TEST : Demon Gaze 2 : des donjons et des démons sur PS4 et PSVita

Le Dungeon-RPG ou Dungeon-Crawler est un genre à part, que nous apprécions jouer entre deux AAA plus traditionnels. Après avoir testé le dernier Etrian Odyssey il y a peu (notre test ici), nous avons entre les mains Demon Gaze 2, sorti sur PS4 et PSVita. Même genre de jeu, mais approche différente : Demon Gaze 2 se veut davantage accessible et grand public que son concurrent sur 3DS. Après avoir arpenté des dizaines de donjons et dégommé des centaines d’ennemis, voici notre verdict. 


Résultat de recherche d'images pour "demon gaze 2"


On retrouve dans Demon Gaze 2 les mécaniques de jeu habituelles au genre : des combats au tour par tour, des déplacements case par case, des attaques spéciales, pas mal de dialogues, des pièges, et de nombreuses quêtes. Dans un soucis d’accessibilité, le titre propose une approche adaptée à tous les joueurs : il est possible d’automatiser ses déplacements ou les combats, et les quêtes annexes s’avèrent peu nombreuses, ce qui vous évitera de vous emmêler les pinceaux et permettra de se focaliser sur la trame principale. Le jeu fait la part belle à l’exploration, et de nombreux secrets et trésors sont à découvrir dans l’univers d’Asteria, ville sous le joug d’un tyran qu’il faudra anéantir.

Les joueurs souhaitant monter en level sans trop se prendre la tête abuseront de la touche combat rapide histoire de gagner du temps et ainsi éviter la lassitude. C’est franchement bien vu, et la durée de vie ne se trouve pas allongée artificiellement. On progresse dans Demon Gaze 2 avec plaisir, et on y revient souvent pour quelques combats.


Image associée


Le jeu est donc beaucoup plus simple dans son approche qu’un Etrian Odyssey, mais n’en reste pas moins complet, proposant un level design de qualité qui réserve quelques surprises. Après avoir dégommé les monstres du donjon, on accédera à la démone en chef, et l’affrontement, une fois accompli, permettra de la recruter dans son équipe (16 démons sont à recruter, 4 max par équipe). Cerise sur le gâteau, on pourra améliorer ses démones via un mini jeu original, nous rappelant que nous avons affaire à une production venue du Japon : il s’agira de trouver un point spécifique sur la démone en la touchant (voire en la titillant pour être plus précis). Quelques essais gratuits, et ce sera à vous de remporter le jeu, pour déboucher sur une rencard, oui oui, un rencard. C’est parfois sexy, et ça donne un peu d’épaisseur dans les relations des personnages. Cela ne changera rien au déroulement de l’histoire, mais ça reste sympa, et permet également d’augmenter les statistiques et les capacités de la démone ! Globalement, les dialogues sont assez fun et rigolos, et l’histoire accrocheuse. On prend plaisir à visiter les décors vastes et variés et à causer avec les autres personnages. Comme d’habitude, certains échanges sont un peu longuets, mais on aura vu bien pire. Le côté stratégique reste présent, notamment dans la composition de son équipe, et différentes classes sont disponibles : on choisira de placer certaines démones plutôt de front ou en arrière.


Résultat de recherche d'images pour "demon gaze 2"


Graphiquement, le tout reste assez simple, ressemblant fortement à un Visual Novel pour la partie dialogues : images fixes et lignes de texte vous accompagneront de nombreuses heures. Les combats ne seront qu’une succession d’écrans fixes aux animations discrètes. Le design est vraiment réussi, coloré, mais le tout manque un peu de vie. Concernant la bande son, les doublages sont au choix en anglais ou en japonais, un excellent point… noirci par l’absence de sous-titres français. Dommage. On retiendra tout de même du positif de notre expérience, et Demon Gaze 2 est un jeu vraiment accrocheur, proposant une excellente durée de vie et des relations entre les personnages intéressantes. Si vous aimez le genre, le titre devrait vous plaire, surtout sur PSVita.



Les +

  • création détaillée du personnage
  • un Dungeon-RPG accessible
  • améliorer l’affinité avec ses démons
  • pas mal de capacités spéciales
  • excellente durée de vie
  • design des monstres varié et réussi
  • automatiser les combats ou ses déplacements
  • la cinématique d’intro, excellente
  • voix anglaises et japonaises

Les – 

  • mais sous-titres uniquement en anglais
  • beaucoup de textes
  • la plupart des menus restent basiques
  • ça manque un peu de vie

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *