SNES Classic Mini : notre avis sans langue de bois

On l’attendait depuis son annonce ! Elle est enfin là ! Ouverture de la boîte, déballage, installation : tout est ok pour se lancer dans l’aventure Super Nintendo et se remémorer nos souvenirs d’enfance. Nous allons revenir sur l’engin dans cet article/test, après avoir testé tous les jeux, en solo, à deux, et bien plus encore. C’est parti !



Elle est toute petite ! Comme la Mini NES, cette Mini Super NES tient dans la main. Reprenant le design original, la console est vraiment mignonne de premier abord, tout comme les 2 manettes fournies, fidèles, un peu plus légères mais proposant un câble légèrement plus long que celles de la Nes. C’est bien mignon tout ça, mais en y regardant de plus près, le tout fait quand même un peu cheap. C’est léger, et ça manque un poil de finition. On a davantage l’impression d’avoir un jouet GIFI entre les mains qu’une vraie console de jeu. Notez que l’adaptateur secteur n’est pas fourni (contrairement aux câbles HDMI et micro USB), mais que la console peut être alimentée en la branchant directement sur l’USB de votre télévision. Mais l’important, ce sont les jeux, alors revenons sur les titres proposés dans cette petite machine.


Récapitulons tout d’abord la liste des jeux proposés. La SNES Classic mini contient donc :

– Contra III : The Alien Wars

– Donkey Kong Country

– EarthBound

– Final Fantasy VI

– F-ZERO

– Kirby’s Super Star

– Kirby’s Dream Course

– Mega Man X

– Secret of Mana

– Star Fox

– Star Fox 2

– Street Fighter II Turbo : Hyper Fighting

– Super Castlevania IV

– Super Ghouls’N Ghosts

– Super Mario Kart

– Super Mario RPG : Legend of the Seven Stars

– Super Mario World

– Super Metroid

– Super Punch-Out!!

– The Legend of Zelda : A link to the Past

– Yoshi’s Island


Du lourd donc, du très lourd, même si le nombre de jeux peut sembler un peu juste. 21 jeux, c’est beaucoup mais c’est peu en même temps, la Super Nintendo étant particulièrement riche en titres de qualité ! Qu’aurions-nous voulu voir dans cette sélection ? Et bien des jeux comme Le Roi Lion, Super Mario All Stars, un Mortal Kombat, un jeu de foot comme ISS Deluxe, Earthworm Jim, Flashback, un jeu Batman, Cool Spot, Doom, Donkey Kong Country 2 et 3, un jeu Dragon Ball Z, Dragon’s Lair (histoire de criser un peu), Goof Troop (pour faire plaisir à Nouvia), Illusion of Time, Jurassic Park, ou encore Prince of Persia. Bref, la liste aurait pu être très longue mais on se contentera de ce que Nintendo nous propose.

 

Autre déception, et non des moindres : les jeux sont en anglais. Même si cela avait été annoncé, il est vraiment frustrant pour les non anglophones de devoir se farcir Zelda ou Secret of Mana en anglais. La version française de l’époque avait beaucoup fait parler d’elle, car adaptée de la traduction américaine, elle même tirée du jeu en japonais (oui c’est compliqué tout ça). Mais elle reste culte, malgré le patch proposé il y a quelques années proposant une traduction plus fidèle à l’originale. Quoi qu’il en soit, les jeux que nous avons entre les mains aujourd’hui sont en anglais… dommage, surtout pour les nouveaux venus qui les découvrent. Mais qui dit versions américaines dit 60hz et absence de bandes noires : les jeux sont plus fluides et en plein écran, et ça c’est cool ! Du côté de l’interface, le tout est fluide et paramétrable, tout comme l’affichage : on pourra par exemple activer un filtre cathodique plutôt sympa, et changer le format de l’image.


Résultat de recherche d'images pour "super metroid"


Heureusement, manettes en main, les sensations sont là. Nous avons lancé Mario Kart en premier, histoire de nous tirer la bourre. Le branchement HDMI fait du bien aux couleurs et apporte un peu de finesse mais les pixels piquent parfois les yeux. Nous adorons cette époque, mais certains circuits ont vieilli et manquent de lisibilité. Cela ne nous a pas empêché de nous éclater, de rager (surtout moi, Panzer, qui ai pris une bonne raclée), et de prendre plaisir sur ce jeu d’exception ! N’étant plus habitués à jouer si longtemps avec les manettes SNES, nos doigts ont un peu souffert. Nous avons ensuite lancé Street Fighter, histoire de se tataner un peu ! Le jeu est rapide et fluide, et vraiment fun à jouer (c’est Nouvia qui a ragé cette fois), mais cette version ne comporte que peu de personnages. Dommage. Zelda, lui, malgré ses textes en anglais, est toujours superbe et propose une direction artistique de toute beauté. Un incontournable qui passe toujours aussi bien, tout comme Super Metroid, à la jouabilité précise et aux effets graphiques vraiment classes. Nous n’allons pas revenir dans le détail sur chaque jeu, mais il faut avouer que la sélection reste intéressante, malgré des absences regrettables comme nous en parlions un peu plus haut.


Pour ceux qui se poseraient la question : non, il n’est pas possible de rajouter des jeux dans sa console. Nintendo n’a prévu aucun slot SD ou autre moyen pour rajouter du contenu. C’est franchement dommage, car les ROMs pullulent sur le net, et cela aurait pu ajouter énormément d’intérêt à la machine. On se doute néanmoins que certains trouveront le moyen de contourner cela, comme ce fut le cas avec la NES Classic Mini. Dernière chose, Nintendo a eu l’excellente idée d’inclure un jeu inédit à la liste : Starfox 2, jamais sorti à l’époque alors que son développement était quasi terminé (la Nintendo 64 était en approche). Le jeu mélange phases de shoot en 3D et stratégie en temps réel, mais reste moins bon que le premier opus. Pouvoir enfin y jouer reste en tout cas une excellente chose !


NOTRE VERDICT !


Globalement déçue. Si c’était la mienne, je l’aurais déjà revendue. Rien n’est traduit, contrairement à l’époque, et de nombreux jeux cultes manquent à l’appel. Heureusement que Super Mario Kart est présent et je dois dire qu’on s’est bien marré dessus. Ce produit reste finalement très moyen et je préfère investir dans de vraies cartouches (même si le prix aujourd’hui reste très élevé, surtout pour les version complètes) que de réinvestir dans ce genre de produit / goodies décevant. La qualité des manettes reste plutôt bonne, je m’attendais à pire.

 

 

Et bien je suis déçu moi aussi. Je me tâte clairement à la revendre. C’était bien cool de jouer à Super Mario Kart (je ne le possède pas en cartouche), et également le Metroid, mais il manque beaucoup trop de jeux. La sélection est cool mais Nintendo a été vraiment radin sur ce coup, et 21 jeux, c’est trop peu. Je trouve la qualité globale du produit vraiment limite, ça fait cheap, même si les manettes restes correctes. Le fait que les jeux soient en anglais est clairement du foutage de gueule, surtout quand ça concerne des jeux déjà traduits à l’époque. Cette petite console est clairement un objet pour collectionneurs jouant sur la nostalgie, car si on reste rationnel, c’est globalement très décevant.


Lageekroom



6 pensées sur “SNES Classic Mini : notre avis sans langue de bois

  • 6 octobre 2017 à 13 h 59 min
    Permalink

    Parfait comme article ! Je suis daccord avec vous en tout point, surtout le nombre de jeu faible, des absents prestigieux a la liste (turtles in time, Skyblazer, axelay, super turrican, wildguns, super aleste, mortal kombat, du disney, etc etc et quid de mario allstars?? )
    Je revendrai pas mais je trouve qu’en nintendo joue l’an carte commerciale à fond été fait le minimum sur ce coup, sachant que ça marchera quand même 😤
    Au moins on peut revivre quelques moments sympa genre rager à 2 sur Mario kart 😄 mais je ressortirai toujours ma snes d’origine en priorité !

    Répondre
    • 7 octobre 2017 à 9 h 30 min
      Permalink

      Je ne pense pas que Panzer décide de la vendre mais moi (nouvia) j’aurais revendu de suite. Je suis vraiment dégouté… et puis comme tu le dis, rien de mieux que ressortir la Snes d’origine ! :3

      Répondre
  • 6 octobre 2017 à 19 h 03 min
    Permalink

    Me voilà fixé !!moi qui hesité encore!!👍

    Répondre
  • 7 octobre 2017 à 13 h 43 min
    Permalink

    Elle n’est pas parfaite cette Mini SNES, comme tout objet, c’est évident, mais moi je suis aux anges.
    Cest le compromis parfait entre l’expérience gaming vintage et l’objet de collection.

    Côté finitions je ne trouve pas qu’ elle fasse tchip, elle est dans la même veine que sa grande sœur mini et je pense que la taille y fait beaucoup dans le ressentie.

    Alors il manque quelques classiques c’est vrai, comme un ISS (même si je n’aime pas le foot), Flashback, Earthworm Jim, Turtles in Time, un ou deux jeux Disney et Cool Spot par exemple, mais la sélection est quand même TRÈS lourde, et puis même avec 30 jeux certains y aurait vue encore des absents… éternelle insatisfaction.

    En tout cas je trouve l’objet au-delà de mes attentes, et de pouvoir jouer à ces grands classiques (même en anglais) dans ces conditions (rapidité de l’interface, sauvegardes, ressentie très proche de l’original, mais SURTOUT en HDMI) ça n’a pas de prix (enfin si, le prix Max indiqué ça va de soit) !

    Le vrai reproche serait surtout à faire à Nintendo, qui une fois de plus crée la rupture, et indirectement favorise le « Dark Market » et ses spéculateurs sur internet.
    Quant aux réfractaires ou autres défenseurs de « Rasberry », l’objet ne leurs est clairement pas destiné de toutes façons, donc tout va bien dans les meilleurs des mondes 😉

    Répondre
    • 7 octobre 2017 à 19 h 08 min
      Permalink

      Un grand merci pour ton commentaire, plein de bons arguments. Globalement, je te rejoins sur beaucoup de points, mais je reste déçu… un truc coincé dans la gorge quoi… Le manque de finition du produit ? Peut être. L’absence de jeux cultes ? Ca oui ! Les jeux full english ? Du foutage de gueule. Je ne compare pas aux Raspberry non plus, la clientèle est différente, et puis ça me fait toujours penser aux joueurs PC : « mon jeu est plus beau sur PC », ou alors « sur PC je peux l’avoir gratos ». Je trouve néanmoins que Nintendo se moque un poil des joueurs, et ne parlons pas de la rupture volontaire, qui enrichie les connards.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *