TEST/Avis : Joyride, une BD énergique et drôle qui vous fait voyager dans l’espace

Hello tout le monde ! On se retrouve aujourd’hui pour vous parler d’une BD sortie le 17 avril 2019 chez Glénat, intitulée Joyride ! Le duo de scénaristes Jackson Lanzing et Collin Kelly s’associent au dessinateur Marcus To pour nous faire voir du pays… Ou plutôt de l’espace ! On vous laisse embarquer avec nous dans cette aventure de plus de 300 pages, et on vous donne notre avis sans plus attendre !


 

Avec sa couleur jaune pétante mettant en avant les 3 héros principaux de cette aventure spatiale, la couverture de cette BD made in Glénat a toutes les chances d’attirer votre regard dans les rayons de votre magasin. Parlons rapidement de l’histoire, tout en précisant qu’aucun spoiler ne sera de la partie dans cet article ! Le synopsis est le suivant : « Dans le futur, la Terre, ça craint. Les étoiles sont cachées par un immense dôme qui recouvre le ciel. Les enfants y sont formés par l’Alliance Gouvernementale Mondiale pour rejoindre l’armée de la Jeunesse Alliée et éliminer toute forme de résistance avec un gigantesque fusil laser. La jeune Uma Akkolye, elle, a pour habitude de tirer avant de poser des questions. Et quand elle reçoit un étrange message de l’autre côté du dôme, elle n’hésite pas à s’emparer d’un vaisseau spatial pour partir à l’aventure en compagnie d’un équipage aussi inexpérimenté qu’improbable ». La Terre n’est donc plus vraiment ce qu’elle était, et reflète clairement notre société actuelle : les humains y sont « prisonniers » et isolés, mais c’est pour leur bien leur dit-on !


TEST/Avis Joyride BD énergique drôle voyager espace blog gaming glénat lageekroom


Notre héroïne, Uma, ne l’entend pas de cette oreille et a donc prévu un plan pour s’échapper et découvrir les étoiles et l’immense espace dont elle ignore tout ou presque. Grâce à un « contact », la rousse va rapidement s’évader en compagnie de son meilleur ami Dewydd. Mais notre duo va rapidement être rejoint par d’autres personnages, et notre troupe se compose donc d’Uma la tête brûlée toujours en quête d’aventure, du technicien Dewydd, de l’ancienne princesse fasciste Catrin, de Kolstak le vagabond et de Bot, l’interface du vaisseau. Un chouette groupe de personnages totalement opposés, qui cachent tous leurs secrets, mais qui vont devoir vivre ensemble pour survivre à l’espace ! Notez qu’il s’agit d’un récit complet (320 pages exactement) et que la finition de l’ouvrage est excellente, avec une couverture rigide et un papier glacé de grande qualité.


TEST/Avis Joyride BD énergique drôle voyager espace blog gaming glénat lageekroom

 


L’histoire démarre au quart de tour et nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer. On peut dire que la narration de Joyride est clairement dynamique, et malgré quelques séquences plus posées et proposant davantage de textes pour placer le contexte ou faire avancer l’histoire, le tout est fluide et très agréable à lire. On retrouve dans cet ouvrage un esprit « Gardiens de la Galaxie », avec des personnages tous bien différents et affichant des caractères bien trempés. Cohabiter ne sera pas chose aisée, d’autant plus que le passé de nos personnages les oppose. Des choses dramatiques se sont déroulées sur Terre, et la situation politique est très délicate… Tout ceci ne va pas tarder à exploser au visage de nos héros, mais ceux-ci vont faire preuve d’une force de caractère impressionnante ! L’action et le dépaysement sont au rendez-vous, et notre équipe va être confrontée à toutes sortes de menaces, qu’elles viennent de l’espace ou de la Terre elle-même, le propre frère de Dewydd partant à sa recherche de manière plutôt musclée. Le tout est dynamique donc, mais l’humour est également au rendez-vous, et les caractères très affirmés de nos protagonistes (en particulier celui de Kolstak) donnent lieu à des dialogues savoureux et vraiment bien écrits. C’est souvent drôle, et certaines répliques sont bien senties !


TEST/Avis Joyride BD énergique drôle voyager espace blog gaming glénat lageekroom


Visuellement, le tout est très coloré et détaillé, et l’action est parfaitement lisible, grâce notamment à de grandes illustrations en demi page ou page pleine. On peut donc profiter de nombreux détails, de très beaux ombrages et jeux de lumière, et de couleurs éclatantes. Ce qui se déroule sous nos yeux se fait donc dans la plus grande clarté, ce qui n’est pas toujours le cas avec ce genre d’oeuvre de science-fiction, dans lesquelles les dessinateurs veulent trop en faire quitte à gâcher la lisibilité. Marcus To s’en donne donc à cœur joie et se fait plaisir en soignant les décors, les séquences spatiales ou de désolation, mais également les personnages, monstres ou encore costumes. Le travail est conséquent et la sensation de découvrir un nouvel univers est clairement présente. Comptez, suivant votre vitesse de lecture, entre 3 et 4h pour voir le bout de cette aventure.



Joyride est une réussite et un réel dépaysement ! Cette BD s’est avérée ultra accrocheuse et propose un univers cohérent, une bande de héros tous bien différents et une narration fluide et agréable. L’action est au rendez-vous, mais l’humour également, et de nombreuses vannes font mouche ! Sachez que le scénario réserve pas mal de surprises concernant le passé de nos personnages, et que leurs relations évoluent de chapitre en chapitre. Le voyage est excellent, et nous n’avons pas vu le temps passer ! Ajoutez à cela des dessins de grande qualité, précis, et des couleurs éclatantes, et le plaisir visuel est également au rendez-vous. Vendue 25 euros sur le site de Glénat (cliquez ici), Joyride vous fera passer un excellent moment, et nous ne pouvons que vous la conseiller ! Notez enfin que cette BD s’adresse à absolument tous les publics !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *