TEST RESIDENT EVIL REVELATIONS : le portage de trop sur One et PS4

Depuis quelques temps, on bouffe du portage à la chaîne. On ne parle de remakes hein, dont certains font vraiment un bel effet sur nos nouvelles consoles (Crash Bandicoot, Wonder Boy), mais bien de portage, vous savez, ces jeux que l’on récupère au fond d’un carton, auxquels on colle une résolution supérieure et des textures en HD. Capcom est le pro pour ça, et après avoir porté Resident Evil 4, 5 et 6 sur PS4 et Xbox One, c’est Resident Evil Revelations qui vient nous faire un petit coucou. Et franchement, c’était pas la peine. 



Resident Evil Revelations était sorti à la base sur 3DS. Plutôt sympa d’avoir un Resident sur console portable n’est-ce pas ! Le jeu a ensuite été porté sur Xbox 360 et PS3 dans une version un poil plus jolie que j’avais bien apprécié à l’époque, car le jeu proposait quelques moments d’horreur sympa et quelques frissons. Surtout qu’on venait de se farcir Resident Evil 6 et ses scènes d’actions nanardesques dignes du dernier Transformers (ne te fâche pas jeune fan de Michael Bay, on sait que tu en veux pour ton pognon quand tu vas au cinéma). Mais le jeu a ultra mal vieilli, et ce portage new-gen est vraiment inutile. On a vraiment la fâcheuse impression de jouer à un jeu 3DS sur PS4 et Xbox One : c’est laid, les textures sont ultra basiques, floues et baveuses, et les 1080p ne rattrapent pas le naufrage. Et que dire des différents effets graphiques ultra ringards (ennemis qui fondent de façon bien naze). Pire encore, le jeu est vraiment chiant à jouer, moins chiant que Resident Evil 6 certes, mais les mécaniques de gameplay ont pris un méchant coup de vieux. Le level design est générique, on a l’impression de faire encore et encore les mêmes choses, et on s’endors à la vitesse de la lumière. Les sticks sont d’ailleurs ultra sensibles et la caméra fout bien la gerbe pour ne rien arranger. Pourtant, les 60 images par seconde auraient du arranger les choses mais il n’en est rien. Les scènes d’action sont pénibles à jouer et la plupart des gunfights plutôt mous.



Les nouveaux venus pourront peut être apprécier l’aventure, mais après l’excellent Resident Evil 7 qui redistribuait les cartes et apportait pas mal de fraîcheur, celui-ci semble bien fade. Le scénario manque d’intérêt et les personnages sont inintéressants et ultra laids. Non, clairement, jouer à Resident Evil Revelations n’est pas fun, et claquer 20 euros la dedans n’est clairement pas une affaire. Si vous souhaitez absolument le faire pour votre culture perso, chopez la version 360 ou PS3, on les trouve pour à peine 5 euros.

 


Les + 

  • 1080p et 60 images par seconde
  • certains passages restent sympa et parfois flippants
  • rien d’autre à signaler…

Les – 

  • c’est moche, mou et chiant
  • ils vendent ça 20 balles, ça en vaut 5 pas plus
  • gameplay archaïque, level design bien relou
  • persos ultra laids
  • un portage vraiment inutile

Panzer

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *