LA MOMIE version 2017 : quand Universal veut lancer son propre univers

La Momie version 2017, c’est avant tout une campagne de pub, que ce soit dans la presse ou sur les réseaux. Et pour cause, le film est le premier du nouvel univers mis en place par Universal, qui entend bien surfer sur le succès de Marvel et DC, en proposant des films basés sur ses monstres et personnages. C’est Tom Cruise qui s’y colle, et la presse n’y est pas allée de main morte. Le film s’est fait largement défoncer dans la presse US, et nous venons de le visionner, quelques semaines après sa sortie en salle. Verdict les amis !


Résultat de recherche d'images pour "la momie 2017"


Du coup, La Momie, tu en attendais quoi ?

Bah pas grand chose finalement, mis à part en prendre plein la vue au niveau visuel. On espérait quand même un scénario un poil original et pourquoi pas un peu d’humour comme des les précédents films. Le contrat est au final à moitié rempli. Le fait que le film se soit fait allumer aux Etats-Unis n’a pas spécialement influencé notre envie de le voir ou pas. On voulait simplement passer un bon moment et voir comment le nouveau projet d’Universal allait prendre forme.

 


Visuellement, ça donne quoi ?

J’étais plutôt étonnée en fait par la qualité visuelle du film, mis à part quelques effets un peu ratés. Mais globalement, le tout est plutôt réussi et il y a des scènes qui claquent vraiment bien, notamment un combat Tom Cruise Vs La Momie bien mis en scène et qui a la patate. La représentation du tombeau/prison au début du film est travaillée et certains effets valent le détour, comme ces zombies qui partent en poussière. De ce côté là, on en a pour son argent. J’ai moins aimé le design de Hyde (après sa transformation donc), assez bâclé et pas très impressionnant.

 

Du bon et du moins bon. Certaines scènes sont bien classes (le sable qui envahit Londres, le combat contre la Momie) mais certains effets sont vraiment grossiers et trop voyants. Le film tente de créer une identité et c’est plutôt réussi, surtout que c’est le premier film du réal’ Alex Kurtzman. On ne peut pas dire que le film soit radin côté effets spéciaux, même si j’ai trouvé moi aussi que le passage de Jekyll à Hyde n’était clairement pas impressionnant. Après, et c’est paradoxal, il y a pas mal de scènes ou ça bouge, mais le film laisse finalement une sensation de vide. Bizarre… Il faut également dire que le film s’appelle La Momie, mais qu’il n’y a quasiment pas de momie, un comble. Les monstres ressemblent davantage à des zombies et la momie à une sorcière… la sensation est curieuse.

 


Acteurs, scénario, et le reste… alors ?

Bof bof… c’est quand même vachement classique et déjà vu, ces délires de libération du mal, de sacrifices, la petite romance à 2 balles… et un peu d’humour sympa mais qui rate parfois le coche. Le film est assez creux en fait, et Tom Cruise est là pour prendre le cachet, en faisant le job, mais vite fait. On dirait la plupart qu’il s’est ennuyé ferme sur le tournage du film. En revanche, Sofia Boutella, qui joue la Momie, fait bien le job et s’avère convaincante. Russel Crowe, lui, et venu prendre son chèque et intégrer son personnage à l’univers à venir, en passant vite fait par la case maquillage pour incarner Hyde. Même sa voix-off a l’air de se faire chier. Notre joyeuse troupe tente de nous maintenir éveillé mais certaines scènes et dialogues sonnent un peu creux et sont trop longs.

 


Un petit bilan ?

Malgré quelques longueurs, on ne s’ennuie pas forcément tout au long du film, qui passe finalement assez vite… mais laisse une drôle d’impression. La Momie, c’est ce genre de film pop-corn que l’on va voir pour ses effets spéciaux mais ne laisse que très peu de souvenirs, même si finalement, il n’y a pas grand chose à lui reprocher. On demande de l’action, il y en a, on demande de l’humour, il y en a… mais est-ce que cela suffit ? Nous nous sommes fait la même réflexion après le visionnage : malgré l’action, l’humour, et les millions de dollars balancés pour faire plaisir aux mirettes, le film sonne creux. On se demandait même si l’on venait vraiment de regarder un film ? Aussitôt vu, aussitôt oublié. Une sensation de vide s’est donc emparée de nous… c’est donc ça ? Ce film ? Celui qui est censé lancer la grande aventure d’Universal et de ses personnages et créatures mythiques ? Mouais, on aura vu vachement plus excitant. Le film ne mérite pas autant de haine et ce déferlement de de critiques, mais reste une oeuvre bien marginale dans le cinéma de 2017.


Lageekroom

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *