TEST : Redeemer Enhanced Edition, le bon gros défouloir

Si vous avez connu la grande époque des jeux Saturn et PlayStation, vous avez peut-être eu l’occasion de jouer à Loaded, jeu d’action en vue de dessus dans lequel il fallait défoncer tout ce qui bouge. Redeemer Enhanced Edition en reprend les bases, la violence, sans oublier le côté défouloir. Le jeu est édité par Koch Media, et nous avons reçu une version Nintendo Switch afin de vous en proposer un test : c’est parti !


Redeemer Enhanced Edition est donc un jeu d’action en vue de dessus, mélange de beat them all et de twin-stick shooter. Comprenez par là qu’en plus de défoncer vos ennemis à coups de poing et de pied, votre personnage pourra utiliser des armes pour faire le ménage un peu plus en profondeur. Le joueur incarne Vasily, un ancien agent d’élite de la plus grosse compagnie fabricante d’armes Cybernétique. Après que celle-ci ait voulu faire de lui un cyber-soldat, il arrive à s’échapper de justesse pour se cacher dans monastère isolé. Pendant 20 ans il essaye tant bien que mal de trouver la paix et l’harmonie parmi les prêtres jusqu’à ce que son ancienne entreprise retrouve sa trace… Le sang coule rapidement et la violence explose aux yeux du joueur, rappelant dans une certaine mesure Hatred sur PC (que nous avions testé à cette adresse).


TEST : Redeemer Enhanced Edition, le bon gros défouloir blog jeux video lageekroom


Redeemer Enhanced Edition est donc un concentré d’action, et si votre personnage se contentera de combattre au corps à corps dans les premières minutes, il va rapidement mettre la main sur des armes de mêlées ou de bons gros flingues. Le sang coule à flot et la rage de Vasily refait surface, celui-ci voulant à tout prix protéger ses nouveaux partenaires. Les combos s’enchaînent de manière fluide et la prise en main est immédiate. On frappe, on esquive, on pare, on contre et on balance des tatanes dans la joie et la bonne humeur. L’action est en vue de dessus mais la caméra n’hésite pas à zoomer lors des exécutions plus classes pour faire profiter de la scène. Le joueur pourra donc utiliser des couteaux, des haches, des torches, des pelles ou encore des lances pour transpercer ses ennemis, et les finishs sont plutôt classes et bien violents. Du côté des armes à feu, le fusil à pompe fera d’énormes dégâts tandis que le pistolet aura une meilleure cadence. On notera enfin que l’on peut ramasser des objets de l’environnement (chaises, tonneaux, rochers) pour les balancer sur ses adversaires. Il y en a pour tous les goûts et bien s’équiper sera important, car les ennemis fragiles du début du jeu vont rapidement laisser leur place à d’autres bien plus coriaces, armés jusqu’aux dents. Il ne s’agira donc pas de foncer tête baissée, car la mort pourra arriver plus vite que prévu. Le jeu propose néanmoins plusieurs modes de difficulté histoire de ne pas frustrer les joueurs ne souhaitant pas se prendre la tête.


TEST : Redeemer Enhanced Edition, le bon gros défouloir blog jeux video lageekroom


Il sera également possible de se la jouer infiltration et de casser les colonnes vertébrales en toute discrétion. Couteau planté dans le dos, gorge arrachée, dos brisé : les actions sont nombreuses et variées et on ne ressent pas trop de répétition dans ces finishs. Les éléments du décor seront eux aussi mis à contribution, et on pourra éclater la tête d’un ennemi contre un pierre ou l’empaler bien salement sur des pics. Toutes ces actions rappellent fortement l’excellent The Punisher sorti sur Xbox et PS2 en 2005 ! Ne vous attendez du coup pas à rester bloqué face à une énigme : le jeu est clairement orienté action et il faudra nettoyer chaque zone de ses ennemis, ceux-ci devenant de plus en plus nombreux et agressifs. L’IA ne sera par contre pas leur fort, et vos adversaires seront complètement sourds. Concrètement, si vous explosez la tronche d’un gars avec votre fusil à pompe, son pote posté à quelques mètres ne vous entendra même pas. Du côté des décors, ceux-ci s’avèrent plutôt variés, et vous emmèneront aussi bien en intérieur qu’en extérieur. De quoi varier les plaisirs.


TEST : Redeemer Enhanced Edition, le bon gros défouloir blog jeux video lageekroom


La jouabilité est vive et nerveuse, et il est facile d’enchaîner les coups, les parades et les exécutions. Désarmer ou démembrer un ennemi sera même de la partie, histoire d’aller encore plus loin dans la violence. Malgré tout, le jeu n’est pas forcément réaliste, et les gerbes de sang font parfois « cartoon ». On est donc loin du malaise engendré par Hatred, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Votre personnage pourra gagner en puissance en fonction de ses actions et d’items à découvrir dans les niveaux. Plus de 50 améliorations sont disponibles, et Vasily pourra booster ses attaques ou les possibilités offertes par les armes. Les balles seront capables, après amélioration, de perforer plusieurs ennemis, et les capacités au corps à corps seront elles aussi boostées. La barre de vie sera restaurée à chaque meurtre, et certaines actions offriront d’autres bonus. Même si les menus sont un poil confus, on apprécie grandement toutes ces améliorations, et vous verrez que certaines valent clairement le coup. Cerise sur le gâteau : le jeu est jouable en coopération en local !


TEST : Redeemer Enhanced Edition, le bon gros défouloir blog jeux video lageekroom


Malheureusement, malgré son capital sympathie et son côté défouloir, Redeemer Enhanced Edition est un jeu imparfait. Tout d’abord, et c’est le genre qui veut ça, le jeu devient répétitif après quelques heures. Nous vous conseillons de n’y jouer que par petites sessions pour éviter l’overdose. Le tout ne vole clairement pas haut, et on se contente du début à la fin de défoncer tous ses ennemis pour atteindre des boss plus balèzes. Mais notre réel soucis vient de cette version Nintendo Switch, bien en dessous de ses concurrentes techniquement. Nous sommes rapidement passés en mode TV, les graphismes en mode portable étant flous et peu lisibles. C’est mieux et plus fluide sur grand écran, mais le frame rate reste capricieux, et certaines zones rament méchamment. On notera également pas mal de bugs (ennemis qui traversent des portes, soucis de collision) et des textures bien moyennes. On sent que la Switch galère techniquement, et ces carences gâchent un peu l’expérience. Nous ne pouvons que vous conseiller de basculer sur PC, PS4 ou Xbox One si vous en avez l’occasion.



Il faut bien garder en tête que Redeemer Enhanced Edition a été développé par une toute petite équipe (russe), et que le jeu n’a pas profité d’un gros budget. Le voir arriver en version physique est une excellente nouvelle, et le jeu est clairement violent et défoulant. Par petites sessions, Redeemer Enhanced Edition est vraiment jouissif, et les possibilités et armes sont vraiment nombreuses. Ça saigne, ça gicle, les balles fusent et les patates font mal ! Forcément, tout ça ne vole pas très haut et le jeu est rapidement répétitif. Ajoutez à cela un certain manque de finition et une version Switch bien inférieure, qui font que l’on vous conseille d’attendre une petite baisse de prix avant de vous lancer dans ce défouloir. Sur PS4 et Xbox One, les soucis techniques sont moindres, mais le tout reste un peu court et limité. On a pris un certain plaisir coupable avec Redeemer Enhanced Edition, mais à petit prix, l’expérience n’en sera que meilleure pour les joueurs !


Les +

  • violent et défoulant
  • prise en main immédiate
  • corps à corps réussi
  • nombreuses armes pour varier les plaisirs
  • les exécutions, jouissives
  • utiliser les éléments du décor pour défoncer ses ennemis
  • décors plutôt variés
  • certains ennemis bien coriaces

Les – 

  • l’IA, inexistante
  • forcément répétitif
  • quelques soucis techniques
  • la version Switch, bien en dessous (surtout en mode portable)

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *