Test : Nickelodeon Kart Racers, incarnez Bob L’éponge et ses potes dans un Mario Kart-like

Lorsqu’un Mario-Kart-like arrive sur nos consoles, nous gardons toujours un œil dessus. Le genre reste vraiment sympa, surtout à plusieurs, et une bonne surprise n’est pas à exclure, comme ce fut le cas avec les 2 opus de Sonic All Star Racing chez Sega. Aujourd’hui, c’est Nickelodeon Kart Racers qui déboule, avec des personnages bien connus des fans de cet univers déjanté, comme Hey Arnold, Bob l’éponge ou encore les Tortues Ninja. Après des dizaines et des dizaines de tours de piste, que faut-il penser du jeu ?


Nickelodeon Kart Racers Test Switch ps4 xbox one Lageekroom Blog Gaming


Ce qui nous a frappé d’entrée de jeu est le poids d’installation du jeu : à peine plus de 500Mo ! Vous ne rêvez pas, le jeu de course ne pèse qu’un demi giga, ce qui peut s’avérer inquiétant au premier abord. Chose positive, il aura fallu à peine 5 minutes d’installation pour que le jeu se lance ! Nos premières impressions sont plutôt bonnes, car nous savions à quoi nous attendre : la prise en main s’avère correcte pour un jeu du genre, malgré un côté « glissade » persistant, l’univers est propre et coloré, et on retrouve nos personnages préférés qui sont plutôt bien modélisés. Nickelodeon Kart Racers ressemble malgré tout fortement à un jeu Android, avec ses graphismes « light » et ses menus et modes de jeu minimalistes. Le jeu propose 12 personnages jouables, quelques championnats, et la possibilité de jouer à 4 en local pour participer à des courses ou du contre la montre, dans les environnements tirés des dessins animés concernés. Se tirer la bourre à Bikini Bottom s’avère plutôt cool !

Le jeu propose donc de participer à des courses et d’utiliser armes et gadgets pour dégommer ses adversaires. Rien de bien original, et le tout dégage un air de déjà vu assez coriace, bien que les attaques s’adaptent à l’univers de Nickelodeon (on pourra par exemple balancer des méduses sur ses adversaires, ou utiliser une plaque d’égout pour se protéger). Il ne faudra pas oublier de choper du Slime sur la piste, cette matière verte et gluante qui vous permettra d’utiliser du turbo pour laisser les autres lascars sur place ! Comme dans la série de jeux de course de chez Sega, vos véhicules pourront se transformer lorsque qu’ils prendront leur envol ou seront sur une surface liquide. La jouabilité pourra s’avérer quelque peu problématique dans ces moments là. On notera également que comme dans Mario Kart, il sera possible de déraper pour choper du boost. Une valeur sûre reprise ici également, mais avec moins de précision.


Nickelodeon Kart Racers Test Switch ps4 xbox one Lageekroom Blog Gaming


La durée de vie n’est pas mauvaise et le multi en local peut s’avérer sympa, mais on fera vite le tour de Nickelodeon Kart Racers, malgré la possibilité de pouvoir acheter et customiser ses véhicules, avec des peintures, des nouveaux moteurs ou de beaux pneus tous neufs. Il s’agira de choper des pièces en cours de route pour aller les dépenser dans la boutique du jeu. En cas de victoire, vous pourrez également participer à un tour bonus, pour choper quelques coffres et looter du matos. Sympa, mais encore une fois, nous avons l’impression d’avoir un jeu Android entre les mains. Les circuits se veulent variés mais le level design n’est pas fou ni ingénieux, malgré des parcours qui peuvent varier d’un tour à l’autre.

Nickelodeon Kart Racers est un petit jeu, mignon, coloré, et facile à prendre en main. Le contenu est maigre mais les premières courses s’avèrent sympathiques, surtout en multi. Malheureusement, le tout manque cruellement d’ambition, d’idées originales, et de budget. Pire, le jeu est vendu quasi 40 euros en magasin, ce qui est clairement excessif. A une dizaine d’euros, la pilule aurait pu passer histoire de s’amuser quelques heures, mais pas plus.



Les +

  • propre, fluide et coloré
  • des personnages loufoques que l’on apprécie et qui nous rappellent notre jeunesse
  • des pistes plutôt variées
  • rigolo à plusieurs
  • des éléments à débloquer pour ses véhicules

Les –

  • graphismes basiques
  • les musiques, répétitives
  • la jouabilité un peu « glissante »
  • menus et modes de jeu simplistes
  • cette impression de jouer à un jeu Android
  • vendu 40 euros, clairement trop cher
  • aucune idée originale

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *