TEST : The Witch and The Hundred Knight 2 fait de la sorcellerie sur PS4

Nippon Ichi Software est de retour en Europe avec The Witch and The Hundred Knight 2, en exclusivité sur Playstation 4. Pas de panique si vous n’avez jamais touché au premier opus, cette suite propose un scénario indépendant ! Mélange de visual novel et d’action RPG, le jeu tente de proposer un gameplay enrichi et quelques améliorations par rapport à son prédécesseur : le pari est-il réussi ?


Résultat de recherche d'images pour "the witch and the hundred knight 2"L’action du jeu prend place dans la région de Kevala, dans laquelle les habitants tentent tant bien que mal de rester en vie face à une menace qui les terrorise : les sorcières. Pire, une maladie appelée Hexensyndrome transforme les jeunes filles en sorcière, ce qui va être le point de départ de notre aventure. La jeune Milm se retrouve contaminée et se transforme en une puissante sorcière nommée Chelka : c’est sa soeur qui va devoir trouver un remède à sa malédiction. Vous, joueur, allez incarner le Hundred Knight, qui tentera de rétablir la situation. La partie narrative du jeu se compose d’images fixes aux animations sommaires, type visual novel. Il faut dire que le rendu est vraiment très chouette et que la direction artistique fonctionne vraiment bien. Le design des protagonistes est vraiment réussi, et on s’y attache rapidement. On regrettera néanmoins, comme souvent dans ce genre de jeu, que les dialogues soient un peu longuets. Dommage également qu’ils ne soient qu’en anglais… Mais ne boudons pas notre plaisir d’avoir la chance de voir le jeu débouler chez nous.



Côté gameplay, le jeu est un action RPG, plutôt généreux en possibilités. Il vous sera possible d’équiper 5 armes à votre personnage, afin de gérer vous-même vos combos. On choisira les armes en fonction de leurs caractéristiques, et une bonne cohérence dans les choix permettra d’optimiser ses attaques. Il faudra adapter vos armes pour faire davantage de dégâts et toucher les points faibles des ennemis qui se dresseront contre vous. Un petit côté stratégique vraiment sympa, notamment contre les boss, et qui pousse à la recherche et au loot. En plus de cela, six classes pour votre personnage seront à débloquer. Ces « facettes » permettent d’alterner les genres, et de privilégier l’attaque pure, la magie, ou encore la défense. Une nouvelle fois, on s’adaptera aux ennemis en face de nous, et on se prend clairement au jeu.



Malheureusement, le jeu s’avère assez répétitif, et les couloirs se succèdent. Les affrontements se déroulent en vue de dessus, et on passe de nombreuses heures à arpenter les mêmes lieux, afin de looter de meilleurs objets, en recommençant plusieurs fois les mêmes niveaux. La jauge d’endurance a disparu et les affrontements restent globalement dynamiques. Pour pimenter un peu le tout, le joueur devra surveiller sa jauge de GigaCalories, qui diminue au fur et à mesure de l’avancée dans un niveau, lorsque l’on esquive ou que les points de vie sont au minimum. C’est en effectuant certains combos et en tuant certains monstres que la jauge remontera. Le but principal restera de retourner à sa base afin de stocker les objets durement acquis, et ne pas les perdre au combat. Le stockage d’items reste limité, car votre « estomac », dans lequel vous conservez vos objets, se remplit vite. Il faudra donc terminer le niveau au plus vite pour y retourner et choper de nouveaux objets.



The Witch and The Hundred Knight 2 est un jeu vraiment attachant. Les parties en visual novel sont vraiment jolies et on s’intéresse très vite aux personnages qui forment l’intrigue du jeu. Malgré quelques dialogues qui traînent en longueur, l’histoire s’avère accrocheuse. Dès lors que l’action démarre, il faudra mettre en place les bonnes stratégies et trouver les bons équipements pour effectuer les meilleurs combos et terrasser des boss de plus en plus puissants. Votre personnage est petit mais s’avérera puissant après quelques heures de jeu. La durée de vie du jeu est en tout cas excellente, mais on pourra tout de même lui reprocher sa répétitivité et un manque de lisibilité lorsque trop d’ennemis sont à l’écran. On retiendra du jeu son univers travaillé, les stratégies à mettre en place contre les boss, mais surtout le fait qu’il est vraiment appréciable de voir débarquer ce genre de titre en Europe. Avec un peu de retard certes, mais mieux vaut tard que jamais !


Les +

  • durée de vie excellente
  • des cinématiques vraiment jolies
  • le character design, au top
  • l’histoire qui se suit avec plaisir
  • les combats, bien souvent stratégiques
  • l’envie de looter de meilleurs objets
  • les attaques spéciales
  • l’ambiance vraiment bonne
  • les musiques et la partie sonore en générale

Les –

  • en anglais uniquement
  • dialogues parfois longuets
  • les phases de combats répétitives
  • le manque de lisibilité lors de certains combats

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *