TEST : Dynasty Warriors 9 : le monde ouvert s’invite à la fête

L’histoire des Trois Royaumes est de retour ! Dynasty Warriors 9 est de sortie, et s’apparente plus à un renouveau de la série qu’à une vulgaire suite. Finies les zones cloisonnées et place à un monde ouvert rempli d’objectifs, de missions, de généraux à tuer et de soldats à envoyer valser par dizaines. Les promesses sont-elles tenues ?


Dynasty Warrios 9 blog gaming ciné série Lageekroom Koei Tecmo Koch Media


Image associéeLe monde ouvert de ce Dynasty Warriors 9 est vaste, très vaste même. N’espérez même pas rejoindre votre prochain objectif à pied, ou vous risquez de perdre patience… à moins que la chasse ou la cueillette ne vous tente. C’est votre fidèle canasson qui vous emmènera à bon port, s’il ne décide pas de se bloquer dans le décor, ce qui nous est parfois arrivé. Qui dit monde ouvert dit missions, scripts et PNJ. La narration est plutôt bien foutue (avec des sous-titres en VF) et le jeu vous épargne de longs dialogues sans saveur : le jeu va à l’essentiel et nous donne ce qu’on lui demande : une bonne dose d’action. On s’amusera en effet, comme toujours avec la licence de Koei Tecmo, à dézinguer des ennemis par centaines (on mettra de côté les possibilités d’infiltration peu concluante pour se concentrer sur l’action pure) avec des armes et des équipements que l’on fera évoluer via des marchands. De ce côté là, le jeu est toujours efficace, et le gameplay s’est étoffé et propose davantage de combinaisons, via les Trigger Attack qui dynamisent grandement le tout. On enchaîne les coups forts, faibles et les coups spéciaux pour monter en l’air des régiments entiers de soldats au QI inexistant. On ne leur demande pas une IA de fou, mais ces dizaines de clones qui n’attendent que de se faire défoncer font un peu de la peine en 2018. Heureusement, certains ennemis spéciaux et généraux vont donneront un peu de fil à retordre, et vos améliorations d’attaque, de force ou de vie vous seront bien utiles. Du côté de l’action, le joueur est servi, mais la répétitivité habituelle à la saga répond elle aussi présente. Les développeurs ont tenté de varier les plaisirs avec des missions plus ou moins différentes, mais la finalité reste la même : tuer tout le monde, transporter un objet ou encore assassiner un général… le mot refonte reste finalement un peu fort, le jeu gardant la plupart de ses caractéristiques. On notera tout le même que les développeurs ont implanté un cycle jour/nuit et des conditions météo : sympa !


Dynasty Warrios 9 blog gaming ciné série Lageekroom Koei Tecmo Koch Media


Ce qui risque fortement de fâcher le joueur par contre, c’est la partie technique de ce Dynasty Warriors. La série n’a jamais été réputée pour la beauté de ses environnements ou la qualité de ses animations, mais on attendait beaucoup mieux d’un jeu new-gen, surtout après d’énormes claques graphiques récentes. Nous avons testé le jeu sur notre Xbox One X : l’optimisation semble bien bâclée. Voir le frame rate galérer autant sur la console la plus puissante du monde fait de la peine (le tearing est omniprésent), surtout que les environnements sont assez vides et que la distance d’affichage n’a rien de folle. Il y a de l’aliasing, des flous désagréables, et pas mal de bugs… Dynasty Warriors 9 montre de trop grosses carences pour convaincre. Le monde ouvert manque d’ailleurs clairement de vie et d’interactions… dommage. Heureusement, la durée de vie est excellente et le roster vraiment complet (tiré des anciens jeux notamment), mais les graphismes piquent vraiment les yeux et risquent d’en décourager plus d’un. C’est dommage, car dans le fond, le jeu est défoulant, long, complet, et propose une map variée et immense remplie d’objectifs. Mais dans la forme, le manque de finition est flagrant. On espère que de futures mises à jour amélioreront la fluidité, qui pose tant problème chez les joueurs. Et on les comprend.


Les +

  • durée de vie énorme
  • map immense
  • roster vraiment complet
  • défoulant, comme d’habitude
  • le gameplay, efficace
  • sous-titres français

Les –

  • map trop vide
  • techniquement en retard (tearing, aliasing)
  • IA basique, ennemis clonés
  • répétitif, forcément
  • quasi aucune nouveauté marquante finalement

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *