Critique ciné : Tomb Raider, le reboot adapté d’un reboot… c’est possible !

Pour bien comprendre le titre de notre article, il faut replacer le contexte : ce nouveau Tomb Raider est une adaptation du reboot de la saga sorti en 2013 sur Playstation 3 et Xbox 360, puis porté sur nouvelle génération dans une édition « définitive ». Après 2 films avec Angelina Jolie, c’est Alicia Vikander qui reprend le rôle de Lara Croft dans ce reboot au cinéma. Que de reboot donc pour un film qui fait le job en terme de spectacle, mais qui est paradoxalement trop proche du jeu vidéo.


Tomb Raider Lageekroom Blog gaming ciné série


Adapter un jeu vidéo en film reste toujours une expérience délicate, et beaucoup s’y sont cassés les dents. Soit le film s’éloigne trop du matériau de base et les fans râlent, soit l’adaptation est trop proche de l’oeuvre originale et la surprise n’est pas au rendez-vous… ce qui est le cas ici. En effet, ce Tomb Raider reprend de très près le jeu vidéo, et certaines scènes ont déjà été jouées par la plupart d’entre nous. Le naufrage du bateau, la scène de l’avion, la descente en parachute et certaines scènes à l’arc sont bien connues des joueurs, qui ne seront donc pas surpris de les retrouver à l’écran. Les autres découvriront des scènes d’action plutôt bien foutues malgré quelques bouillasses numériques. Lara part à donc à la recherche de son père disparu 7 ans plus tôt sur une île au large du Japon. Après avoir présenté le personnage de Lara Croft dans son quotidien, le film embraye sur l’île ou notre héroïne va se révéler. Prise à la gorge par un méchant barbu et ses mercenaires, Lara va sortir les muscles et tenter de venger son père, tout en empêchant cette organisation de mettre la main sur un tombeau apparemment maudit. Le scénario est vite expédié, on passe rapidement du coq à l’âne et certaines incohérences gâchent un peu le délire (les mercenaires ont mis 7 ans à découvrir un temple qui n’était pourtant pas bien loin, et certaines réactions des personnages sont vraiment déblies), mais l’histoire passe finalement en second plan et on appréciera le dépaysement que procure le film. 


Image associée


Alicia Vikander en Lara Croft, ça donne quoi ?


Bien qu’elle surjoue à certains moments, l’actrice passe vraiment bien à l’écran et sait transmettre des émotions. Je l’ai découverte dans ce film et elle est vraiment agréable à regarder. Je trouve qu’elle rentre parfaitement dans le rôle de Lara Croft, et qu’elle est vraiment au point physiquement. Un casting réussi donc, et j’ai hâte de la revoir dans d’autres rôles ! Son duo avec Daniel Wu (Lu Ren dans le film) fonctionne plutôt bien !

 

Et bien ça le fait bien ! L’actrice sait dégager une certaine douceur lors des scènes intimistes mais également une sacrée force lorsqu’il s’agit de passer la seconde. Elle grandit, mentalement et physiquement, tout au long du film, bien que cela se fasse un peu rapidement. Elle morfle, elle en prend plein la tronche, mais elle tient debout ! Un peu abusé, certes, mais sa rage fait plaisir à voir lorsqu’il s’agit de venger ceux qu’elle aime. Un choix de casting vraiment intéressant (l’entraînement intensif de l’actrice a porté ses fruits), et j’attends de la voir dans d’autres épisodes !


Et en terme d’action, ça pète ?


Certains paysages sont vraiment chouettes et le film est dépaysant. Malheureusement, trop d’effets numériques sautent aux yeux, et rappellent fortement le jeu vidéo. Certains effets de lumière font vraiment fake, et quelques éléments du décor (notamment les rochers) font un peu plastoc. Ça sent par moments le tournage en studio. Certains passages sont clairement abusés (la scène avec le piolet), mais il est difficile de reprocher ces exagérations tant elles reprennent les passages du jeu vidéo. Un plan est particulièrement dégueulasse, avec une caméra qui passe à travers les arbres jusqu’à suivre Lara en train de courir dans la jungle… bonjour les pixels. Hormis ces quelques défauts techniques, quelques passages sont vraiment bien foutus, et l’action est bien présente.

 

C’est pas mal. Disons que l’on retrouve ce qui nous aura fait vibrer dans le jeu vidéo de Square Enix. Les séquences cultes sont bien adaptées, malgré un côté, justement, très jeu vidéo. Certains effets numériques sont bien moches, comme ce passage ou Lara touche le sol après avoir galéré avec son parachute : un passage digne d’une cinématique PS2. Tomb Raider reste tout de même sympa niveau action, avec quelques fusillades, un arc qui fait pas mal de dégâts, et des passages « à la Indiana Jones » (à base de pièges à l’ancienne) bien rythmés. Un bilan plutôt bon, même si de mon côté, la surprise n’était pas au rendez-vous.


Un petit bilan ?


Tomb Raider est un film qui fait le job, malgré une blinde d’incohérences. Moins violent que le jeu vidéo (le film est tout public malgré certaines balles bien placées), il est plutôt efficace en terme d’action. On pourra lui reprocher d’être trop proche du jeu,  mais est-ce réellement un défaut ? Alicia Vikander passe vraiment bien en Lara Croft, à la fois douce et forte, et montre un sacré potentiel : prometteur pour d’éventuelles suites. Niveau scénario, ça ne vole pas très haut, les méchants sont très méchants et le film tentera de vous tirer quelques larmichettes. Techniquement, c’est assez aléatoire : certains plans sont vraiment chouettes (comme celui sous l’eau pendant le naufrage) tandis que d’autres vomissent des pixels. A trop vouloir ressembler au jeu, le film ne sait parfois plus trop sur quel pied danser. Tomb Raider fera en tout cas plaisir à certains fans et une partie du public ne connaissant pas les jeux, grâce à un bon rythme, une bonne actrice principale, et des quelques scènes efficaces. Un divertissement honnête… et c’est ce qu’on lui demandait !



Lageekroom

Une pensée sur “Critique ciné : Tomb Raider, le reboot adapté d’un reboot… c’est possible !

  • 27 mars 2018 à 17 h 22 min
    Permalink

    J’en sort mitigé, mais plutôt déçu. Comme vous l’avez dis, c’est le jeu vidéo en film et je préfère franchement y jouer que le regarder xD
    J’ai pas réussis à m’attacher à cette Lara et je la trouve pas marquante. Elle a certes beaucoup travaillé le rôle et son corps pour le film mais je vois pas Lara Croft en elle malgré tout, ni physiquement ni dans son jeu. Le film a pas mal d’incohérences et ça reste un film d’action lambda qui ne marquera personne :/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *