TEST : Night Trap, le remake sorti de nulle part

Night Trap a 25 ans ! Déjà bordel, le coup de vieux ! Sorti en 1992 sur Mega CD, le jeu en full motion video (comprenez par là entièrement filmé et avec de vrais acteurs) est de retour sur PS4 dans une édition spéciale anniversaire que nous nous sommes procurés via le site Limited Run Games. Mais alors que certains remakes sont les bienvenues (celui de Yakuza par exemple), on se pose la question concernant Night Trap : mais pourquoi ??


Image associée


Allez, ne boudons pas notre plaisir et avouons le : nous étions très impatient que notre jeu arrive des Etats-Unis, si si ! Night Trap, c’est du bon gros nanar, à l’ancienne, sorti début des années 90 mais qui sent plutôt les années 80 à plein pif. Vous, agent du S.C.A.T, allez devoir protéger de jeunes demoiselles des griffes de cambrioleurs/ninjas/mecs bizarres (dont on découvre l’origine plus tard dans le jeu) en scrutant toutes les caméras de surveillance de la maison. A l’aide d’une agent infiltrée à l’intérieur de la bâtisse, il faudra passer d’une caméra à une autre afin de déclencher des pièges pour capturer les ennemis. Mais Night Trap est beaucoup plus difficile qu’il n’en a l’air, et il faudra être rapide et hyper attentif aux événements. Précision, et non des moindres : le jeu peut être mis en français (nous n’avions pas fait attention à cette option dans un premier temps). A vous donc les joies d’un doublage tellement mais tellement pourri qu’il en devient ultra drôle. C’est à mourir de rire, et ça tranche franchement avec la VO qui est plutôt bonne. Les acteurs jouent le jeu, mais en VF, ce n’est pas la même… heureusement, des sous-titres sont présents si vous préférez jouer en anglais. Mais franchement… la VF est tellement drôle ! Il faut l’entendre pour le croire, tellement les doubleurs sont mous du genou et lisent leur texte sans aucune conviction. Autre détail bien drôle, les prénoms des acteurs sont prononcés « à la canadienne », avec le fort accent qui va bien, comme dans ces bonnes vieilles versions VFQ qu’on télécharge en oubliant que nos oreilles risquent de saigner.


Passer d’une caméra à l’autre se fait avec aisance (on pourra choisir différentes interfaces et même jouer à l’ancienne), mais il faudra être vigilant sur les dialogues (d’ou l’intérêt de la VF pour certains). En effet, c’est lors de certaines discussions que des indices vous seront donnés sur la marche à suivre pour capturer les ennemis. Un code couleur permet en effet de déclencher les pièges, et il faudra passer du rouge au bleu, ou encore au vert pour être en mesure de choper ces ninjas à la démarche vraiment bizarre. Si vous n’êtes pas sur la bonne couleur, le piège ne se déclenchera pas. On parle de pièges basiques hein, et limite comiques, du genre un lit qui se replie et capture un ennemi ou une trappe dans le sol qui le fait chuter, le tout avec une bonne dose de fumée. Il faut être ultra rapide car le nombre d’ennemis augmente très vite et on perd bien souvent la partie sans trop savoir pourquoi. C’est d’ailleurs assez frustrant, car les personnages font leur vie et il est vraiment sympa d’aller les observer. Pour tout voir, il faudra recommencer le jeu de nombreuses fois, pour éventuellement découvrir toutes les fins du jeu. C’est un indicateur rouge qui vous dit quand activer les pièges, et on pourra même choper plusieurs ennemis en même temps. Le timing est serré !


Image associée


Le travail réalisé sur ce remake est vraiment intéressant. Il faut dire qu’à l’époque, la qualité vidéo était particulièrement crade et pixélisée, et que ce petit refresh fait beaucoup de bien. On découvre pas mal de détails et le tout est nettement plus agréable à l’oeil. Les nouvelles interfaces sont également les bienvenues et aident beaucoup le joueur, qui était bien souvent perdu à l’époque. Le jeu propose également quelques modes supplémentaires, permettant par exemple de s’entraîner à choper le plus d’ennemis possible, ou encore pas mal de bonus inédits sur la conception du jeu. En fait, ce remake pour les 25 ans du jeu est assez cool, et permet aux plus jeunes de découvrir ce jeu culte  (qui avait fait un mini scandale à l’époque pour son côté voyeuriste), mais que peu ont déjà joué (la plupart ont simplement vu des vidéos sur Youtube). Mais on cherche tout de même l’intérêt de la chose : un nanar des années 90 sera encore plus nanardesque aujourd’hui… et pour peu que l’on n’adhère pas au concept du jeu, l’expérience peut tourner court. Avant de passer à la caisse, réfléchissez bien : le jeu est une expérience originale, involontairement comique, le scénario réserve quelques surprises, mais allez-vous accrocher au concept ? Pas sûr…


 

 


Les + 

  • cette bonne vieille ambiance des années 80/90
  • Night Trap en version restaurée, avec enfin une bonne image
  • la VO, plutôt pas mal
  • la VF, involontairement drôle et assez culte
  • facile et rapide à prendre en main grâce aux nouvelles interfaces
  • le changement du code couleur pour déclencher les pièges est aléatoire à chaque partie…

Les –

  • … mais cela crée parfois une difficulté un peu frustrante
  • on perd souvent sans trop savoir pourquoi
  • il est impossible de tout gérer en même temps
  • c’est quand même un bon gros nanar

Lageekroom



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *