TEST : Little Dragons Café : comme un air d’Animal Crossing et de Harvest Moon

Yasuhiro Wada, connu pour sa saga Harvest Moon (dont le dernier épisode a été testé sur le blog), est de retour avec une toute nouvelle licence qui se veut pour le moins originale. On y retrouve cet aspect découverte d’un monde et la gestion d’un établissement, mais le jeu ajoute la présence d’un mignon dragon, qu’il s’agira d’élever et de faire évoluer. Avec ses graphismes enfantins et ses personnages mignons et loufoques, le jeu a t’il réussi à nous accrocher ?



Rin et Ren se voient confier une grosse responsabilité : gérer le café de leur maman, qui n’est malheureusement plus capable de le faire elle-même, étant victime d’une étrange « maladie ». D’abord paniqués, les enfants vont vite redresser la tête avec l’aide de Papi, un vieil homme mystérieux qui va leur confier le secret de la guérison de leur mère, en leur remettant un œuf de dragon qui ne va pas tarder à éclore. Le jeu vous demandera donc de gérer le café, les clients, de cuisiner de bons petits plats, sans oublier d’élever la petite bestiole qui vient de naître, et qui va vous suivre partout. Un chouette programme varié et sympathique à débuter, d’autant plus que le jeu est intégralement traduit en français. Miracle ! Comme dit dans le titre de l’article, Little Dragons Café a un gros air d’Animal Crossing. Il est possible de se balader et de découvrir l’île, de pêcher, de ramasser toutes sortes de légumes ou de dénicher de la viande avec l’aide du dragon. On remplit son garde manger avant de se lancer en cuisine, histoire de préparer des plats divers et variés pour vos clients et votre dragon. Celui-ci grandira et pourra même changer de couleur suivant les plats que vous lui donnerez à manger. Rin et Ren ne seront pas seuls dans cette aventure, et d’autres personnages viendront leur prêter main forte, à commencer par un cuistot qu’il faudra souvent remotiver. Le moral de votre équipe aura son importance, et des conflits pourront éclater. Ce sera à vous de tirer les oreilles de tout le monde si le besoin s’en fait sentir.



Il n’y a pas vraiment de scénario dans Little Dragons Café, et le rythme de l’aventure se fera au gré des rencontres et des nouveaux clients, certains étant particulièrement drôles et farfelus. Chacun aura son histoire à raconter et il faudra les satisfaire pour leur remonter le moral, ou leur proposer un bon lit douiller pour reprendre des forces. A la fin de chaque journée de travail, il faudra faire le bilan, et voir si le menu que vous avez prévu a eu du succès et combien d’assiettes ont été commandées. A vous de changer la carte et d’améliorer vos plats pour gagner en réputation. Lorsque vous passerez vous-même en cuisine, un mini jeu « musical » décidera de la note obtenue pour votre plat. Plus de 100 recettes seront à découvrir, en parlant à des personnages ou en récupérant, sur l’île, des morceaux de recette (4 par plat). Si vous avez les bons ingrédients, vous aurez la possibilité de tester ces nouvelles créations. Il faudra donc, chaque jour, aller secouer des arbres, ramasser les œufs de poule, ou encore mettre du fumier de votre dragon dans les plantations pour accélérer la pousse. Des actions quotidiennes parfois répétitives, mais nécessaires. La map se dévoilera au fur et à mesure de la progression dans l’aventure, et de l’évolution de votre dragon. Celui-ci pourra par exemple détruire des rondins de bois qui vous empêchaient de progresser auparavant. Il faudra être patient car tout ceci se fait par étape, et prendra quelques dizaines d’heures. On pourra, histoire de varier les actions, aider l’équipe en salle en débarrassant les tables ou en servant les plats. Mais vous passerez plus de temps en cuisine ou à l’extérieur, à la découverte de l’île. La récolte s’avère quoiqu’il en soit assez simplifiée : nul besoin d’arroser ou de surveiller les plantations, le tout se gère tout seul. Le jeu s’adresse aussi bien aux parents qu’aux enfants, avec des mécaniques de jeu variées mais simples à appréhender, mais il faut bien avouer que le rythme est particulièrement lent. Il faudra être patient et répéter bien souvent les mêmes actions.



L’ambiance du jeu est vraiment sympathique, grâce à des personnages souvent excellents et attachants, l’humour étant bien géré. La niaiserie de certains dialogues est de mise, mais on s’y fait vite. On prendra plaisir à voir évoluer son café, à le voir grandir, malgré l’absence de personnalisation. Techniquement, le moteur graphique montre rapidement ses limites avec un clipping assez violent en extérieur, surtout lorsque vous partirez en virée sur le dos de votre dragon quand il aura atteint sa taille adulte. La distance d’affichage est donc extrêmement limitée et les décors au loin sont ultra basiques, mais… Le jeu dégage néanmoins un charme fou. Cette fraîcheur fait du bien, et le chara design est vraiment sympa, tout comme les palettes de couleurs. Le jeu arbore parfois un côté pastel vraiment chouette, et les intérieurs notamment sont très beaux. La direction artistique fait donc carrément le job, et les carences techniques passent en second plan. Il faut garder à l’esprit que le jeu conserve un esprit très enfantin que certains trouveront forcément gnangnan. Du côté des musiques, elles sont plutôt réussies mais ont la fâcheuse tendance à tourner en boucle. Elles pourront vite devenir agaçantes.



Testé sur notre PS4 Pro (le jeu sort également sur Nintendo Switch), Little Dragons Café est un jeu vraiment attachant. Bien que techniquement à la traîne, sa direction artistique fait des merveilles,les couleurs sont éclatantes et le chara design est vraiment bon. Le jeu propose de faire évoluer son dragon mais également de récolter des ressources pour gérer son café, cuisiner, accueillir la clientèle, et découvrir toute une galerie de personnages loufoques. Les premières heures se jouent avec grand plaisir, mais le jeu devient vite répétitif, et le rythme baisse considérablement. Heureusement, l’île se dévoile petit à petit et relance l’intérêt, avec 400 morceaux de recettes à découvrir et de nouvelles zones à débloquer grâce à votre dragon vraiment mignon (son animation est excellente). Tout en français, Little Dragons Café s’adresse à toute la famille, mais risquera d’en lasser plus d’un, la faute à des actions qui se répètent et une gestion du café pas si complète que ça. Le jeu mérite toutefois d’être essayé, histoire de découvrir son univers mignon et coloré, et de jouer à quelque chose de rafraîchissant. Un jeu atypique, que l’on apprécie grandement voir sortir en édition physique chez nous. 


Les +

  • graphismes mignons et colorés
  • un chara design excellent
  • pas mal d’humour
  • le dragon et son évolution
  • l’ambiance qui règne dans le café
  • on s’attache vite à certains personnages
  • une île que l’on apprécie découvrir
  • pêcher, récolter, fouiner un peu partout
  • cuisiner et gérer sa carte
  • un jeu rafraîchissant et familial
  • entièrement en français !

Les –

  • trop limité sur la durée
  • le clipping en extérieur
  • les musiques qui tournent en boucle
  • des actions répétitives
  • certains dialogues vraiment au raz des pâquerettes
  • manque de personnalisation du café et des personnages

Panzer et Nouvia – Lageekroom

2 pensées sur “TEST : Little Dragons Café : comme un air d’Animal Crossing et de Harvest Moon

  • 2 octobre 2018 à 12 h 48 min
    Permalink

    Oh ça me donne bien envie de tester ! Bon après dès qu’il y a le mot « dragon » de toute façon… !

    Répondre
    • 2 octobre 2018 à 15 h 05 min
      Permalink

      Idem ! Le jeu est vraiment sympa, et très joli ! Je conseille ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *