TEST : PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG), le Battle Royale déboule enfin sur PlayStation 4 !

Après les joueurs PC et Xbox One, ce sont les joueurs PS4 qui vont avoir l’occasion de se la donner sur PUBG, le jeu étant désormais disponible sur la console de Sony. Celui qui a lancé la mode Battle Royale est donc de retour et garde toutes ses qualités, malgré le succès de Fortnite qui l’a placé en second plan. Que vaut cette version PlayStation 4 de PlayerUnknown’s Battlegrounds ?


test playerunknown's battlegrounds pubg ps4 playstation 4 lageekroom blog gaming


test playerunknown's battlegrounds pubg ps4 playstation 4 lageekroom blog gamingMais avant de parler de cette version PS4, revenons en quelques mots sur le principe du jeu, que vous connaissez sans doute déjà tous. PUBG est un Battle Royale, comprenez par là que votre personnage est lâché sur une immense map, vierge de tout équipement, et qu’il devra survivre par tous les moyens. Le joueur choisira son lieu de parachutage et devra au plus vite dégoter armes et équipements pour tenter de sauver sa peau le plus longtemps possible. Il ne faudra que quelques minutes pour faire un premier tri parmi les 100 joueurs lancés dans cette chasse à l’homme. Si vos réflexes ne sont pas au taquet, vous ne ferez pas long feu et allez vite mordre la poussière. Histoire de dynamiser le tout, la zone de survie se réduit et les joueurs devront donc se « rassembler » davantage, histoire de ne pas mourir dégommés par une onde de choc. La map se resserre, et les affrontements n’en deviennent que plus intenses et stressants. Si tout ceci vous rappelle le film de Kinji Fukasaku sorti en 2001, c’est normal : le concept est le même. Notez bien qu’il ne sera pas possible de choisir la carte sur laquelle l’action débute : vous serez parachuté au hasard sur Erangel, Miramar ou encore Sanhok (la plus petite carte qui propose des affrontements plus nerveux).

PUBG est un jeu sérieux et tend vers le réalisme, loin des frasques cartoonesques d’un Fortnite. Un mode entraînement permettra de se faire la main et de maîtriser les contrôles à la manette, qui s’avèrent tout a fait satisfaisants malgré des sticks toujours un peu sensibles sur PS4. On retrouve quoi qu’il en soit la configuration manette de la Xbox One, le pavé tactile servant ici à accéder à la map. FPS ou TPS, ce sera à vous de voir ! Il est certain que la précision ne sera pas optimale comme sur PC, ou le combo clavier/souris fait des merveilles, mais le tout reste très accessible. Du côté du frame rate, le tout tourne en 30 images par seconde, avec quelques légers ralentissements, mais rien de bien gênant. Techniquement, tout n’est cependant pas rose, et l’aliasing et le clipping seront de la partie, sans parler de textures bien vilaines. Le downgrade par rapport à la version PC est nettement visible, mais cela permet de garder une fluidité correcte en toutes circonstances, que l’on joue sur PS4 pro ou standard. Dernier mot concernant le Private Test Server, accessible très bientôt depuis cette version de PUBG : ce « mode » vous permettra d’accéder et de tester les futures mises à jour du jeu, en espérant un suivi toujours aussi soutenu !



PUBG arrive sur PS4, et c’est une excellente nouvelle. Malgré un aspect graphique qui pourra en repousser certains, et loin de la version PC, cette version PS4 propose un frame rate stable et des affrontements toujours aussi réalistes et jouissifs. Le concept de Battle Royale est parfaitement exploité, et le stress est au rendez-vous ! Si vous aimez le genre et que vous cherchez une expérience plus réaliste, PUBG est fait pour vous !


Les +

  • enfin sur PS4 !
  • frame rate stable
  • un Battle Royale plus réaliste
  • des affrontements toujours aussi tendus
  • tout le contenu est directement disponible
  • un mode entraînement pour se faire la main

Les –

  • graphiquement plutôt faible
  • des textures bien laides, du clipping et de l’aliasing
  • la prise en main demande un petit temps d’adaptation

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *