TEST : en voiture Simone, F1 2018 est là !

C’est la rentrée, et comme chaque année, Codemasters nous livre sa nouvelle version de sa licence F1, qui a su se bonifier avec les années. Après une édition 2017 de qualité, nous avions hâte de reprendre le volant et de voir si les sensations ont évolué ! Après des dizaines et des dizaines de tours de piste, quel est notre verdict ?

Ce qui frappe d’entrée avec ce F1 2018 est sa réussite graphique et sonore. Jamais un jeu de F1 n’aura été aussi réaliste et beau, le jeu tournant en 4K et en 60 images par seconde aussi bien sur Xbox One X que sur PS4 Pro. On ajoute à cela des reflets sur les carrosseries magnifiques, une modélisation des voitures impeccable, et une gestion des dégâts qui claque. Côté sonore, le rendu est également très bon, avec des bruits de moteur réalistes, qui varient suivant la vue utilisée. En vue cockpit, c’est forcément beaucoup plus impressionnant et l’impression de vitesse est là ! On retrouve bien évidemment les circuits habituels, et l’enrobage du jeu s’avère vraiment complet, avec un mode carrière qui vous demandera même de répondre aux interviews des journalistes. Création de pilote, choix de l’écurie, championnats : tout y est, et les bases de l’épisode 2017 sont là, forcément améliorées. Votre carrière ne sera d’ailleurs pas de tout repos et divers objectifs de victoire ou de podium seront à remplir : attention à ne pas finir rétrogradé dans une écurie moins prestigieuse. Grâce à la section recherche et développement, vos ingénieurs pourront mettre au point des améliorations à tester sur les circuits. Vos réglages en seront forcément impactés et ce sera à vous de bien tout gérer. Débutants, rassurez-vous : votre ingé chef vous filera un coup de main et de bons conseils si vous ne souhaitez pas vous compliquer la vie. Une accessibilité qui fait plaisir.

Test F1 2018 Xbox One X PS4 Pro

Cette prise en main pour tous se ressent également dans la conduite. Chaque joueur y trouvera son compte, et le jeu propose de nombreuses aides à la conduite pour les nouveaux arrivants. En revanche, si vous préférez le réalisme et le challenge, vous serez servis. En désactivant l’assistance au freinage ou encore l’anti-blocage des roues, le challenge sera tout autre, et il faudra être vigilant, éviter les collisions pour ne pas finir en sortie de route, ou encore éviter d’appuyer comme un fada sur l’accélérateur en sortie de virage. Le pilotage peut donc s’avérer extrêmement pointu et ravira les fans de la discipline.

Du côté des sensations, le constat est également très bon ! Le jeu peut s’avérer très exigeant sur les trajectoires, les transferts de masse et autres collisions. De notre côté, nous avons débuté nos courses avec quelques assistances pour une première approche, avant de les désactiver petit à petit. La marge de progression est grande et gratifiante, et la moindre pénalité peut vous faire perdre une course. Néanmoins, tout n’est pas parfait et l’IA fait parfois des siennes. Vos adversaires prennent parfois des trajectoires plutôt bizarres, sans se soucier de votre présence. Il en résulte des collisions frustrantes, pénalisantes, qui provoqueront quelques moments d’énervement. Qui plus est, ceux-ci ne sont bien souvent pas sanctionnés, ce qui est forcément agaçant. Dernier mot concernant le halo de sécurité, « nouveauté » de cette année. Celui-ci ne s’avère pas si handicapant qu’on aurait pu le croire, et une option permet même de désactiver la barre centrale. De notre côté, nous n’avons pas été gêné. En terme de véhicules, les joueurs auront l’occasion, en plus des voitures actuelles, de piloter d’anciens modèles, que l’éditeur vous présente dans la vidéo ci-dessous.


Année après année, la licence de Codemasters se bonifie et gomme tout doucement ses défauts. Graphiquement au poil, le jeu propose un mode carrière complet, prenant, et à l’enrobage réussi. Côté sonore, c’est également du tout bon, et on appréciera les différentes aides à la conduite pour bien débuter, pour ensuite les enlever petit à petit et prendre du gallon. F1 2018 est beau, fluide, complet et exigeant, mais reste accessible. On regrettera néanmoins son IA parfois limite, avec des adversaires en mode kamikaze qui vous font sortir de la route. C’est parfois frustrant, mais également motivant, et on recommencera la course avec plaisir pour montrer de quoi on est capable. Une valeur sûre pour tous les amateurs de ce sport !


Les +

  • graphiquement très réussi
  • modélisation des véhicules au poil
  • partie sonore réaliste
  • le pilotage, accessible mais également exigeant
  • la beauté de certains circuits !
  • des conditions météo qui peuvent changer la donne
  • le mode carrière, complet
  • piloter les « F1 classiques »
  • c’est fluide !
  • les dégâts, plutôt bien gérés

Les –

  • l’IA parfois bien chiante
  • certaines textures moins réussies
  • quelques bugs visuelles

Panzer et Nouvia – Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *