Test/Avis : La saga Legacy of Kain-Entre Deux Mondes, un ouvrage complet qui revient sur la saga culte

Hello tout le monde ! Après avoir partagé avec vous nos avis sur les ouvrages « Halo – Le Space Opera selon Bungie » et « The Heart of Dead Cells », laissez-nous vous présenter notre dernier arrivage en provenance de chez Third Editions (que nous remercions chaleureusement au passage) intitulé  La saga Legacy of Kain – Entre Deux Mondes. Vous l’aurez compris, l’ouvrage de Raphaël Lucas revient sur la saga culte inaugurée par Blood Omen, développé par Silicon Knights et édité par Crystal Dynamics en 1996 sur PlayStation et PC, ainsi que sur ses suites mettant en scène Raziel et Kain. On vous en parle sans plus attendre !



« Legacy of Kain est plus qu’une série. C’est un monstre. Un monstre vidéoludique, rapiécé, écorché et suturé par les époques qu’il a traversées et ses créateurs. C’est un saut dans le temps, aussi, aux balbutiements d’une PlayStation en passe de révolutionner le monde des consoles, dont il a su exploiter certaines de ses innovations les plus inspirées. » Cet extrait de la description de l’ouvrage, disponible sur site de Third Editions, s’avère très parlant. La saga Legacy of Kain, représentée par les jeux Blood Omen 1 et 2, Soul Reaver 1 et 2 et enfin Defiance, a su créer un univers riche, complet, mais pas toujours très simple à appréhender avec ses voyages temporels. On découvre dans cet ouvrage tout le processus créatif de la saga, qui nous ramène à notre adolescence dans les années 90 ! C’est toute une partie de notre jeunesse qui refait surface et nous renvoie à nos découvertes de la saga dans la presse de l’époque. Blood Omen a eu un départ difficile, et c’est clairement Soul Reaver qui a marqué les esprits, proposant des features et des mécaniques de gameplay complètement inédites et révolutionnaires pour l’époque. On se souviendra même de notre longue attente pour voir arriver Soul Reaver 2 sur notre Dreamcast, version annulée au dernier moment pour débouler sur une PlayStation 2 qui dévastait tout sur son passage.



L’univers de Nosgoth nous a profondément marqué, et est resté dans nos mémoires malgré la disparition de la saga, dont le retour tant espéré se fait attendre et semble bien compromis. A la fin des années 90, à la sortie de Soul Reaver premier du nom, les choses n’étaient pas forcément gagnées, et la concurrence était rude, le jeu étant confronté à des sagas telles que Tomb Raider, Metal Gear Solid ou Final Fantasy. Mais Soul Reaver a réussi à trouver sa place, grâce notamment à des personnages clairement charismatiques et son univers de dingue, sombre et glauque mais tellement attirant. Le jeu vidéo est devenu résolument mature grâce à ce genre d’oeuvre ! L’ouvrage de Raphaël Lucas revient donc en détails sur l’univers de la saga Legacy of Kain, ses personnages, ses embranchements scénaristiques ou encore ses différents événements. Et cela n’a pas été un luxe de relire cette partie, tant le scénario dans sa globalité peut s’avérer complexe, surtout après toutes ces années. Dès que l’on aborde les paradoxes temporels, le tout se complique forcément un peu, et c’est dans ce livre que vous trouverez la plupart de vos réponses.

Dernier chapitre de l’ouvrage : le décryptage de la saga. On se rend compte en tournant les pages que la franchise était clairement en avance sur son temps. Les références et les emprunts ont beau être nombreux, les développeurs de Silicon Knights ont réussi à les intégrer de manière intelligente à leurs jeux sans que cela ne saute aux yeux des joueurs. Intelligente en plus d’être novatrice, la saga a réussi à se démarquer avec une narration réussie aux mécaniques nouvelles ! Des films ou des jeux sur les vampires étaient déjà courants à cette époque, mais la saga a su y apporter de la nouveauté, de la fraîcheur, et un traitement différent des créatures qui la composent. Oui, le scénario du premier Soul Reaver était somme toute simpliste, mais c’est avec sa suite que le tout s’est enrichi considérablement.



Raphaël Lucas nous livre, avec La saga Legacy of Kain – Entre Deux Mondes, un ouvrage qui revient sur une saga qui l’a profondément marqué. On sent la passion et l’amour pour l’univers et ses personnages de page en page, et la structure du bouquin fait que l’on a du mal à le lâcher. Pour la précision, La saga Legacy of Kain – Entre Deux Mondes contient 232 pages, et sa couverture cartonnée de qualité et son format de 160 mm × 240 mm le rendent très agréable à prendre en main. Nous adorons cette saga, qui nous manque cruellement, et ce retour dans le passé nous a ravi. Merci pour ça !



Pour commander La saga Legacy of Kain – Entre Deux Mondes, c’est ici !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *