TEST : Conan Exiles, combien de temps allez-vous survivre dans ce monde impitoyable ?

Après 14 mois en Early Access, le jeu de survie bac à sable Conan Exiles déboule en magasin en version boite. Vous vous réveillez dans le désert, quasi nu et sans aucune ressource, libéré par Conan en personne : tel est le point de départ d’une aventure qui vous en fera voir de toutes les couleurs. Allez-vous survivre au monde impitoyable de Conan ? Voyons ce que le jeu propose !


test Conan Exiles Lageekroom


Conan : Exiles ne fait pas de cadeau, et ce dès les premières minutes ! Mais avant de vous lancer dans l’aventure, veillez bien à ce que toutes les mises à jour soient installées, pour bénéficier des menus finalisés et de toutes les options que le jeu propose. Dans Conan, il va falloir survivre, et le jeu vous laisse le choix d’incarner un homme ou une femme. Après avoir ramassé de quoi vous confectionner des vêtements de fortune (histoire de cacher vos attributs dont vous avez la possibilité de choisir la taille, si si), il va falloir vous nourrir et vous hydrater. Ni une ni deux, on ouvre la map à la recherche de flotte, histoire d’aller tremper ses petites gambettes. Forcément, les ennuis vont commencer, et vous allez croiser vos premières menaces. On a vu pire, mais vu l’équipement possédé, il faudra faire profil bas. Après avoir dégommé quelques tortues difformes et volé et gobé leurs œufs, on fait le point. Que faire ? Ou aller ? Comment se protéger ? Et c’est là que l’on comprend que Conan Exiles est un jeu complet, fouillé, varié, et qu’il propose énormément de choses à faire.

A la manière d’un Ark, vous allez devoir récupérer la blinde de ressources pour crafter des armes, des équipements, et pourquoi pas vous fabriquer une maison. Tout ceci peut sembler un peu obscur au départ, d’autant plus que les menus ne sont clairement pas adaptés à la manette. On s’y perd souvent, et les fausses manip’ sont légion. Il nous est souvent arrivé par exemple de manger par mégarde de la viande crue de mauvaise qualité et de mourir d’une intoxication alimentaire. Suivant le mode de difficulté choisi, on réapparaîtra avec son stuff… Ou pas ! Excellent point : le jeu est entièrement paramétrable, et les joueurs qui ne veulent pas se prendre la tête pourront aussi profiter de l’aventure. On peut choisir de doubler le gain d’XP, d’avoir moins besoin de manger et de boire, ou encore de faciliter les affrontements. Tout est fait pour que chacun y trouve son compte : top ! Les joueurs en quête de difficulté en auront également pour leur argent : avec son background réaliste et travaillé, le jeu offre un univers sans pitié !


test Conan Exiles Lageekroom


Conan Exiles est un jeu évolutif. Au fur et à mesure de vos gains d’XP,vous débloquerez de nouvelles possibilités de création, en plus d’améliorer la puissance ou encore la vie de votre personnage. On commencera tout doucement en se créant une paillasse (en feuilles ou avec des peaux de bêtes), histoire de créer des points de réapparition, avant de se lancer dans une bâtisse un peu plus évoluée. Poser ses fondations, construire ses murs et un toit sera un réel plaisir, mais surtout un lieu de refuge bienvenu. Les risques mortels sont nombreux, allant d’une tempête de sable à un boss assoiffé de sang. Le monde est impitoyable qu’on vous dit ! Des ateliers seront ensuite disponibles pour améliorer vos armes et en créer de meilleure. Passer d’une vulgaire épée en bois à une hache en acier risque de modifier votre façon d’aborder certaines menaces. Et quand on voit le bestiaire qui vous attend, et qui n’hésitera pas à venir détruire votre base, il faudra se tenir prêt.

Le monde de Conan Exiles réservera également pas mal de surprises, et les développeur de Funcom proposent un monde vivant et accrocheur. Que l’on joue en solo ou en ligne sur un serveur accueillant jusqu’à 40 joueurs, vous trouverez toujours quelque chose à looter, à construire, ou à tuer. Ramasser des ressources reste néanmoins un peu contraignant parfois, et devoir casser 50 pierres pour fabriquer un simple mur peut devenir un peu saoulant. Il faudra s’armer de patience, mais Conan Exiles est un jeu qui demande de l’investissement. Le système de combat est à ce propos vraiment bien foutu, et propose diverses attaques et combos, des esquives, des roulades, ou encore des parades. Armé de votre arme et de votre bouclier, vous irez à la rencontre d’humains (réels ou gérés par le jeu) et de monstres vraiment variés, la carte étant trèst vaste (plus de 50km carrés). Le jeu est souvent violent et gore, les membres volent et les corps se découpent en 2, le tout via des animations réussies. L’univers est respecté avec parfois un poil d’excès. Vous pourrez même vous dégoter des alliés ou des esclaves, que l’on prendra plaisir à torturer sur une roue de souffrance préalablement construite. Bande de sadiques !


test Conan Exiles Lageekroom


Le jeu est donc vaste, complet, accrocheur, violent, et le crafting est fortement développé ! Malheureusement, c’est du côté de sa technique que Conan Exiles montre des faiblesses. Le jeu s’avère relativement joli et les différents environnements sont travaillés, mais les bugs sont vraiment nombreux. Certaines animations frôlent parfois le ridicule, notamment lorsque votre personnage escalade une montagne ou nage au dessus de l’eau. Du côté des textures, on souffle le chaud et le froid et on passe du coq à l’âne. Certains effets graphiques rendent par contre vraiment bien, notamment lors du cycle jour/nuit ou de certains changements climatiques. L’univers reste quoi qu’il en soit bien respecté ! Attention également aux soucis de serveurs, empêchant parfois de se connecter à sa partie… Un comble, que l’on peut souvent contourner en quittant et en relançant le jeu. Cela reste quoi qu’il en soit un peu frustrant.



Conan Exiles est un jeu véritablement accrocheur. Avec son univers vaste et réussi, le joueur est plongé directement dans l’ambiance, aidé par des musiques vraiment immersives. Les premières heures de jeu sont un véritable plaisir et on découverte les nombreuses possibilités offertes par le jeu ! Malheureusement, certains joueurs risquent de se lasser face à un système de conception d’objets un peu fastidieux et une interface brouillonne pas vraiment adaptée à la manette (le jeu a été testé sur PS4 Pro). Techniquement, malgré de beaux panoramas, le jeu reste en deçà des références du genre et souffre de nombreux bugs. Mais la techniques passe vite au second plan, et nous nous sommes vraiment pris au jeu. Avec sa difficulté adaptée à tous, Conan Exiles s’avère suffisamment complet pour tenir en haleine des dizaines d’heures. Et c’est clairement ce qu’on lui demandait.


Les +

  • un univers riche et cohérent
  • on est direct dans le bain
  • manger, boire, survivre aux dangers !
  • plein de possibilités de confections
  • de nombreuses améliorations à débloquer
  • la survie, bien foutue
  • le bestiaire, varié et réservant quelques surprises
  • des combats bien violents
  • l’envie de découvrir encore et encore la map
  • avoir son propre esclave
  • de chouettes panoramas

Les –

  • les serveurs en multi, peu nombreux et qui plantent
  • parfois répétitif pour la collecte des ressources
  • des menus inadaptés pour les joueurs console
  • et trop confus pour bien tout comprendre
  • pas mal de bugs et de soucis de collision
  • aucun scénario à se mettre sous la dent

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *