TEST : Toki, le retour du die and retry à l’ancienne !

Déjà disponible sur Nintendo Switch, Toki débarque sur les autres plateformes du moment, à savoir la Xbox One, la PS4, et le PC. Remake du jeu d’arcade sorti en 1989, Toki version 2019 propose un ravalement de façade mais aussi, et surtout, d’en baver comme à l’époque. Nous avons eu la chance de recevoir une version PlayStation 4, et on vous en parle sans plus attendre !


Les amateurs de challenge vont être aux anges, car disons le tout de suite, Toki va vous en faire baver ! Véritable die and retry, ce jeu de plateforme rappelle par bien des points l’excellent Ghosts’n Goblins, jeu tout aussi impitoyable dans lequel la mort arrivait toutes les 20 secondes. On passera forcément en second plan le scénario, qui demandera à votre personnage, grand costaud transformé en singe, de secourir sa bien aimée, pour se lancer directement dans l’aventure. Ce sont 6 niveaux qui vous attendent, et votre personnage pourra sauter, cracher des boules d’énergie dans toutes les directions ou encore ramper pour éviter les nombreux pièges qui ne demandent qu’à vous tuer. Il sera possible de dénicher quelques bonus, pour protéger temporairement son héros ou lui attribuer des attaques plus puissantes (tirer 3 boules en même temps ou encore des flammes), mais malgré cela, la mort va vous guetter à chaque coin de niveau.



En ligne droite, Toki est court, très court même, et il faudra compter environ 35 à 40 minutes pour en voir le bout. Sauf que terminer le jeu d’une traite s’avère être une mission impossible, et de nombreux pièges et ennemis auront votre peau. Il va falloir connaitre les niveaux par cœur pour ne pas succomber à gogo, et bien mémoriser les patterns de vos ennemis. Certains sautent, se mettent en boule, vous attaquent du ciel ou tirent plusieurs projectiles à la fois… Autant dire qu’une concentration de tous les instants sera nécessaire. Les sauts se font au millimètre et certaines portions de niveau (notamment sous l’eau) sont très riches en ennemis. Il va falloir faire péter le skill, mais surtout les réflexes ! Ce concept très old school est forcément très prenant et gratifiant, à l’image de ce que l’on a pu voir récemment dans Cuphead, mais pourrait bien en lasser plus d’un ! Malgré des checkpoints disséminés dans les niveaux, la perte de vos vies vous demandera de recommencer le niveau à son début. Et si vous utilisez tous vos « continues », c’est l’intégralité du jeu qu’il faudra recommencer. Dur à avaler… Rassurez-vous, il est possible de choisir entre plusieurs modes de difficulté, qui donneront au joueur davantage (ou moins) de vies.



Heureusement, le gameplay de Toki est précis et simple à prendre en main. Le personnage est assez lourd mais facile à diriger, que ce soit pour viser ou sauter sur une plateforme un peu éloignée. Si vous tombez, ce sera de votre faute. La fluidité est également au rendez-vous, et il faut signaler que le jeu est particulièrement joli. Le travail réalisé sur ce remake est excellent, et les décors sont remplis de détails et très colorés. C’est fin, c’est propre, et les sprites des ennemis sont vraiment superbes. Techniquement, on ne pas reprocher grand chose au jeu, qui affiche des décors variés et réellement travaillés, et des musiques réorchestrées. Découvrir chaque niveau et chaque environnement est un réel plaisir, qui donne encore plus envie de s’investir et de continuer. Que reprocher à Toki finalement, mis à part sa durée de vie trop courte ? C’est un paradoxe, mais sa plus grande qualité, à savoir sa difficulté, peut devenir son plus gros défaut. Proposer un jeu aussi old school et hardcore aujourd’hui représente une sacrée prise de risque, surtout lorsque le jeu en question opte pour un design résolument enfantin. A l’image d’un Cuphead récemment, le jeu aura peut être du mal à trouver son public. Niveau contenu, on notera également la présence d’un mode speedrun, d’un jukebox et de filtres graphiques, pour se la jouer retro jusqu’au bout.



Toki est un excellent die and retry, et sa difficulté le mettra forcément en marge d’un grand nombre de joueurs. Si vous aimez le challenge et la difficulté à l’ancienne, alors le jeu est fait pour vous ! Toki est très beau, accrocheur, et son gameplay ultra précis le rend très agréable à parcourir. Les boss donnent du fil à retordre, et s’avèrent tout aussi variés que les niveaux à parcourir. Dommage que les développeurs n’aient pas ajouté quelques niveaux inédits, car la durée est en l’état un peu courte. Mais avec son lifting graphique et son mode speedrun, nous sommes certains que Toki saura accrocher bon nombre d’entre vous, qui lâcheront quelques noms d’oiseau à chaque mort, mais qui auront l’honneur de ressentir ce fameux sentiment lorsque l’on arrive au bout du challenge.


Les +

  • graphiquement au poil
  • une chouette variété dans les niveaux
  • gros challenge pour les amateur de die and retry
  • les boss, vraiment classes
  • le gameplay ultra précis
  • plusieurs modes de difficulté
  • musiques de qualité

Les – 

  • une difficulté qui ne plaira forcément pas à certains joueurs
  • on meurt parfois sans savoir pourquoi (problèmes de hitbox ?)
  • la frustration qui peut s’inviter à la fête
  • trop court, dommage de ne pas avoir inclus de niveaux inédits

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *