TEST : Yoshi’s Crafted World, un jeu mignon tout plein qui nous replonge en enfance

Après la petite boule rose début mars sur Nintendo 3DS, c’est Yoshi qui fait son grand retour à la maison, mais sur Nintendo Switch cette fois-ci ! Après le très sympathique Woolly World sur WiiU, c’est au tour de Crafted World, toujours développé par Good Feel, de pointer le bout de sa truffe sur la dernière console de Nintendo. Univers mignon et coloré, personnage attachant, difficulté accessible à tous : le jeu a t’il vraiment tout pour plaire ?


Test avis Nintendo Switch Yoshi's Crafted World blog gaming lageekroom coverPetite parenthèse qui n’a rien à voir avec ce test : nous nous sommes lancés récemment dans Nioh, avec un peu de retard il faut l’avouer. Bien qu’il soit moins difficile qu’un Sekiro sorti récemment, Nioh propose un bon challenge et fait clairement transpirer des doigts (et pas que…). Nous nous sommes lancés dans ce nouvel opus de Yoshi juste après une longue session de Nioh, et il n’y a pas à dire, ça fait du bien ! Crafted World propose en effet un univers tout mignon et coloré, mais également un rythme plus posé qui détend après une dure journée de boulot ou un jeu trop prise de tête. Le jeu est néanmoins loin d’être facile dans ses derniers niveaux (et propose même un mode « relax » pour les débutants), et tutoyer les 100% vous demandera une bonne grosse vingtaine d’heures. Ce qui plait dans un premier temps lorsque le jeu se lance, c’est son univers. Entièrement fait de carton, de papier craft ou encore de rubans, le monde de Crafted World est attachant dès les premières minutes, et les musiques s’avèrent elles aussi réussies. On se surprend à fredonner les petites mélodies du jeu même après avoir éteint la console, même si elles s’avèrent moins marquantes que dans Yoshi’s Island.


Test avis Nintendo Switch Yoshi's Crafted World blog gaming lageekroom


Crafted World ne s’embarrasse pas de cinématiques barbantes et d’un scénario trop complexe : Bowser Jr. et la sorcière Kamek sont les méchants de l’histoire et la petite troupe de Yoshi (à vous de choisir la couleur du votre dès le départ) devra partir à la recherche des gemmes de leur artefact, le Soleil des Rêves. On découvre donc des niveaux vraiment variés et proposant de chouettes thèmes graphiques, à la direction artistique réussie. L’intégration du petit Yoshi en laine dans le décor est vraiment chouette, et donnerait presque un côté réaliste à l’ensemble, rappelant certaines productions Pixar. On découvre donc une quinzaine de mondes proposant chacun entre 2 et 4 niveaux, et la durée de vie est assurée. On trouvera même quelques défis et la possibilité de rejouer les niveaux pour trouver des objets spéciaux, en plus de collecter les fleurs ou autres pièces rouges qui rapporteront de la monnaie à la fin du jeu. Celle-ci servira à débloquer des tenues en carton pour Yoshi (il y en a plus de 180), toutes plus mignonnes les unes que les autres, qui octroieront des bonus pour le niveaux plus difficiles. Notez que de nombreux amiibos sont compatibles avec le jeu, débloquant des tenues inédites. Les amateurs d’objets à collectionner seront donc ravis.


Test avis Nintendo Switch Yoshi's Crafted World blog gaming lageekroom


En terme de gameplay, le jeu reprend les bases de l’opus précédent. Yoshi gobe ses ennemis et pourra les catapulter sur des éléments du décor ou d’autres lascars pour progresser, et le level design utilise cette fonctionnalité pour varier les plaisirs. En plus de se déplacer de gauche à droite, Yoshi pourra bouger en arrière plan ou au premier plan. Les anciens ont peut être déjà connu ça avec Bug sur Sega Saturn, dans une moindre mesure. Cela permet, dans Crafted World, d’interagir avec un élément du premier plan pour créer un pont et progresser dans le niveau. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres : le jeu parvient à se renouveler de niveau en niveau, et cela rompt la monotonie habituelle des jeux du genre. Du côté des boss, on trouvera également des stages sur plusieurs niveaux, et il faudra trouver la bonne technique pour vous en débarrasser rapidement. La difficulté monte crescendo, et les derniers niveaux réservent quelques difficultés, toujours bien dosées. Le jeu reste tout de même assez permissif, et les points de sauvegarde redonnent par exemple de la vie histoire de ne pas trop en baver au même endroit.

Vous pourrez également faire un petit bout de chemin avec l’ami Poochy qui débloquera certains passages. Attention, le toutou est plutôt nerveux et n’en fait parfois qu’à sa tête. Il n’est pas toujours facile de progresser en sa compagnie, ses sauts étant parfois hasardeux. Heureusement, ces passages sont plutôt courts et vous pourrez la plupart du temps vous passer de lui. Notez enfin que le jeu est jouable en coopération à deux joueurs. On est loin du dernier Donkey Kong jouable à 2 lui aussi, mais en mode die and retry bien tendu, et ce dernier opus de Yoshi est nettement plus posé et moins stressant. Graphiquement, on l’a dit, la direction artistique fait des merveilles, et les idées de mise en scène et de « mouvements » dans les niveaux sont excellentes. Les couleurs sont chatoyantes et le jeu parfaitement fluide, mais l’effet (artistique?) de flou quasi permanent est un peu gênant. C’est dommage, car certains décors sont franchement jolis et mériteraient d’être davantage mis en avant. Comme à son habitude, Nintendo parvient à prendre une recette qui marche et à y apporter quelques nouveautés. On reste en terrain connu, mais le plaisir de découvrir cet univers fait de carton est bel et bien là.


Test avis Nintendo Switch Yoshi's Crafted World blog gaming lageekroom


Yoshi’s Crafted World, sans être révolutionnaire, est un chouette opus proposant une direction artistique qui fait mouche. Agréable à découvrir, le petit monde de Yoshi réserve quelques surprises de level design et une variété des décors qui fait plaisir. Plutôt long si l’on souhaite le terminer à 100%, ce nouvel épisode est également jouable en coopération. Nintendo conserve le gameplay du précédent jeu qui a fait ses preuves, et y ajoute quelques nouveautés pour éviter de lasser le joueur. Le rythme est souvent calme (certains diront lent), mais le jeu est idéal pour jouer sans se prendre la tête après une dure journée de boulot. C’est mignon, ça détend, et ça réveille notre âme d’enfant. On regrettera le flou général des graphismes, qui gâche un peu le travail réalisé sur les décors, et les passages avec Poochy, délicats à prendre en main, mais ces défauts s’effacent rapidement face à la mignonnerie de l’ensemble.


Les +

  • graphismes toujours aussi mignons et colorés
  • niveaux variés et nombreux
  • direction artistique nickel
  • le level design
  • facile à prendre en main
  • bonne durée de vie
  • jouable en coopération
  • plein de costumes à débloquer

Les –

  • rythme global assez lent
  • le flou général parfois gênant
  • Poochy, chaud à contrôler
  • une impression de déjà-vu lors de certains passages

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *