RETOUR SUR : ALIEN TRILOGY

Si vous avez tapé des crises de flippe devant le terrible Alien Isolation, sachez que ce titre est loin d’être le premier jeu basé sur la licence à voir le jour sur console. Le jeu Alien qui nous intéresse aujourd’hui est sorti sur Sega Saturn, PC et Playstation, et se nomme : Alien Trilogy.



Comme Isolation, Trilogy est un FPS jouable à la première personne. Sorti en 1996 (déjà !!!), le titre d’Acclaim proposait d’affronter les fameux Xenomorphes dans des couloirs sombres, glauques et flippants. Forcément moins abouti qu’Alien Isolation en terme de gameplay et de possibilités, le jeu proposait malgré tout une grande fidélité avec les films d’origine, et des sensations inédites pour l’époque. On était directement dans le bain, avec ces salopards de face-hugger qui n’attendaient que de vous sauter à la face pour vous pondre dans la gorge. Bonjour les gros pixels à l’écran quand on les voyait de près, mais la sensation était au rendez-vous, grâce notamment à une très grande fidélité sonore. Le jeu était vraiment flippant (j’avais 13 ans à l’époque), et la visibilité réduite (le jeu était sombre et on ne voyait pas bien loin avec le clipping) le rendait encore plus oppressant. Heureusement, le radar (et son bip sonore culte) pouvait vous aider à détecter les menaces, et le fusil à pompe permettait de faire un peu le ménage, en faisant attention de ne pas s’éclabousser du sang d’alien sur soi, parce que bon, ça brûle quand même beaucoup cette saleté.



On retrouvait dans le jeu tout le bestiaire de la saga, les aliens adultes, les reines, les rampants, chacun étant une menace de plus en plus en grande pour votre personnage. Les musiques étaient elles aussi bien flippantes et oppressantes, et savaient donner la dose de frissons au bon moment. Le jeu était ponctué de quelques cinématiques, aujourd’hui bien cheap et pixélisées, mais qui faisaient leur effet à l’époque. Si vous ne craignez pas les graphismes « à l’ancienne » (les ennemis sont en 2D) et un peu old school, le jeu vaut la peine d’être testé, car l’ambiance est là, et la durée de vie aussi, le jeu proposant pas moins de 30 niveaux.

Rendez-vous quoi qu’il en soit le 10 mai au cinéma pour la sortie d’Alien Covenant au cinéma, que nous ne manquerons pas d’aller voir !!

Panzer

3 pensées sur “RETOUR SUR : ALIEN TRILOGY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *