Test : Ultra Space Battle Brawl, le jeu indé qui fout la patate sur Switch

Ultra Space Battle Brawl (USBB pour les intimes), du studio MOJIKEN, est un jeu indé compétitif jouable jusqu’à 4 sorti le 5 juillet sur Nintendo Switch. Un nom et des graphismes putaclic ? Mais que peut-il bien se cacher derrière tout ça ?


Test rédigé par Freakkyplayer


Test Switch Nintendo Ultra Space Battle brawl Lageekroom Blog Gaming


Fan des années 80 ?

Si vous avez connu et/ou aimé les jeux arcades des années 80, cet article risque de vous intéresser. MOJIKEN nous propose un concept de jeu innovant dans lequel il s’agit de devenir le meilleur « brawler » de la galaxie en explosant les cristaux de nos adversaires. Ce jeu est le résultat d’un savant mélange entre le casse brique et le cultissime PONG. Le principe est simple : on s’affronte dans une arène 2D avec des mouvements possibles haut-bas et gauche-droite, et chaque joueur se renvoie une balle et essaie de toucher le fond du terrain pour y détruire les cristaux adverses protégés par une premières ligne d’oiseaux au faciès des personnages utilisés. On y retrouve donc le PONG à l’ancienne avec le renvoi de balle et tout le plaisir d’exploser les lignes de défenses adverses du casse-brique en duo.
Pour s’affronter, la direction artistique du jeu propose un panel de personnages tous plus charismatiques les uns que les autres : Yankee, pongiste, dandy, j’en passe et des meilleurs pour un total de 10 brawlers jouables. Du coup, on choisit son personnage pour le physique mais aussi et surtout pour les caractéristiques techniques qui le déterminent (force, vitesse de déplacement et de frappe, coup spécial). Cinq arènes sont déjà disponibles. Sous le nom de planètes, elles apportent leurs lots de modifications : forme, taille, position des cristaux, voire même des bumpers au milieu du terrain pour VENUS. Toutes ces différences modifient énormément la façon de jouer et nous obligent à nous réadapter à chaque match.


Test Switch Nintendo Ultra Space Battle brawl Lageekroom Blog Gaming


C’est beau, ça bouge et ça fait du bruit !

Même si le studio a pris le parti de surfer sur la vague néo rétro des jeux indés actuels, il sort son épingle du lot en proposant un univers pixellisé mais finement travaillé et riche en couleurs. Les animations entre les rounds s’enchaînent sans problèmes et la fluidité de l’animation (sans chute de frame-rate) lors des phases de match rend les parties agréables. Le seul bémol pour moi est lors du déclenchement des coups spéciaux, durant lequel le fond de l’arène passe de l’image compréhensible d’une galaxie à un mode hyper-espace qui gêne un peu la lisibilité du jeu.
L’ambiance musicale Chiptune est vraiment au top, chaque personnage ayant sa propre bande son. Créées avec soin, elles envoient toutes une aura dynamique, intensive et glorieuse qui ajoute au gameplay déjà intensif une envie supplémentaire de se battre et de vaincre. En ce qui concerne les bruitages, ils restent pour moi anecdotiques mais font très bien ce pourquoi ils sont là. Avec seulement 3 boutons pour garder l’esprit de rapidité des jeux d’arcade, les contrôles restent basiques : une frappe, un coup spécial et un dash. Je pense que plus de commandes auraient gâché le plaisir de jeu en forçant le joueur à devoir trop réfléchir et à se perdre dans une technique déjà bien assez complète, grâce à des effets de balles très bien gérés par le jeu et les différentes contraintes des terrains.


Et pour combien de temps ?

Dans le story-mode, on peut en apprendre plus sur la vie des personnages et les raisons pour lesquelles ils ont été enrôlé dans la ligue USBB. La difficulté grimpe crescendo et il nous faudra faire preuve de beaucoup de maîtrise et de patience pour tout terminer. Le versus se joue de 1 à 4 joueurs physiques, les autres pouvant être remplacés par une IA à la hauteur. 1vs1 et 2vs2 sont bien entendu de la partie, mais là où les développeurs viennent nous surprendre, c’est en proposant un mode alternatif à trois joueurs, en versions deux contre un. Le cumul des différentes histoires et du versus nous offrent une expérience dont la durée de vie reste largement au dessus de la moyenne pour un jeu indé. De plus, c’est un jeu qu’on peut ressortir sans peine à l’instar d’un BUST-A-MOVE ou d’un STREET FIGHTER lors d’une soirée entre potes. En bonus, une galerie d’illustrations est à débloquer, ce qui donne aux plus challengers d’entre nous une raisons supplémentaire de s’attarder sur le story-mode.



Verdict ?

Ultra Space Battle Brawl est pour moi la très bonne surprise indé du mois de juillet ! On touche à la manette deux minutes et ça devient aussi addictif que n’importe quel jeu d’arcade des années 80. Mojiken à su apporter une pierre à l’édifice du jeu d’arcade néo rétro en composant avec les codes de l’ancien tout en apportant un gameplay et un univers novateurs, le tout pour 12€99. Alors si voulez être vous aussi séduits, foncez sur l’eShop : la démo et le jeu complet sont déjà disponibles.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *