Interview : Sullivan, créateur Android, nous parle de ses jeux !

Hello tout le monde ! Nous vous donnons rendez-vous aujourd’hui pour une nouvelle interview ! C’est Erwan qui a eu la chance d’échanger avec Sullivan, créateur Android, qui nous parle de lui et de ses créations. Bonne lecture à tous, et un grand merci encore à Sullivan pour sa disponibilité !


Interview réalisée par Erwan


Tout d’abord, bonjour à toi Sullivan : on peut se tutoyer?

Bonjour, oui bien sûr! Le vouvoiement, ça fait tellement siècle dernier.


Comment t’est venue l’envie de créer tes propres jeux?

J’ai toujours joué et ce n’était qu’une affaire de temps avant que je ne m’intéresse à ce qui se passe derrière le fameux setup.exe. J’ai toujours été un peu frustré de ne pas trouver des jeux qui me conviennent parfaitement, mais je n’ai jamais pensé être capable de les faire moi-même. Je me suis jeté à l’eau à la fin de mes études et je ne le regrette pas !


Peux-tu nous parler un peu de toi?

J’ai 30 ans, je vis près de Valenciennes dans le Nord. Passionné d’histoire ancienne, d’informatique et de cyclisme. J’adore les jeux de gestion (« Pharaon » et « Caesar III » pour les anciens qui nous lisent), de stratégie (« Total War : Rome II ») et les mmos (« World of Warcraft », « ESO »). Même si je n’ai malheureusement plus trop le temps de jouer. Je crée des jeux et applications en rapport avec l’histoire ancienne.

La reproduction du plateau découvert dans la tombe de Toutankhamon dans Senet

Maintenant entrons dans le vif du sujet ! (Roulement de tambours) Pourquoi développer des jeux, et plus particulièrement d’anciens jeux de société ?!

Parce qu’ils sont géniaux ! L’humanité a derrière elle plusieurs millénaires. Millénaires pendant lesquelles elle a créé des choses incroyables. On parle souvent d’art ou de littérature quand on parle du passé, mais on oublie souvent que l’histoire, ce n’est pas que ça : les anciens nous ont laissé des jeux qui paraissent simples mais qui se révèlent passionnants. Le but de mon projet, c’est justement de puiser dans cet héritage pour faire découvrir aux joueurs modernes le plaisir des jeux anciens.


Étant passionné d’histoire, ce fut un régal pour moi de tomber sur tes applications, Égypte antique, Mésopotamie : un véritable voyage dans le temps grâce à tes jeux et je t’en remercie !

Ça fait plaisir à lire ! C’est exactement ce que je cherche. Beaucoup de personnes m’écrivent pour me dire qu’ils ne s’attendaient pas à trouver ces jeux obscurs sur Google Play et certainement pas sous cette forme. L’immersion est très importante, c’est pourquoi j’ai essayé de proposer des plateaux réalistes dont certains sont des reproductions d’artefacts réels. Je pense que ce qui rend mes jeux spéciaux, c’est justement le mélange (que j’espère subtil) entre le jeu ancien et les éléments attendus dans un jeu du XXIe siècle (progression, personnalisation, matchmaking, modes de jeu alternatif, etc.)


N’étais-ce pas trop difficile de recréer d’anciens jeu ?, Tu as dû en apprendre les règles ?

La principale difficulté vient du fait que la plupart de ces jeux n’ont pas de règles « officielles ». Des historiens ont tenté de les reconstituer, mais les différentes règles sont souvent contradictoires. J’ai choisi celles qui étaient les plus dynamiques. Pour Senet, je connaissais, mais j’ai dû apprendre à jouer aux autres jeux afin de pouvoir développer des « intelligences artificielles » ayant un certain niveau de compétence. D’un côté technique, ce n’est pas très compliqué comparé à d’autres types de jeu. Il faut savoir qu’avant Senet, je ne connaissais rien en programmation, modélisation 3D, etc. J’ai tout appris au fur et à mesure.

La reproduction du plateau découvert dans les tombes royales d’Ur

Quel avenir pour la collection ?

Cet été, si tout se passe bien, je vais sortir le troisième jeu : XII Scripta. Il s’agit d’un jeu romain dont l’existence est attestée pour la première fois sous le règne de l’empereur Auguste, au Ier siècle après J.C. J’ai plusieurs jeux prévus après celui-ci, à différents stades de complétion. Pour Senet & Jeu Royal d’Ur, je compte continuer de les améliorer. L’interface, qui reste le point faible de mes jeux, a besoin d’être améliorée. Je compte aussi renforcer l’IA et ajouter les autres règles dont je parlais à la question précédente.


Je suppose que tu es toi aussi passionné par l’histoire : une époque en particulier ? Pourquoi ?

Oui ! J’aime l’histoire en générale, mais en particulier l’Antiquité. Je suis un peu tombé dedans en étant petit. En CM2 (je crois), ma classe a participé à un concours de dessin pour gagner des places pour « Le Prince d’Egypte ». Le coup de foudre. A l’époque, Internet n’était pas ce qu’il est aujourd’hui, mais j’ai écumé les bibliothèques pour en apprendre le plus possible. En entrant au collège, le plan était de devenir Égyptologue ! Ce projet ne s’est évidemment pas réalisé (même si j’ai eu la chance de fouiller un site gallo-romain il y a quelques années!), mais je passe mes journées à ressusciter des jeux antiques donc je ne suis pas tombé trop loin.

Version beta du plateau de base de XII Scripta

Quel message aurais-tu a faire passer? Libre à toi !

Téléchargez mes jeux ! Haha. Si vous avez envie de créer un jeu et que la seule chose qui vous retient, c’est un manque de confiance en vos capacités, foncez. J’ai commencé mon premier projet sans connaissance particulière il y a deux ans et demi et aujourd’hui, j’ai deux jeux de plateau (bientôt trois), un jeu de lettres et deux applications éducatives (pour aider à apprendre les hiéroglyphes) sur Google Play et les retours sont assez positifs. Alors n’hésitez plus et passez de l’autre côté de l’écran.


  » En tout cas encore merci de m’avoir accorder un peu de ton temps, ce fut un véritable plaisir ! Bonne continuation !! »



Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *