TEST PlayStation 5 : Godfall nous en met-il plein les yeux ?

Exclusivité que l’on sait depuis peu temporaire, Godfall fut le premier jeu annoncé sur PlayStation 5 ! Disponible depuis le lancement de la console aux côtés de Demon’s Souls ou encore Spider-Man Miles Morales, le jeu développé par Counterplay Games et édité par Gearbox Publishing avait pour volonté d’être une des premières claques next-gen (maintenant new-gen) ! Le pari est-il tenu ?


TEST PlayStation 5 : Godfall nous en met-il plein les yeux ? blog gaming lageekroomGodfall est un action-RPG à la troisième personne dans lequel votre personnage, laissé pour mort, va traverser le royaume d’Aperion pour aller botter les miches de son frangin Macros. Une histoire relativement classique, dont la narration est composée de quelques petites cinématiques et de dialogues avec le Septième Oracle. Rien de bien fou à l’horizon, mais le scénario n’est clairement pas l’intérêt principal d’un jeu qui fait la part belle à l’exploration, aux combats, et surtout au loot. L’univers est divisé en 3 royaumes (Terre, Eau, Air) qui se débloqueront au fur et à mesure de l’accomplissement des missions principales. Il faudra en effet terminer les quêtes les plus importantes afin de débloquer des sceaux, permettant de progresser dans l’histoire, sous condition d’avoir le niveau suffisant pour ne pas faire poutrer par les ennemis sur place.


TEST PlayStation 5 : Godfall nous en met-il plein les yeux ? blog gaming lageekroom


RPG oblige, on gagne de l’expérience en tuant des monstres et en terminant les quêtes. Aux quêtes principales, qui vous demanderont la plupart du temps de vous rendre d’un point A à un point B, s’ajoutent des missions de chasse bien sympathiques. Le bestiaire est vraiment varié d’une zone à une autre, et de nombreux boss sont de la partie. Il sera également possible d’explorer les différents environnements, à la recherche de coffres cachés et d’objets rares à équiper. La découverte des différents lieux est vraiment intéressantes, mais le tout reste très cloisonné. Les couloirs sont nombreux, et l’ensemble est très linéaire. Mais même s’il faut passer plusieurs fois dans chaque zone, les combats restent accrocheurs et différents niveaux de difficulté sont de la partie. Forcément, sorti de Demon’s Souls, Godfall pourra paraître facile, mais le jeu réserve malgré tout un chouette challenge dans les niveaux de difficulté élevés, avec des boss souvent coriaces. La mort est en revanche très peu punitive, et on reprend immédiatement juste avant le combat, l’ennemi n’ayant pas systématiquement retrouvé ses points de vie. Les temps de chargement éclairs permettent de ne jamais être frustré !


TEST PlayStation 5 : Godfall nous en met-il plein les yeux ? blog gaming lageekroom


Le système de combat est classique mais efficace. Coup fort, coup faible, contre, attaques spéciales liées à votre arme, esquive, tout y est, et les combats sont souvent dynamiques ! Les points d’expérience récupérés permettront également de booster votre personnage, et les divers composants d’améliorer les armes. Etant donné que le nombre d’armes est vraiment important, il y en aura vraiment pour tous les goûts, que l’on préfère les gros marteaux à tenir à 2 mains ou les petites lames plus rapides. Il sera même possible de débloquer une double esquive, des attaques pour le bouclier ou encore une ruée vers l’ennemi pour le trancher à la vitesse de la lumière. La colère d’Archon permettra quant à elle de déchaîner toute la puissance de votre chevalier. Le loot étant généreux, il sera possible de se créer des personnages bien différents, surtout au niveau de l’armement. On pourra donc varier les plaisirs suivant les zones visitées, et 12 armures aux designs très classes seront à débloquer. Il y a vraiment de quoi faire, même si la durée en ligne droite reste un peu juste : comptez environ 12h pour aller péter la tronche de votre frangin.


TEST PlayStation 5 : Godfall nous en met-il plein les yeux ? blog gaming lageekroom


Toutes les améliorations permettent donc de varier les plaisirs et d’empêcher le jeu de tomber dans la redondance, même si une certaine répétitivité pourra se faire sentir en milieu de partie. Nous avons opté de notre côté pour des sessions de 2h maximum pour ne pas souffrir de cette répétitivité, en alternant avec les missions de chasse et un peu d’exploration. En plus des nombreuses armes (vous pourrez en embarquer 2 à la fois), il sera possible de mettre la main sur tout un tas d’objets (amulettes, anneaux, bannières), certains octroyant divers bonus d’attaque, de soin ou encore de défense. Et comme tous les points d’expérience peuvent être réattribués, vous aurez la possibilité de tester différentes configurations. Mettre en place son meilleur build a quelque chose de vraiment addictif, et chaque armure possèdera ses propres caractéristiques. Le temps passé dans votre « hub » à choisir son stuff et à l’améliorer fait donc partie intégrante de l’expérience ! Une fois le jeu terminé, les Pierrêves permettront de poursuivre l’aventure avec des missions au niveau de difficulté plus élevée et aux conditions de victoire plus poussées. On notera enfin que le jeu est jouable en coopération jusqu’à 3 joueurs.


TEST PlayStation 5 : Godfall nous en met-il plein les yeux ? blog gaming lageekroom


Visuellement, Godfall a de belles choses à montrer. Il faut avouer que dans certains environnements, c’est la foire aux reflets. Tout brille, même ce qui ne devrait pas, et ces nombreux effets piquent parfois les yeux ou font un peu too much, en mode « la PS5 est là, il faut envoyer la sauce ». Malgré ce trop plein de couleurs, l’ensemble est très réussi. Nous avons opté pour le mode performance, qui propose une fluidité impeccable en 60 images par seconde. Le gameplay n’en est que plus nerveux, et l’ensemble est très propre. Chaque zone a son propre style visuel, et si le royaume de la Terre rappelle la mythologie grecque, celui de l’Air aura des visuels davantage égyptiens. Bien que le tout soit assez cloisonné, certains lieux sont assez impressionnants, et mettent en avant des statues géantes ou des panoramas vraiment réussis. Dommage que le level design soit si classique, car certaines zones auraient mérité d’être plus développées. Sans être une claque visuelle, Godfall s’en sort vraiment bien, et le tout s’avère cohérent du début à la fin. On notera également le design réussi des armures et des boss, souvent bien balèzes. Niveau sonore, le tout est en anglais sous-titré français, et quelques musiques sortent du lot. La DualSense est de son côté légèrement exploitée. Certaines armes plus longues font vibrer la manette de gauche à droite en mouvement, tandis que la gâchette droite montre de la résistance lors de certains combos puissants. Des finishs sont également de la partie, histoire d’éclater la tronche de son ennemi avec un coup de bouclier bien placé.


A lire également : 


TEST PlayStation 5 : Godfall nous en met-il plein les yeux ? blog gaming lageekroom


Godfall, édité chez nous par Just for Games (que l’on remercie chaleureusement pour l’envoi du jeu !) est un jeu intéressant, au gameplay plus riche qu’il n’en a l’air et aux graphismes réussis. Les amateurs de loot seront heureux de ramasser un max d’armes et d’objets sur les cadavres fumants des boss, et plusieurs modes de difficulté seront accessibles histoire d’un peu plus en baver. Le jeu reste malheureusement un peu court en ligne droite et ne propose pas un énorme contenu une fois terminé, si ce n’est l’envie de booster encore et encore son personnage. Le réel problème de Godfall reste son prix de vente : à 30 euros, nous vous le conseillons sans hésiter, mais à 80 euros (son prix de vente en magasin), c’est bien trop cher. Nous vous conseillons donc d’attendre une baisse de prix avant de vous lancer !


Les +

  • univers riche et varié, avec plusieurs royaumes visuellement bien différents
  • gameplay qui s’enrichit au fur et à mesure des améliorations
  • les différentes armures, très chouettes
  • des boss nombreux et bien classes
  • jouable en coopération
  • le mode performance, en 60fps
  • visuellement fort joli…

Les –

  • … même si le trop plein d’effets pique parfois les yeux
  • l’ensemble reste malgré tout répétitif
  • scénario en second plan
  • l’IA pas toujours au taquet
  • vendu bien trop cher

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *