TEST : Shenmue I & II, Ryo arrive enfin sur PC, PS4 et Xbox One !

Il est difficile pour moi de parler de Shenmue sans m’emballer ! J’ai terminé les 2 jeux à leur sortie sur Dreamcast, mais j’attendais avec une grande impatience ce remaster, afin de me replonger dans cette aventure palpitante avant la sortie du troisième opus en développement. Le maître Yu Suzuki travaille donc sur cette suite, mais c’est le point de départ de Shenmue qui nous intéresse aujourd’hui : les 2 premiers jeux de la saga.



On l’a aimé notre Dreamcast, et on l’aime toujours autant ! Mais jouer à Shenmue I & II Remaster sur PS4, PC ou Xbox One aujourd’hui représente un sacré confort. Il n’y a pas le côté nostalgique, certes, avec le manette Dreamcast si particulière entre mes mains ou le bruit assez hallucinant que faisait la console pendant les temps de chargement, mais qu’importe… Ne pas avoir à tout sortir, tout rebrancher, et se taper une résolution préhistorique reste un luxe. Shenmue, qui se passe au Japon en 1986, raconte l’histoire de Ryo Hazuki, qui voit son père se faire assassiner sous ses yeux. Son meurtrier, Lan Di, est venu dans le dojo familial pour lui voler le miroir du dragon, dont Ryo ignore pour le moment à peu près tout. Oui, Shenmue raconte une vengeance, une simple vengeance certes, mai qui va aller bien au delà. Le jeune homme va partir à la recherche du meurtrier de son père dans une quête initiatique qui le verra grandir et rencontrer un grand nombre de personnages, plus ou moins importants, mais qui auront tous quelque chose à raconter. Shenmue, c’est une histoire d’amitié, d’amour, mais aussi de colère et de haine. Des sentiments et des sensations qui traverseront également le joueur.



Il faut avouer que Shenmue et sa suite (qui se passe en Chine) ont quelque peu vieilli. Les mécaniques de jeu sont parfois archaïques, la caméra fait des siennes, le joueur doit bien souvent se débrouiller tout seul et sans indication… Mais c’était déjà le cas à l’époque, et personne ne s’en plaignait. Mais au delà de ces quelques soucis, c’est la richesse du jeu qui explosait à la tronche du joueur ! Dans Shenmue, si vous avez un rendez-vous à une heure précise, il faudra vous occuper en attendant, en allant découvrir la ville, en faisant les magasins ou même en donnant du lait à un chaton. Les indications sont peu nombreuses et il faut se débrouiller tout seul pour trouver l’appartement ou le bar dans lequel vous devrez vous rendre : il n’y aura pas de grosse flèche jaune pour vous indiquer l’entrée. C’est parfois difficile, mais tellement gratifiant une fois le but atteint ! Les personnages que vous croiserez sont très nombreux, et vous aurez énormément de choses à découvrir. Par exemple, ce sont certains personnages qui vous apprendront des techniques de combat, notamment un petit vieux dans un parc qui ne paye pas de mine au premier abord. Le système de combat génial du jeu est basé sur la saga Virtua Fighter, dont on peut tester le dernier épisode dans les salles de jeu de Yakuza 6 (achetez ce jeu !). On frappe, on dash, on esquive, et les combats sont parfois bien techniques.

 

Shenmue, c’est également le jeu qui a démocratisé (et non inventé, quoi qu’on en dise) les QTE, ces actions contextuelles qui consistent à appuyer sur le bouton qui s’affiche à l’écran pour que l’action s’effectue correctement. Loin des QTE débiles d’un Far Cry ou d’un Call of Duty, ceux de Shenmue sont cohérents et collent parfaitement à l’action à l’écran. Du coup, il est presque naturel de les effectuer, et certaines scènes en deviennent vraiment épiques. Le jeu est vraiment diversifié, et vous devrez par exemple travailler pour gagner quelques sous et continuer à progresser dans l’aventure. La richesse est permanente, et on en découvre à chaque partie ! Tout voir et tout faire dans Shenmue relève du miracle, et c’est encore plus le cas dans le deuxième opus, beaucoup plus vaste et travaillé. Ryo arrive à Hong-Kong et va découvrir des personnages atypiques, attachants, détestables, et se faire autant d’alliés que d’ennemis. On ne vous en dira pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise, mais sachez que la saga permet de jouer à des jeux d’arcade cultes de Sega dans des salles de jeu, de faire du shopping, de parler avec absolument tout le monde (et même de se faire guider dans la rue), et de traverser plusieurs saisons de l’année. Quand on vous dit que la richesse de ces jeux est incroyable ! Le scénario ne sera pas en reste, avec beaucoup de surprises et de rebondissements ! Mais qui est cette jeune fille dont Ryo rêve toutes les nuits ? Vous le saurez en jouant !



Mais revenons-en à nos moutons, et tentons de répondre à la question que se posent la majorité des joueurs : que valent ces portages sur nos consoles actuelles ? Et bien il faut avouer que Shenmue a vieilli techniquement, mais pas tant que ça ! La direction artistique est fabuleuse et le Japon des années 80 du premier jeu comme la Chine du second sont incroyables à traverser. On prend toujours autant de plaisir à déambuler dans les rues et à découvrir les environnements. L’énorme point fort de ces portages reste la présence de sous-titres en français, une première pour la saga (bien que la version Xbox du 2 proposait des textes en français dans le carnet de note de Ryo). J’ai terminé les 2 jeux à l’époque, mais il faut avouer que j’étais passé à côté de pas mal de dialogues. Le problème ne se pose plus aujourd’hui ! A vous enfin de choisir si vous préférez les voix japonaises ou anglaises… Mon cœur balance : j’aime beaucoup la voix de Corey Marshall (en anglais) qui m’a accompagné durant le premier jeu en 2001, mais la version japonaise reste un bon cran au dessus. A vous de voir ! On notera tout de même quelques bugs sonores, notamment en terme de mixage du son. Un patch day one corrige quelques soucis sonores et techniques, ce qui est un peu navrant… Notez enfin que les 2 jeux seront à installer séparément !

Les problèmes de caméra sont malheureusement toujours là, et ne facilitent pas toujours la tâche ! Oui, la jouabilité est rigide et pourra en décourager certains et les cinématiques sont en 4:3, mais il serait dommage de passer à côté du jeu pour si peu. On notera également que certaines textures sont vraiment crades, le poids des années se faisant sentir. Ces jeux ont quasi 20 ans, et il faut garder à l’esprit que nous avons entre les mains un « simple » remaster. Il n’y a finalement aucune amélioration graphique à noter mis à part un rendu plus fin et plus propre. Cela peut paraître peu (et j’en vois beaucoup râler sur ce sujet), mais on reste du coup sur le visuel que l’on a tant aimé.



Certains râleront sur le fait que Shenmue I & II ne sont que de simples remasters, et il auront en partie raison. Sega n’a pas fait un énorme effort sur la partie technique, et on se contentera des textures d’époque lissées, pour un jeu qui avait tout de même coûté la modique somme de 23 millions d’euros (budget colossal à l’époque). Mais au delà de sa partie technique vieillissante (et c’est normal), le jeu dégage toujours un charme fou ! Qui plus est, la présence de sous-titres français est un plus énorme ! Si vous êtes fans, vous retomberez dans l’histoire de Ryo sans aucune hésitation, mais si vous découvrez la licence, nous ne pouvons que vous encourager à vous lancer dans l’aventure et à vous accrocher. Le jeu, et son histoire, en valent clairement la chandelle !


Les +

  • 2 jeux cultes enfin en HD
  • plus de 50h de durée de vie pour une trentaine d’euros
  • une histoire toujours aussi captivante
  • direction artistique de toute beauté
  • une richesse incroyable, de nombreux personnages et dialogues captivants
  • de la baston, de l’exploration, de l’aventure
  • plein de choses à faire, on ne s’ennuie quasi jamais
  • météo dynamique, temps qui passe
  • les sous-titres français
  • vivement la suite !!

Les –

  • un simple portage sans améliorations graphiques
  • certaines textures ont vraiment vieilli
  • des bugs et ralentissements
  • une maniabilité rigide
  • certaines mécaniques de jeu (les rendez-vous) qui risquent d’en surprendre plus d’un

Test rédigé par Panzer – Lageekroom

7 pensées sur “TEST : Shenmue I & II, Ryo arrive enfin sur PC, PS4 et Xbox One !

  • 23 août 2018 à 11 h 45 min
    Permalink

    Je termine le premier ce soir, et il est incroyable malgrés toute ses années
    J’aurais aimé vivre toute cette innovation a l’epoque
    Le cycle jour/nuit , les QTE, ses graphismes ! (Ça devait être incroyable autrefois) les personnages qui on leur propre emploi du temps..
    Aujourd’hui ça semble être normal qu’un jeu possède toute ces caractéristiques..
    Mais à l’époque, il devait être clairement en avance sur son temps
    Hâte d’arriver a Hong kong !

    Répondre
    • 23 août 2018 à 12 h 08 min
      Permalink

      Le finir à l’époque a été une énorme expérience oui, je me souviens avoir passé 3 nuits blanches pour terminer le premier ! Et quand tu regardes aujourd’hui, quel jeu propose autant de richesse, un cycle aussi bien géré, les saisons, tous ces personnages auxquels on peut parler ? Aucun je pense. Alors oui ça a vieilli, oui la jouabilité est raide, oui le portage est fainéant, mais quel jeu bordel !! Merci pour ton com 😉 et kiffe bien le deuxième jeu, tellement plus riche !!!

      Répondre
  • 23 août 2018 à 12 h 58 min
    Permalink

    C’est un grand kiff de lire cet article rédigé par un fan absolu! J’apprends à découvrir de moi même depuis quelques jours, et je suis juste subjugué. Le jeu propose une profondeur stupéfiante, un miracle pour l’époque. Je pense que c’est un jeu que j’en referai regulierement, et qui entrera aisément dans mon top jeux, ce qui n’est pas peu dire !
    Bref article parfait et passionné, tout ce qu’on aime!

    Répondre
    • 23 août 2018 à 15 h 49 min
      Permalink

      Merci ! Tu apprécieras le 2 également, j’en suis sur !! 😀

      Répondre
  • 27 août 2018 à 21 h 50 min
    Permalink

    C’est vrai que le jeu a beaucoup vieilli au premier abord, mais l’histoire et la progression sont tout deux prenant ! J’avais a peine toucher aux jeux a l’epoque faute d’avoir la console pour…

    Aujourd’hui je decouvre enfin la saga, et je prends clairement mon pied !

    Répondre
    • 27 août 2018 à 22 h 55 min
      Permalink

      Mieux vaut tard que jamais ! Profite bien de l’aventure !

      Répondre
  • 29 août 2018 à 17 h 12 min
    Permalink

    Supers jeux !! Quel plaisir de repartir avec Ryo sur ces 2 épisodes !

    Certes Remake faiblard, j’en suis assez déçu (un Shenmue avec un remake à la hauteur de Shadow Of Colossus ou Yakuza aurait juste parfait !!)

    Cela n’en reste pas moins une excellente trilogie ! (Enfin J’espère que le 3 tiendra la route sur toutes ses formes)

    Je vous rejoins, surtout dans Shenmue 1, sur le côté « chiant » des rendez-vous… c’est lourd d’attendre, parfois bêtement que l’heure approche car rien de particulier à faire dans le jeu à ce moment là (Ça laisse le temps d’aller au toilette 🙂 )

    Bref, à faire ou refaire sans problème !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *