TEST : Onrush, le jeu de course arcade par excellence ?

Quand d’anciens développeurs d’Evolution Studios (Motorstorm, Driveclub) bossent sur un jeu de course résolument arcade pour le compte de Codemasters, forcément, ça intrigue. Annoncé l’année dernière, Onrush déboule en ce mois de juin avec pas mal d’idées, et une énergie qui fait plaisir. Mais cela suffit-il à en faire un bon jeu ?



Onrush est un jeu bourré d’énergie, on ne peut pas le nier. Des menus à la bande son, en passant par les couleurs vives des décors ou des véhicules, le tout sent bon l’arcade des années 90 ! Accessible, le jeu permet de se lancer dans des courses dynamiques en quelques minutes seulement, après avoir participé à un court didacticiel. Niveau prise en main, le tout est très basique : on accélère, on freine (sans blague ?), on utilise son turbo, et c’est à peu près tout. Plus le joueur utilise son turbo et il plus il remplit sa jauge de rush : une fois celle-ci à 100%, on balance la purée ultime !

Le jeu se divise en divers championnats comportant chacun plusieurs épreuves. Onrush n’est pas un jeu de course traditionnel, entendez par là que le but ne sera pas d’atteindre la ligne d’arrivée en premier. Un concept un peu déroutant, et malgré des modes de jeux variés, nous aurions aimé participer à de simples courses de temps en temps. Les courses se déroulent ainsi : 2 équipes de 6 véhicules (motos ou voitures) se tirent la bourre, accompagnées d’autres bolides qui ne sont là que pour servir de chair à canon. Ces « bots » parcourent les circuits mais ne seront pas une menace pour vous, et ne serviront qu’à être dégommés pour choper davantage de boost. Cela dynamise des affrontements déjà bien bourrins et permet d’enchaîner les « takedowns » histoire de sentir monter la puissance.


Résultat de recherche d'images pour "onrush wallpaper"


Les modes de jeu vont donc au delà de la course basique. Dans le mode Countdown par exemple, il s’agira que vos équipiers et vous passent à travers un maximum de checkpoints. Chaque équipe voit son chrono diminuer tout doucement, et celle qui récoltera le moins de secondes bonus se rapprochera tout doucement de la défaite. On se tire donc la bourre sans oublier d’être un minimum précis dans son pilotage. Le mode Overdrive privilégie la vitesse et l’utilisation du turbo ! Le but est d’être à fond les ballons pour gagner des points, et on éclatera un maximum d’adversaires (sur le côté, en les écrasant, en les tapant par derrière) pour garder sa jauge au maximum. Il est parfois difficile de garder un œil sur les compteurs de points, l’écran étant bien chargé en indications… Mais la nervosité est là ! Enfin, on trouve les modes Lockdown (une sorte de capture de zone) et Switch, dans lequel le pilote change de véhicule en montant en puissance à chaque crash. Codemasters a tenté de jouer la diversité et de se démarquer des jeux de courses habituels.


Résultat de recherche d'images pour "onrush"


Les courses sont nerveuses, et le level design des pistes est vraiment excellent. Les routes sont larges, les décors variés (montagne, usine, forêt), et on s’amuse à choper des tremplins et tenter des figures pour gagner du boost ! Le travail réalisé sur les circuits est vraiment intéressant et cela donne une bonne diversité aux affrontements, les possibilités étant nombreuses. On pourra choisir de passer entre les arbres pour les frôler et marquer des points, ou choper un tremplin et prendre de la hauteur. On retrouve un esprit « Motorstorm » vraiment sympa ! Le jeu comporte 12 circuits et 8 véhicules (motos, buggies, 4×4), mais il faut avouer que l’on fait vite le tour du contenu que propose le jeu. Bien que chaque véhicule possède des capacités bonus, dont certaines s’activent lorsque l’on est proche de ses coéquipiers (leur donner du boost, laisser une traîner derrière soi qui dégomme les adversaires), le tout manque de diversité.

Le problème d’Onrush réside dans l’intérêt qu’aura le joueur d’approfondir l’expérience. Il n’y a pas grand chose à améliorer, customiser ou débloquer, mis à part des danses pour son avatar ou quelques skins de véhicules. Rien de bien intéressant, et on aurait aimé un aspect de personnalisation bien plus poussé. Les courses s’enchaînent vite et les modes de jeu se répètent. La durée de vie en prend un coup, et la conduite arcade ne proposera que peu de marge de progression. Le tout reste basé sur les réflexes mais également sur la chance. Il n’est pas rare d’avoir un accident et de revenir sur la piste pour se faire exploser dans la seconde. Frustrant. Notez qu’il est possible, à chaque crash, de changer de véhicule. Du coup, le jeu impose un compte à rebours avant de reprendre : le rythme en prend un coup. Heureusement, les parties en multi sont vraiment excellentes et il y a moyen de bien se marrer entre amis. Les insultes risquent de fuser, dans la joie et la bonne humeur.



Nous avons eu l’occasion de tester le jeu sur PS4 Pro, version qui propose le choix en privilégier la résolution ou le frame rate. Jouer en 60 images par seconde, pour un jeu du genre, est vraiment excellent. C’est fluide en toute circonstance, ça pète dans tous les sens, et les sensations de vitesse sont terribles. De ce côté là, c’est une franche réussite. Les décors s’avèrent plutôt jolis, et le tout est très propre. On regrettera quelques couleurs un peu trop vives et des véhicules qui proposent des destructions somme toute assez basiques. Un peu plus de réalisme aurait été préférable, même si ce côté coloré donne une certaine identité au jeu. Les pilotes et leurs mimiques d’après courses rappellent les jeux populaires du moment en multijoueur : personnellement, nous ne sommes pas fans.

Onrush est un jeu de course sympathique qui propose une chouette sensation de vitesse et des courses plutôt grisantes, car explosives. C’est fluide, joli, et très facile à prendre en main. Malheureusement, bien que les modes de jeux soient variés, on fait vite le tour du potentiel du jeu, même en multi. Les championnats se répètent, il y a peu de choses à débloquer, et la difficulté punitive pourra agacer. Malgré ces défauts, le jeu reste agréable et vraiment sympa pour une partie occasionnelle. Après une mauvaise journée, une course dans Onrush, ça fait du bien !



Les +

  • jouabilité accessible
  • des courses nerveuses et efficaces
  • plutôt joli
  • pouvoir privilégier le frame rate sur PS4 Pro
  • des modes de jeu qui changent de l’ordinaire
  • les véhicules qui servent de chair à canon
  • les musiques qui mettent la pêche
  • le super turbo qui décoiffe sa mère

Les –

  • on fait vite le tour des possibilités
  • manque de contenu et de véhicules
  • peu de personnalisation
  • des réapparitions sur la piste parfois frustrantes
  • vendu un poil trop cher

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *