TEST : Saints Row The Third, le GTA-Like déboule sur Nintendo Switch

Cela fait déjà quasiment 8 ans que le troisième opus de Saints Row a déboulé sur Xbox 360 ou encore PlayStation 3, et le jeu fait son retour cette année sur Nintendo Switch dans un portage riche en contenu. Initiée sur Xbox 360, la saga Saints Row a petit à petit vrillé dans le pur délire (avec Saints Row 4 principalement et ses hordes d’aliens), et ce troisième opus possède un gros côté Fast and Furious, avec son action généreuse. Alors, que vaut ce portage ?


Saints Row The Third est un jeu généreux. Généreux en vannes tout d’abord, avec des personnages drôles et déjantés, et un scénario qui part dans tous les sens. Généreux en action surtout, avec ses séquences ou les hélicoptères tombent comme des mouches. Nous n’allons pas revenir trop en longueur sur ce GTA-like, les tests étant déjà très nombreux sur le net, mais nous pouvons vous dire que c’est un jeu que nous avons adoré à sa sortie. Loin du sérieux extrême d’un GTA IV par exemple, ce Saints Row marquait un tournant dans la saga en proposant des missions clairement exagérées dans l’action et les fusillades, jusqu’aux véhicules et à l’armement. Le Penetrator a marqué les esprits, tout comme les attaques au corps à corps en mode catcheur que l’on s’amusait à faire sur tous les passants. Un bon gros délire, fun et jouissif, que nous prenons forcément plaisir à retrouver aujourd’hui.


TEST : Saints Row The Third, le GTA-Like déboule sur Nintendo Switch lageekroom blog jeux video


Saints Row The Third est bourré de qualités et réellement défoulant, mais le jeu a néanmoins vieilli. Dans sa maniabilité tout d’abord, un peu raide et imprécise, les Joy-Con n’aidant clairement pas durant les gunfights. Dans ses graphismes également, qui ne s’en sortent pas si mal sur Switch mais qui affichent des animations un peu raides et des textures datées. Il y a de chouettes effets de lumière mais la Switch ne fait pas de miracles, et l’aliasing est parfois gênant. La map est tout de même assez grande, et la ville de Steelport réserve de nombreuses activités et missions, et beaucoup d’éléments cachés à découvrir. En terme de durée de vie, on est servi, d’autant que cette version Switch contient l’intégralité du contenu sorti à ce jour : nouvelles missions, véhicules inédits et personnalisation du personnage encore plus poussée : il y a de quoi faire !

Jouer à un GTA-like en mode portable reste une expérience vraiment cool, et on repense notamment aux excellents épisodes PSP de Grand Theft Auto. Avec Saints Row The Third, le plaisir est là, le contenu aussi, mais on se retrouve face au gros problème de la Switch de ces derniers mois : on nous ressert encore un portage. La dernière console de Nintendo est en effet la reine du recyclage, et les jeux inédits manquent cruellement à l’appel. A trop vouloir porter leurs jeux, les éditeurs pourraient bien lasser les joueurs et détourner leur regard d’une console pourtant excellente.


TEST : Saints Row The Third, le GTA-Like déboule sur Nintendo Switch lageekroom blog jeux video


Alors soyons clairs : nous adorons Saints Row (vivement la suite d’ailleurs !), nous aimons beaucoup jouer en mode nomade au fond du canapé pour écraser des piétons et défoncer des hélicos, mais le prix de vente de cette « nouvelle » version est un peu élevé, sachant que l’on peut trouver le jeu sur Xbox 360 pour moins de 5 euros. Nous ne pouvons que vous conseiller d’attendre une baisse de prix, mais si vous n’avez jamais eu l’occasion de jouer au jeu, cette version Switch peut s’avérer être l’occasion idéale.


Les +

  • Un opus toujours aussi cool et blindé d’action
  • L’armement, les véhicules, les missions et activités nombreuses
  • Tous les DLC sont présents
  • L’humour et les personnages au top
  • Un GTA-Like en mode portable, c’est quand même super cool
  • Plutôt joli par endroits

Les –

  • Le jeu a quand même vieilli
  • Des soucis techniques (aliasing, quelques chutes de frame rate)
  • Portage vendu trop cher

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *