Critique Avengers : Infinity War, et si on changeait le monde ? (SPOILERS !)

Oui, nous avons décidé de ne rien vous cacher sur ce nouvel Avengers, et de vous livrer notre avis avec spoilers. Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’il est difficile de parler du film sans dévoiler certains passages clés et certains enjeux, et enfin parce que nous avions envie d’aller au bout de certaines « analyses », notamment concernant le personnage de Thanos. Parler d’Avengers : Infinity War sans barrière est un réel plaisir, et nous voulions le partager avec vous. C’est parti !



Et si on commençait par nos impressions à chaud !


Mais quel film putain ! Après 10 années à teaser et mettre en place nos héros préférés ainsi que le Titan Thanos, Marvel livre ici une sorte d’apothéose, une réunion explosive telle qu’on l’attendait. Et les attentes étaient forcément nombreuses et importantes. Le film a été teasé il y a des années, et nous avions forcément des attentes vis à vis de certains personnages et des enjeux. Le gros problème des films Marvel (et cela concerne également l’univers DC Comics) et de créer du suspense, de faire douter le spectateur quant aux chances de réussite des personnages principaux. Thanos représente une menace réelle, et sa forte présence tout au long du film (le film aurait presque pu s’appeler : Avengers, l’histoire de Thanos) en fait un méchant puissant, charismatique et réellement menaçant. Pour une fois, et ça fait du bien, nous avons vraiment peur pour le destin de nos héros, et à juste titre, tant Thanos est puissant et le devient de plus en plus en trouvant les gemmes de l’infini ! Sa quête est expliquée dès le début du film, qui démarre sur les chapeaux de roue, avec le massacre quasi total du peuple d’Asgard par Thanos et l’ordre noir, sous les yeux d’un Thor vulnérable, et d’un Loki qui va payer de sa vie son ultime trahison. En parlant de l’ordre noir, ses membres sont ultra réussis : Ebony Maw, télépathe surpuissant au skill d’enfer et style génial étale ses pouvoirs dans une scène d’action urbaine juste excellente, mettant également en scène Docteur Strange ou encore Spider-Man. Dommage qu’il meurt de façon un peu rapide, car on aurait aimé le voir un peu plus longuement. Proxima Midnight, guerrière extraterrestre, propose un look tout en CGI vraiment réussi et son côté sans pitié la rend encore plus menaçante. On remarque parfois son côté « image de synthèse » un poil prononcé, mais son design est vraiment réussi ! Thanos sait s’entourer de vrais méchants, et ça fait plaisir !


Lageekroom Avengers 3 blog gaming ciné


Il faut l’avouer, Thanos est un méchant un peu cheaté. Ultra puissant, le Titan ne tarde pas à trouver les gemmes et à amplifier le pouvoir du Gant et sa force, mais au prix de quelques sacrifices (on reviendra sur le destin de Gamora plus tard). Le background de Thanos est vraiment intéressant, et le traitement du personnage au top. Ses dialogues sont bien écrits, et il ne se contente pas d’être un vulgaire méchant qui veut tout détruire, et montre une grande intelligence. Son but ? Exterminer la moitié de l’humanité. Drôle d’idée au départ, mais cette volonté est clairement expliquée dans le film. En tirant un trait sur 50% des êtres vivants de l’univers, les 50% restants auraient suffisamment de ressources pour vivre correctement. Dans le fond, Thanos est loin d’avoir la haine contre la galaxie, et souhaite la réguler pour permettre aux survivants de ne manquer de rien. Un paradoxe (tuer pour faire le bien) qui nous a touchés et qui touche des points importants. Qui plus est, cette « régulation » se ferait de manière arbitraire et sans favoriser qui que ce soit : riches ou pauvres, peu importe, les gens qui resteront pourront aussi bien être bons que mauvais. 50%, et c’est tout ! Pourquoi la moitié de l’univers en un claquement de doigt ? Parce que c’est comme ça ! Il ne faut pas spécialement chercher une explication à tout !


Lageekroom Avengers 3 blog gaming ciné


Il est certes brutal et méchant, mais Thanos a un coeur, et on s’y attache malgré nous. Il sait même exprimer ses sentiments lors du sacrifice de sa propre fille (adoptive) Gamora pour obtenir une des gemmes. « Sacrifier un être que l’on aime » est la condition nécessaire au but qu’il souhaite atteindre. Il le fait, mais au prix de quelques larmes, et cette mort est réellement dramatique et nous a fait mal. Même si sa théorie peut tenir la route, Thanos n’en reste pas moins fou et hanté par de nombreux démons. Il devra lutter contre lui-même, et bien sur contre les Avengers et autres Gardiens de la Galaxie ! Le mélange des personnages est vraiment réussi et cohérent. Ils se rencontrent, se découvrent, se battent même parfois malgré eux (ils ne se connaissent pas encore tous) et on assiste même à un combat de coq vraiment marrant entre Star-Lord et Thor. L’humour est bel et bien présent mais n’en fait pas trop, et on est à des années lumières d’un Thor : Ragnarok qui partait dans la comédie pure. Mis à part une ou deux vannes qui tombent un peu à plat, le reste est parfaitement bien dosé et ne casse pas trop les moments dramatiques. Car oui, Avengers : Infinity War sait se montrer grave et triste, et nos héros vont vraiment en prendre plein la gueule ! Docteur Strange annonce la couleur : après avoir vu les millions de futurs possibles, il n’en existe qu’un seul ou nos héros pourraient gagner. A t’il eu raison de prendre le risque de donner une gemme à Thanos ? Nous le saurons dans un an !


Lageekroom Avengers 3 blog gaming ciné


Au delà des patates de forain que livre Thanos, et dont beaucoup en font les frais (Spider-Man, Iron Man, Captain America), le Titan peut carrément attirer une lune entière pour la faire s’écraser sur la tronche d’un de ses ennemis. Les combats sont nerveux, vifs, bien filmés, et le spectateur en prend plein la tronche visuellement. A un ou deux détails près comme l’incrustation de la tête de Banner dans l’armure géante d’Iron Man (oui, c’est bien lui qui la contrôle dans la bataille au Wakanda), les visuels sont très réussis et la plupart des effets vraiment impressionnants. Mention spéciale au visage de Thanos (encore lui), ultra réaliste et détaillé, même de près. On en oublierai presque qu’il est réalisé numériquement (même si Josh Brolin lui prête ses traits) ! Le film se passe sur plusieurs terrains de jeu, et même si la bataille sur les terres de Black Panther est très réussie, les passages sur d’autres planètes permettent de découvrir des environnements vraiment chouettes. On assiste même à des séquences presque religieuses, ultra belles visuellement ! Forcément, même si chaque personnage a son heure de gloire, certains restent en second plan (Le Soldat de L’hiver, Captain America) ou sont complètement absents (Ant-Man, Hawkeye). Pas grave, le dosage reste vraiment bien foutu.


Lageekroom Avengers 3 blog gaming ciné


Revenons maintenant sur la fin du film. Thanos remonte le temps une ultime fois afin de récupérer la pierre sur le visage de Vision, alors que Scarlet Witch (la sorcière rouge) avait réussi à la détruire. Raté, le Titan, qui ne semblait pas bien contrarié par les faits, réussi à mettre la main dessus grâce à la pierre du temps. En possession de toutes les gemmes, Thanos devient encore plus puissant, et parvient, malgré le dernier coup de hache désespéré de Thor, à claquer des doigts. Oui, il claque des doigts, geste symbolique déjà évoqué dans le MCU, qui permet donc d’exterminer la moitié de l’univers. Nos héros disparaissent donc, de manière aléatoire, et l’émotion est à son paroxysme. Voir Groot disparaître face à un Rocket en larme est vraiment poignant. De même pour Spider-Man, qui disparaît dans les bras d’un Iron Man vraiment travaillé et génial tout au long du film. On notera que malgré son côté hautain, Stark aime la vie et fait tout pour la préserver : un véritable héros ! Les dernières minutes montrent nos personnages préférés, que l’on a suivi durant ces 10 années, partir en cendre de manière superbe mais néanmoins dramatique. Une scène forte et poignante. De quoi être sur le cul ! Certaines personnes se demandent pourquoi des personnages disparaissent et d’autres non : Thanos l’a dit, tout ceci est aléatoire. Une fois l’acte accompli, le Titan peut partir se reposer. Et c’est sur son visage que s’achève le film, de manière curieusement apaisante, comme en témoigne les spectateurs sans voix dans la salle ou nous étions. La scène post-générique ? On en parle ici !



  Un petit bilan ?


Imparfait sur certains points (notamment en terme de rythme, comme la scène de Thor à la forge), Avengers : Infinity War est une tuerie, que nous avons hâte de revoir. Véritable miracle pour tous les fans de comics, le film réussit un tour de force en rassemblant autant de héros de manière aussi cohérente, et parvient à mettre en scène un méchant qui a vraiment de la gueule, et à répondre à de nombreuses questions (d’ou vient le marteau de Thor par exemple). Thanos, vraie star du film, est un personnage attachant malgré ses volontés meurtrières, et propose une vraie histoire et de vraies motivations. Un méchant génial, une galerie de personnages qui gravitent autour de manière crédible, de l’action, de l’émotion, et un final qui laisse sur le cul : que demander de plus ?


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *