Et si je finis Breath of the Wild un an et demi après sa sortie, c’est grave docteur ?

The legend of Zelda breath of the Wild est sorti sur Nintendo Switch le le 3 mars 2017. Un opus forcément attendu par tous les fans de la série : il est celui qui fait vendre des consoles par cargos entiers et qui a les faveurs d’une fanbase gigantesque. Annoncé en grandes pompes, attendu sur la NX (nom de code de la Switch) puis repoussé, cet opus à reçu les meilleures notes de la presse vidéo-ludique partout dans le monde… Mais qu’en est-il de mon avis ? Celui d’un amoureux des Zelda en 2D à l’ancienne, dont l’épisode préféré est « A link Between Worlds » sur 3DS. Voici ma critique et voyons si mon classement à évolué !



Freedom

Vous vouliez un open world ? Vous êtes servis ! Vous vouliez passez des heures à vous balader en ne sachant que faire à part explorer à droite et à gauche ? Vous êtes servis ! Mais, attention, le jeu a les défauts de ses qualités. Je m’explique… Il y a toujours quelque chose à voir, une zone suspecte qui mérite votre attention, un ennemi peu commun qui se balade dans le ciel, une forme bizarre à découvrir… Mais cela nuit à votre avancée dans le jeu, et vous perdrez sans cesse le fil de votre quête, avec la désagréable impression de faire du sur place. La map à découvrir est gigantesque et à été réalisée avec soin pour nous perdre. Des points de synchronisation vous permettront néanmoins de découvrir des zones entières si vous arrivez au sommet. Je tiens à préciser que Breath of the Wild est tellement permissif que vous pourrez, si vous le souhaitez (et avec beaucoup d’acharnement), vous diriger vers Ganondorf afin de lui mettre sa raclée dès le début de l’aventure ! De plus, le jeu a un niveau de difficulté assez élevé. Les game over sont légions et vous devrez vous préparer en conséquence.


Come prepared

Si vous avez réussi à battre Ganon avec trois cœurs, bravo, vous êtes un pro gamer. Dans le cas contraire, il va falloir s’améliorer, et ce ne sera pas de la tarte. Cette phase de renforcement se résume à gagner des cœurs pour augmenter votre vitalité bien sûr, mais aussi votre endurance. Car oui, c’est un élément fondamental du gameplay : courir consomme de l’endurance, nager consomme de l’endurance, escalader consomme de l’endurance… Elle sera donc primordiale à votre capacité d’exploration, et il ne faudra pas négliger cette jauge. Mais comment on s’améliore ? Bonne question ! Il existe dans le monde d’Hyrule des sanctuaires pour mettre à l’épreuve votre capacité de force ou de réflexion. Le level design de ces niveaux est très réussi et certains vous donneront vraiment du fil à retordre. Finissez un sanctuaire pour obtenir un emblème de la déesse, puis échangez en quatre pour obtenir un boost permanent de cœur ou d’endurance. Simple mais efficace. Il en existe plus d’une centaine pour varier les plaisir. Les équipements sont quant à eux à trouver dans des coffres lors de vos balades, tout comme vos armes. Vous pourrez également en acheter mais faites attention à vos dépenses, les rubis fondent comme neige au soleil et quasiment tout est indispensable dans votre inventaire. Mais vous ne le comprendrez que bien trop tard… Autre élément fondamental du gameplay : la cuisine. Transformez vous en top chef pour préparer les meilleures recettes, vous redonner des coeurs ou booster vos performances. A vous l’expérimentation culinaire rendue possible par un nombre incalculable de choses à ramasser.



Living world

Lors de votre périple, vous vous rendrez compte qu’Hyrule est un monde plus que vivant, régit par les conditions climatiques, les horaires de la journée, les bandes d’ennemis qui se déplacent etc… Qu’il fait bon s’y promener ! Chaque NPC aura quelque chose à vous dire ou vous proposera peut être une quête. Vous serez amené à rencontrer les peuples emblématiques de la série, et les aiderez à résoudre leurs problèmes. Ces peuples sont liés à la trame principale du titre et vous amèneront à visiter des donjons. Tous très réussis et très ingénieux, ils apporteront chacun leurs combats de boss qui déverrouilleront des capacités spéciales. Je n’en dirai pas plus. Vous voulez capturer un étalon sauvage ? C’est possible, et il pourra même s’attacher à vous si vous le traitez bien, et vous aidera à traverser les contrées du royaume. Il vous prend l’envie d’attaquer des campements d’ennemis ? C’est possible, mais attendez qu’ils s’endorment, c’est mieux ! On pourrait continuer comme ça encore et encore tellement le jeu est bourré de contenu. Agissez sur la physique, avec les pluies, le vent, le feu, et vous serez surpris du résultat si vous êtes assez ingénieux. Chaque note de musique ou bruit du vent dans les arbres vous transporteront : laissez vous simplement guider selon le gré de vos envies…


Pari réussi ?

Nintendo à su totalement réinventer la série grâce à cet opus magistral qui mérite les louanges des joueurs. Le jeu a certes des défauts, comme certaines baisses de framerate dans les forêts par exemple, mais ils ne gêneront en rien le plaisir d’exploration des sentiers d’Hyrule. Épaulé d’un chara design de folie, le jeu est une merveille pour les yeux. Malheureusement, cette sensation de liberté vous fera souvent mettre l’histoire principale au second plan. Je pourrais parler de Breath of the Wild pendant encore longtemps mais il est important que vous le jugiez par vous même. Votre aventure sera unique, et ce même si vous décidez de recommencer une partie. Que vous soyez puriste ou nouveau venu, ce titre est fait pour vous. Pour ma part, mon classement reste inchangé mais il arrive en bon deuxième de mes Zelda favoris !



Une pensée sur “Et si je finis Breath of the Wild un an et demi après sa sortie, c’est grave docteur ?

  • 27 juillet 2018 à 17 h 35 min
    Permalink

    Super article! Je suis dans le méme cas j’ai plus de 120h de jeu et il me reste Ganon a battre lol ! Mais vu qu’il y a tout le temps qqchose à découvrir surtout cette map je repousse tout le temps le moment pour chercher la perfection !
    Énorme pépite , mais toutefois bien moins magique que les Zelda rétro, la technique ne fait pas tout 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *