TEST : The Surge, quand Dark Souls rencontre Edge of Tomorrow

Les allemands de Deck13 veulent du hardcore, du vrai, c’est eux qui le disent ! Après un Lords of The Fallen imparfait mais qui possédait ses qualités (je l’avais terminé à sa sortie après quelques crises de nerfs), les développeurs sont de retour avec The Surge, un TPS futuriste reprenant l’aspect sans pitié des combats des jeux de From Software. The Surge est un jeu difficile, pour les joueurs en quête de challenge, et la sortie toute récente d’un DLC gratuit (apportant notamment de nouvelles armes) est l’occasion pour nous de revenir sur ce titre, grâce à Focus Home Interactive. 


Résultat de recherche d'images pour "the surge"


Deck13 change d’univers et propose d’emmener le joueur dans le futur avec The Surge. Un futur à la Terminator, ou les machines se rebellent et ont décidé de vouloir nous faire notre fête. Un futur pas super reluisant ou les ruines s’étendent à perte de vue… Un futur merdique quoi ! Vous êtes Warren, technicien handicapé (le jeu débute en contrôlant le joueur dans son fauteuil roulant), qui va se voir propulsé sur le champ de bataille équipé d’un exosquelette qui ne va pas faire marrer vos ennemis. Tom Cruise est dans la place, et ceux qui ont vu Edge of Tomorrow sauront de quoi il est question. Ce monde post-apo sans pitié va vite devenir un sacré challenge pour le joueur, et ce dès les premiers ennemis rencontrés.


Tu veux du challenge ? Tu vas en avoir !


Coup horizontal, coup vertical, esquive : il faudra faire jouer votre skill et vos réflexes, analyser les patterns de vos ennemis et rester concentré en permanence pour ne pas finir en morceaux. Les combats sont techniques et ultra punitifs, et vos premières rencontres risquent de mal se terminer. Heureusement, on s’y fait vite, on prend le coup, on se sent fort et en puissance… jusqu’à tomber sur un ennemi un peu plus coriace qui nous fait redescendre. Il ne faudra pas trop se la jouer dans The Surge, et rester humble et concentré à chaque instant. Attention toutefois, certains coups n’arrivent pas toujours à leur but, et on tape parfois dans le vide de façon assez étrange. Chaud ! Certaines morts peuvent sembler injustifiées, mais qu’importe, on y retourne la bave aux lèvres ! Le bestiaire ennemi n’est pas ultra varié, mais les développeurs ont eu une excellente idée : après avoir détecté le point faible de l’ennemi, on pourra démembrer certaines parties de son corps. Non, nous ne sommes pas des gros sadiques, il y a un réel intérêt à cela : looter de nouvelles armes. Récupérer de nouvelles armes et de nouveaux équipements est donc primordial pour avoir une chance de progresser dans le jeu, qui se découpe en 7 zones plutôt tortueuses. On pourra reprocher aux décors de trop se répéter, mais que voulez-vous, on parle d’un monde post-apo. On aurait toutefois aimé davantage de diversité (les couloirs et les bâtiments se répètent un peu), mais la durée de vie du jeu reste très correcte pour le genre, dépassant les 20h en ligne droite. Tout n’est pas accessible dès le départ, et à l’image d’un Metroid Prime, le joueur devra débloquer certains passages un peu plus tard dans le jeu. A ce titre, il faut noter que le level design est plutôt réussi.

Comme dans tout jeu du genre, on perd son stuff et son expérience en mourant (à moins de les récupérer en allant piller son propre cadavre). Du coup, il ne faudra pas oublier d’aller dans vos bases pour améliorer les équipements mais surtout le personnage (vie, endurance). Ces implants pourront être salvateurs et beaucoup vous aider lors des rencontres les plus brutales. Le jeu encourage d’ailleurs la prise de risque afin de récupérer des pièces détachées ou de meilleurs loots. On apprécie ! Dommage par contre que les boss soient peu nombreux. On se contentera des autres lascars à étriper, ma foi !


Résultat de recherche d'images pour "the surge"


Graphiquement, et ça fait franchement plaisir, le jeu tourne en 60 images par seconde sur PS4 Pro. Cette fluidité est carrément appréciable lors des combats. Pas le lag, moins de rage, et pas d’excuse pour le joueur qui vient de mourir comme un noob ! The Surge n’est pas le jeu le plus beau du monde, mais il est fluide, coloré, et les animations sont réussies. On a affaire à un jeu propre malgré un poil d’aliasing et quelques textures moins réussies. Nous l’avons testé sur la console de Sony, mais le jeu est également disponible sur Xbox One et PC, pas de jaloux. On ajoute à cela un doublage français correct, la possibilité d’un New Game + (reprendre sa partie avec ses améliorations dans une difficulté plus élevée), et on se dit que The Surge est un bon petit jeu, long, difficile, accrocheur, comme on aimerait en voir plus souvent. Une bonne surprise en somme !


Les +

  • si vous voulez du challenge, vous allez être servis
  • un monde post-apo plutôt réussi
  • le système de loot qui encourage à la prise de risque
  • 60 images par seconde sur PS4 Pro
  • level design réussi
  • bonne durée de vie
  • les améliorations, bien foutues
  • les combats : techniques, accrocheurs, jouissifs
  • DLC gratuit disponible

Les – 

  • des environnements qui se répètent un peu
  • un poil d’aliasing
  • quelques bugs de hitbox lors des combats
  • scénario pas passionnant
  • ça manque un chouia de boss

Lageekroom

 

 

2 pensées sur “TEST : The Surge, quand Dark Souls rencontre Edge of Tomorrow

  • 15 octobre 2017 à 17 h 02 min
    Permalink

    Et bien votre test efface en partie mes aprioris sur le jeu, je me laisserai sûrement tenter plus tard en période de calme 🙃

    Répondre
    • 15 octobre 2017 à 17 h 09 min
      Permalink

      Franchement, si tu aimes les jeux difficiles, je te le conseille, d’autant plus qu’il a bien baissé de prix 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *