RESIDENT EVIL Chapitre Final : le nanar de compèt’ !

On a tous nos petits plaisirs coupables, et je dois avouer plutôt bien aimer certains films de la saga Resident Evil, notamment le premier et son dernier plan plutôt cool. Je précise tout de même que je suis un fan inconditionnel de la saga vidéoludique et que j’ai eu le premier Resident sur ma Sega Saturn l’année de mes 13 ans. Donc oui, nous somme d’accord, les films Resident Evil, c’est de la merde par rapport aux jeux. Mais quand même, certains passages peuvent être assez marrants et fun à regarder. Oubliez ça, car 15 ans après le premier film, ce chapitre final déboule avec des caisses pleines de WTF et d’actions incroyablement débiles.

Je suis assez bon public, Nouvia aussi, mais là franchement : on a frôlé l’arrêt cardiaque devant ce déluge d’effets spéciaux à vomir et de plans ultra cut. Oui ok, il y a de l’action, ça pète, ça explose, ça gicle, ça charcle, mais sérieusement : ON Y VOIT QUE DALLE !! On aura rarement vu un film aussi illisible… c’est bien simple, la moindre action est découpée en multiples plans dont la moitié sont copiés/collés et mal foutus. Un simple rechargement de flingue se découpe en 5 plans différents. Evitez de picoler avant de vous lancer dans le visionnage, sous peine de sacrément souffrir. Mais on l’avait sentie l’arnaque,  si si : la première sentait déjà le sapin, genre Mad Max du pauvre. On s’est même demandé si le film ne tournait pas en accéléré tellement ça défilait à vitesse grand V à l’écran, le tout sans aucune cohérence. Crise d’épilepsie assurée.

Le pire dans tout ça : le film est bourré d’incohérences, et prend tous les anciens Resident Evil par la main pour les emmener au fond des bois et les enterrer vivants. Aucun lien avec les anciens films n’est respecté, certains personnages déboulent de nul part ou retournent leur veste sans aucune raison. Milla Jovovich semble ne pas avoir vieilli et a toujours la pêche, mais c’est bien trop peu face aux autres « acteurs » qui surjouent en permanence. Mention spéciale à Wesker (mon perso préféré dans les jeux), toujours aussi raide, coincé, et inutile. J’ai attendu tout le film de le voir utiliser ses pouvoirs et… prout, que dalle. La plupart des autres personnages sont bien inutiles et servent uniquement de chair à canon. On ne se souviendra même pas de leur nom au moment de leur mort.

Non, non et non. On aura beau aimer le sang, les zombies, l’action et certaines séquences WTF, ce Resident Evil Chapitre Final est beaucoup trop indigeste pour mériter un visionnage. On y voit que dalle, c’est sombre, ultra mal monté, cuté à mort, les personnages sont nazes et la plupart des effets ratés (les chiens sous l’eau, gros lol). Est-ce qu’on pourrait vous le conseiller juste pour vous taper des barres un dimanche pluvieux ? Même pas, tant le film fait mal au coeur et file la nausée. On s’est regardé perplexe, à plusieurs reprises, ça veut tout dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *