TEST : Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret Hideout

La saga Atelier n’en finit plus de faire parler d’elle ! Seulement quelques mois après la sortie d’Atelier Lulua, Koei Tecmo et Gust remettent ça avec un nouvel opus censé apporter pas mal d’améliorations. Ce n’est pas pour nous déplaire, car nous aimons tout particulièrement cette saga, mais le délai relativement court entre les épisodes pouvait laisser perplexe. Le petit nom de ce nouvel épisode est Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret Hideout, et nous allons voir si l’aventure en vaut le coup d’œil !


TEST : Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret HideoutMais revenons dans un premier sur l’histoire du jeu (sans spoiler, rassurez-vous). Le joueur incarne la jeune Ryza (Reisalin Stout) qui mène une vie tout à fait normale sur son île, entourée de sa famille et de ses amis. Normale n’est peut-être pas le mot approprié, tant la jeune fille s’ennuie ferme et souhaite partir en quête d’aventures ! Et ce qui devait arriver arriva, et notre petite troupe va se retrouver embarquer dans une histoire qui lui fera découvrir l’alchimie, et qui lui demandera même de sauver son île. On ne vous en dira pas plus, mais sachez qu’il va falloir vous armer de patience. Si le scénario est bien écrit et réserve son lot de surprises et de nouvelles rencontres, le tout peine un peu à décoller. Comptez au moins une bonne dizaine d’heures pour que l’histoire gagne en intensité et vous redonne un coup de fouet !


TEST : Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret Hideout


Passés des débuts un peu laborieux, qui vous permettront néanmoins de vous familiariser avec les nouvelles mécaniques de jeu et de faire connaissance avec les personnages principaux de l’histoire, le jeu s’avère beaucoup plus intéressant et la magie opère. Le jeu est d’ailleurs une belle bouffée d’air frais, avec ses personnages attachants et souvent drôles et ses décors très immersifs, mais certains thèmes plus graves vont apparaître, et on découvrira que l’alchimie telle qu’on la connait n’est pas utilisée qu’à des fins positives. L’environnement pourra donc en souffrir, et on découvrira même des cartes nettement plus sombres que le joli petit village du début d’aventure. L’alchimie, parlons-en, puisqu’elle fait une nouvelle fois partie des mécaniques principales du jeu. Votre héroïne va en découvrir l’existence assez rapidement, et le système s’avère plutôt efficace. On pourra débloquer de nouvelles recettes en progressant dans le jeu ou bien encore en pratiquant et en améliorant vos bases déjà établies. Concrètement, il faudra aller farmer divers composants pour remplir les arbres de matériaux et ainsi terminer une recette. Le tout est assez ludique et bien fichu et ne vous demandera que quelques minutes pour être assimilé. Dans un premier temps, vous ne pourrez pas tout remplir, mais le nombre d’ingrédients que vous pourrez utiliser augmentera avec votre niveau. Mais l’alchimie, ça sert à quoi ? Et bien tout simplement à fabriquer des objets puissants qui vous permettront d’éclater la tronche des boss ! Il existe un réel écart de difficulté entre les petits monstres que l’on croisera durant l’aventure et les boss, et il faudra veiller à bien s’équiper et se préparer avant d’aller leur botter les fesses.


TEST : Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret Hideout


Venons-en aux combats ! Le système est bien pensé et demande au joueur une vigilance permanente. Vous ne dirigez qu’un personnage durant les combats, mais pouvez passer de l’un à l’autre sans soucis, sachant qu’il seront gérés par l’IA. Nous avons affaire à une sorte de tour par tour dynamique. Comprenez par là que vous n’aurez pas 107 ans pour décider quelle attaque utiliser, car un timer sur le côté gauche de l’écran (matérialisé par une ligne sur laquelle apparaisse les visages des personnages) demandera à chacun d’attaquer à tour de rôle dans un temps donné. On observe donc le timer passer d’un personnage à l’autre en attendant son tour, et lorsque c’est le cas, il faut réfléchir vite ! Mais ce n’est pas tout, et pas mal de subtilités s’invitent à la fête. On pourra par exemple décider si nos coéquipiers utilisent ou non leurs coups spéciaux (qui consomment des points d’attaque) ou s’il se contentent d’attaquer de manière classique. Les points d’attaque s’accumulent à chaque coup donné, et permettent de remplir une jauge qui permet à son tour d’augmenter son Tactics Level et ainsi bénéficier d’une meilleure puissance d’attaque ou de combos plus longs. A vous de voir si vous préférez utiliser vos skills à gogo en utilisant ces points ou les économiser pour monter en niveau et atteindre le level max, synonyme de super attaque. Vos partenaires vous demanderont également parfois s’ils peuvent utiliser un skill, et ce sera à vous d’accepter au bon moment pour faire un maximum de dégâts sans consommer de point d’attaque. Enfin, on pourra préciser que chaque personnage peut utiliser des objets en combat, mais que certaines limitations vont être imposées. Il y a encore beaucoup à dire sur ce système de combat riche et dynamique, mais nous préférons vous laisser en découvrir les subtilités, qui se débloquent au fur et à mesure de l’aventure. On notera que le jeu n’est pas en monde ouvert, mais divisé en zones plus ou moins vastes.


TEST : Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret Hideout


La durée de vie de Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret Hideout est plutôt bonne, si l’on excepte le début un peu longuet. Comptez au moins une quarantaine d’heures pour en voir le bout, même s’il arrive parfois d’être un peu perdu face au manque d’informations. Qui plus est, le jeu est intégralement en anglais, une nouvelle fois. Le jeu est en tout cas riche en quêtes secondaires et de nombreux personnages possèdent leur propre histoires, qui abordent des thèmes parfois d’actualité. On débloquera des événements sans trop savoir pourquoi, et bien s’organiser dans la progression du jeu n’est pas toujours facile. L’ambiance est en tout cas excellente, et certaines musiques apportent une belle bouffée d’air frais. Graphiquement, nous avons reçu une version Nintendo Switch de la part de l’éditeur, et il faut avouer que le tout est franchement joli et coloré, malgré quelques environnements un peu vides et certaines textures basiques. La direction artistique reste de qualité, le chara-design fonctionne bien et on a droit à de beaux effets graphiques suivant l’heure de la journée. On regrettera par contre que le bestiaire manque de variété, ce qui n’est pas le cas de nos personnages, qui n’en ratent pas une pour balancer de la punchline. Comme dit précédemment, le jeu ne manque pas d’humour et prête souvent à sourire.



Avec son système d’alchimie repensé et ludique et ses combats dynamiques, Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret Hideout propose une chouette expérience, plutôt longue pour peu que l’on s’accroche durant les 10 premières heures de l’aventure. Le jeu procure une bonne bouffée d’air mais n’en reste pas moins sérieux lorsqu’il aborde certains thèmes d’actualité. Si vous maîtrisez un minium l’anglais et que vous accrochez au design des personnages, on ne peut que vous conseiller de vous lancer dans l’aventure !


Les +

  • une belle bouffée d’air frais
  • chara design réussi
  • de très belles musiques
  • univers joli et coloré
  • système de combat repensé et vraiment dynamique
  • l’alchimie, très accrocheuse
  • les voix japonaises
  • des quêtes secondaires correctes
  • choix du mode de difficulté
  • des thèmes plus sérieux sont abordés

Les –

  • intégralement en anglais
  • un début long à démarrer
  • certaines quêtes manquent d’informations
  • des zones parfois vides et de l’aliasing
  • le bestiaire, qui manque de variété

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *