PAROCHE-FZS TESTE : THE LAST OF US sur PS4 : un remaster de qualité !

Un conte post-apocalyptique


Résultat de recherche d'images pour "the last of us"


Développé par le studio Naughty Dog et en exclusivité sur Playstation 3, The Last Of Us est apparu le 14 juin 2013, puis a eu droit à une version remasterisée sur Playstation 4 en 2014. Survival-horror post fin du monde au scénario travaillé, cette œuvre est une expérience de jeu unique et tiendra en haleine le joueur jusqu’à la dernière seconde.

L’odyssée de deux âmes égarées

Le scénario global n’apparaît pourtant pas des plus originaux de prime abord. En effet l’histoire se déroule dans une Amérique décimée par une terrible épidémie qui a laissé derrière elle quelques survivants en proie à des « infectés ». Autrefois des hommes, le virus les a transformé et rendu agressifs et bestiaux, leur seul but instinctif étant de se nourrir. Nous incarnons donc Joel, cinquantenaire solitaire et torturé qui a perdu sa toute jeune fille des années auparavant lorsque les troubles ont commencé. Vivant dans une zone de quarantaine confinée et barricadée en compagnie d’autres survivants, une mission en extérieur va le mener à une étrange jeune fille, Ellie. Il devra escorter celle-ci jusqu’à un groupe de survivants organisés, les Lucioles, car il semblerait qu’elle soit d’une importance capitale et détienne des réponses contre l’infection des humains. Leur périple les mènera dans des zones infestées et désolées où la nature a repris ses droits et où toute civilisation n’est plus qu’un lointain souvenir. En parcourant les vestiges et les ruines du monde, confrontés à des hordes de rôdeurs infectés et à des groupes de survivants agressifs et sans scrupules, Joel et Ellie vont apprendre à coopérer pour leur survie. Leur long et sinueux périple saura donner un sens à leur passé torturé et cruel, tout en les amenant à faire des choix difficiles. Survivre les conduira pas à pas vers une nouvelle vie.

Le scénario est sans conteste l’un des points forts de l’aventure, partant d’une simple mission de routine à une quête pour le salut de l’Humanité, jalonné par une profonde remise en question des deux protagonistes. Cette rencontre inopinée et les épreuves traversées ensemble leur seront à tous deux salutaire.


Résultat de recherche d'images pour "the last of us"


Survivre dans un monde ravagé et décimé

Tourné vers l’action/exploration, la progression dans l’univers de The Last Of Us peut s’appréhender de plusieurs façons, entre furtivité et scène de combats ouverts. En effet, tout au long de leur périple, nos deux protagonistes devront se frayer un chemin dans des contrées hostiles, passant de bâtiments en ruines à des rues abandonnées où règnent les infectés. Ces derniers sont d’ailleurs particulièrement alertes et sensibles au moindre bruit de pas sur des bris de verre, la furtivité est donc idéale pour avancer sereinement. Rassurez-vous, un arsenal varié permettra aux deux comparses de se défendre si la situation dégénère. Toutefois, qui dit contexte de fin du monde dit rareté des munitions, soins et autres vivres. Il est donc de mise de progresser judicieusement avec dans l’idée d’économiser ses ressources selon les événements. Il sera par ailleurs possible de collecter plusieurs matériaux dans les décombres pour confectionner des médicaments, améliorer des armes de poing, voire concevoir des pièges de types explosifs.


Résultat de recherche d'images pour "the last of us"


Quand la fin du monde règne

L’aventure de Joel et Ellie les conduira dans un long et redoutable périple à travers les Etats-Unis, de Boston à Pittsburgh en passant par Salt Lake City. Ils traverseront des villes où l’Humanité n’est plus, laissant place à une végétation prolifique et surtout à des hordes d’infectés rôdant dans les couloirs sombres, entre les carcasses de voitures et les ruelles étriquées. Ils seront également confrontés à des milices organisées, dont le but est de survivre avec la manière forte, en détroussant et assassinant les personnes égarées. Ces groupes de survivants, installés dans des camps de fortunes ou au détour de bâtiments abandonnés, sont tout aussi dangereux que les infectés. Prêts à tout pour survivre, tuant sans hésiter ou pire encore, certains groupes étant cannibales, leur ultime volonté sera, pour eux aussi, de survivre.


Résultat de recherche d'images pour "the last of us claqueur"


Une immersion et une expérience de jeu uniques

Sans conteste, l’univers de The Last Of Us est une réussite absolue. Les développeurs ont su imprégner une âme et une crédibilité au jeu à chaque minute d’exploration. Ce survival-horror possède sa propre ambiance, et malgré les clichés et le nombre important de jeux du même genre, il sait se démarquer habilement et il est difficile d’en décrocher. Il traite surtout d’une magnifique rencontre entre deux personnes perdues et ayant subie des pertes terribles par le passé, qui apprendront à survivre ensemble et finiront par s’attacher l’une à l’autre. Le voyage des deux héros est prenant et bien rythmé, passant de la visite d’une petite banlieue abandonnée à la fuite d’une ville aux mains de mercenaires, ou traversant des égouts infestés, une université en ruines ou un labo désaffecté et délabré. Chaque recoin visité stimule l’immersion dans ce monde détruit et oppressant, où l’ennemi peut être partout et où survivre s’avère être une lutte permanente. Il n’est pas rare de traverser un camp de fortune, parsemé de lits fabriqués avec les moyens du bords, protégés de vieux cartons et de bâches trouées, au milieu des déchets et des ruines, héritage d’une civilisation disparue. Des tragiques traces de l’Humanité sont disséminées tout au long de l’aventure. Joel et Ellie découvriront çà et là dans des salles barricadées des abris fabriqués à la hâte par des survivants dans une ultime tentative de survie. De nombreux documents ou journaux ramassés au hasard des décombres pourront être consultés, retranscrivant le plus souvent les tentatives désespérées de survie de leurs auteurs, ou le retranchement d’une famille dans une cachette attendant une fin cruelle…


Résultat de recherche d'images pour "the last of us"


The Last Of Us s’inscrit dans le registre du chef-d’oeuvre, de part sa réalisation sans faille et poussée dans les moindres détails. Naughty Dog a su créer un univers unique, doté d’une ambiance cohérente et immersive. Le jeu est haletant et oppressant, tout en proposant une sorte de fascination pour ce monde post apocalyptique. Les deux héros, âmes torturées et tous deux en souffrance d’un passé cruel, vont s’apercevoir qu’au travers d’une rencontre, ils peuvent réapprendre à vivre et vont nouer des liens irrévocables à force de courage et d’entraide. En visitant les vestiges de l’Humanité, Joel et Ellie seront poussés dans leurs retranchements et évolueront à mesure qu’ils franchiront de cruelles épreuves, jusqu’à découvrir pourquoi ils ont poursuivi cette terrible odyssée.


Paroche-fzs


PAROCHE-FZS : QUI SUIS-JE ?

 

Présente toi en quelques mots

Jérémy, passionné par le jeu vidéo dès mes 6 ans en découvrant ma première console sous le sapin, la NES.

Collectionneur depuis toujours, et plus activement depuis 3 ans, avec un net penchant pour le retrogaming.

Autre grande passion le sport, footeux à mes heures, et aussi les  classiques de ma génération 80/90 (DBZ, Ghostbusters, Gremlins, Terminator etc…)

Le dernier jeu que tu as kiffé 

The Last Guardian. Certes controversé, mais une expérience poétique originale et prenante.

Une console culte ?

La Super Nintendo, avec tellement de jeux cultes, indémodable.

Le jeu que tu attends le plus

Sans hésiter The Last Of Us Part 2, mais à plus court terme le remake de Secret of Mana sur PS4.

Ou peut-on te trouver ? (réseaux ou autres)

Sur mon Instagram : @paroche.fzs.gaming

Une pensée sur “PAROCHE-FZS TESTE : THE LAST OF US sur PS4 : un remaster de qualité !

  • 13 octobre 2017 à 16 h 05 min
    Permalink

    Superbe test!!! Un jeu qui restera numero 1 parmis les nombreux jeux que jai pu terminé !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *