TEST : Langrisser I & II, le tactical-RPG revient sur Nintendo Switch

Le Tactical-RPG est un genre bien à part, dont nous avons déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog. La compilation qui nous intéresse aujourd’hui provient de l’éditeur NIS America et rassemble Langrisser I & II, initialement sortis dans les années 90 sur Megadrive ou encore Sega Saturn (2 consoles chères à notre coeur). C’est sur Nintendo Switch que nous nous sommes lancés dans l’aventure, et il est temps de voir ce que propose ce remake.


On parle en effet dans le cas présent de remake et non de remaster. Langrisser I & II ont fait l’objet d’un joli travail visuel et d’une modernisation des différents personnages. Que les puristes se rassurent, le jeu propose de conserver les designs de l’époque (jetez un œil au trailer ci-dessous), ainsi que les maps. Mieux encore, il sera possible de mixer les 2. Concrètement, vous pourrez par exemple opter pour un visuel entièrement retro ou de mélanger les maps de l’époque avec les personnage actualisés, et inversement. C’est top, et cela pourra donc plaire à tous les joueurs ! Nous avons de notre côté un faible pour le chara design de l’époque, mais il faut avouer que les nouveaux designs sont dans l’air du temps et plutôt réussis. On notera également que les musiques ont été réorchestrées. Malgré leur répétitivité, les différentes pistes de cette nouvelle bande sonore sont immersives et ne sont pas gênantes. En disant cela, on pense par exemple aux musiques du remake de Secret of Mana, vraiment pénibles et bien meilleures à l’époque de la Super Nintendo.



Nouveaux graphismes, nouvelle bande-son : cela suffira t’il à attirer l’amateur de RPG tactique ? Ce n’est en tout cas pas le scénario de Langrisser I & II qui fera la différence, celui-ci restant assez classique et cliché. Un Prince qui doit fuir son château, une épée légendaire, le bien contre le mal : malgré cette impression de déjà-vu (moins présente à l’époque, forcément), le tout est bien écrit et clairement agréable à suivre. Mention spéciale à Langrisser II, qui propose des choix et des routes alternatives débouchant sur plusieurs fins. Pour terminer le jeu à 100%, il faudra s’armer de patience et surtout conserver d’anciennes sauvegardes pour ne pas avoir à tout recommencer ! Les développeurs ont en tout cas pensé aux nouveaux venus, en rendant la difficulté plus accessible. En parlant d’accessibilité justement, le jeu est malheureusement intégralement en anglais. Dur…

Mais le genre Tactical-RPG trouve tout son sens dans son gameplay, et celui de Langrisser est toujours aussi réussi. A l’inverse de nombreux jeux du genre ne proposant des affrontements que de quelques personnages, Langrisser affiche de nombreux ennemis à l’écran et des batailles de plus grande échelle. En plus de positionner ses commandants sur la carte, il faudra recruter des troupes pour ne pas foncer dans le tas bêtement et terminer entre 4 planches. La map est divisée en cases et on retrouve toutes les fonctionnalités du genre comme attaquer, utiliser de la magie ou encore acheter tout un tas d’équipements et d’améliorations. Le jeu est très complet et riche en possibilités, et chaque bataille devra être préparée soigneusement. A vous de décider si vous allez tuez vos ennemis un à un pour engranger un maximum d’XP ou directement assassiner leur commandant pour déclencher leur retraite. Lors des combats, le jeu passe en mode bataille et affiche de très beaux sprites en 2D et tout ce petit monde se met joyeusement sur la tronche ! Chaque unité dispose par ailleurs de ses propres forces et faiblesses, et chacune fonctionne sur un système d’affinité. Par exemple, votre cavalerie dégommera sans mal les soldats adverses tandis que les archers se feront un plaisir de shooter les unités volantes. Certaines de ces unités sont clairement en dessous et vous ne les utiliserez quasiment jamais. Un léger problème d’équilibrage qui casse parfois le délire stratégique du jeu. Malgré tout, le plaisir d’enchaîner les batailles et de progresser dans l’histoire est là, tout comme le fait de faire évoluer ses commandants et les voir monter en grade.


A lire également : 


Langrisser I & II font leur grand retour sur Nintendo Switch et PS4, ce qui permettra aux fans du genre de découvrir ces Tactical-RPG souvent dans l’ombre de la saga Fire Emblem. Si le tout est plus accessible dans cette version et que le travail réalisé sur ce remake est réussi (possibilité de choisir les anciens designs ou les nouveaux), on regrettera que les sous-titres soient en anglais. Une traduction française aurait réellement permis à la licence de se faire connaitre un peu mieux chez nous, surtout auprès du grand public. Malgré tout, le plaisir est là et l’histoire se suit avec plaisir malgré les clichés, surtout grâce aux différents embranchements et une excellente durée de vie. Si vous aimez le genre et que vous maîtrisez l’anglais, vous en aurez pour votre argent. 


Les +

  • excellente durée de vie
  • les embranchements scénaristiques
  • interface refaite et plus lisible
  • possibilité de choisir entre ancien et nouveau design (personnages et maps)
  • les batailles, visuellement chouettes
  • musiques réorchestrées
  • le côté tactique fait le job…

Les – 

  • … malgré une difficulté inégale
  • et quelques déséquilibres dans les unités
  • scénario souvent très classique
  • intégralement en anglais

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *