et on se marre bien souvent de ses malheurs. L’auteur n’en oublie pas de nous proposer quelques péripéties, et la vie difficile d’Ono va engendrer des conséquences difficiles pour la jeune fille. Le récit se lit de manière fluide et le rythme est excellent : on ne s’ennuie à aucun moment. On apprécie également toujours autant le coup de crayon de Rensuke Oshikiri, avec son style si particulier mais dynamique. Mention spéciale aux expressions des visages qui en disent souvent long sur les émotions des personnages, même à travers un simple regard.


Avis Manga Mana Books : Hi Score Girl – Tome 4


Hi Score Girl est un manga que nous aimons beaucoup, et ce tome 4 ne nous fera clairement pas changer d’avis. Le récit gagne en intensité et chaque personnage a cette fois-ci son importance et ses moments forts. C’est drôle, bourré d’émotion, et les références au jeu vidéo sont une nouvelle fois excellentes et parfaitement intégrées. On s’attache encore plus à Haruo et ses déboires, à Koharu et ses sentiments et à Ono et sa vie difficile. La fin du tome est vraiment intéressante, et promet de chouettes choses pour la suite.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *