TEST : Get Even, un thriller psychologique surprenant sur PC, PS4 et Xbox One

Nous l’avons en notre possession depuis quelques semaines déjà mais nous venons à peine de le terminer : Get Even est une excellente surprise ! Les premiers trailers étaient énigmatiques, et les développeurs de Farm 51 (Deadfall Adventures, beurk…) nous avaient promis des graphismes photoréalistes : le résultat est finalement surprenant, même si graphiquement bien en deçà des attentes. Mais ce qui frappe dans Get Even, et ce dès les premières minutes de jeu, c’est l’ambiance du titre : voyons voir ce que le jeu a dans le bide !


Résultat de recherche d'images pour "get even"


Résultat de recherche d'images pour "get even cover ps4"Get Even (testé ici dans sa version PS4) est un jeu plein de mystère : vous incarnez Cole Black, mercenaire capturé et équipé d’un casque de réalité virtuelle, qui va devoir revivre des événements passés en lien avec le kidnapping d’une jeune fille et le vol d’une arme prétendue révolutionnaire. Le jeu brouille d’entrée les pistes et perd le joueur… on ne sait pas trop ce qu’il se passe, si les scènes que l’on vit représentent la réalité, et l’orientation thriller psychologique prend tout son sens. Le jeu est un FPS davantage axé sur la narration que l’action. Il y aura bien quelques scènes de fusillades avec notamment l’arme prototype phare du jeu (le corner gun, qui permet de tirer à couvert depuis un angle), mais là n’est pas le principal intérêt du jeu, d’autant que ces passages sont les moins intéressants du jeu (la faute notamment à une IA très limitée des ennemis). L’intérêt principal du jeu réside dans son ambiance, et dans sa narration.

De nombreux documents aident à comprendre et à mettre en lumière les événements qui se déroulent dans cette aventure sombre, parfois glauque et lugubre, rappelant par moments l’excellent Condemned de SEGA. Ce qui frappe également dans Get Even, c’est son ambiance sonore au poil. Que l’on soit dans l’asile psychiatrique (lieu principal de l’aventure) ou dans les autres niveaux, accessibles en se concentrant sur une photo, le travail réalisé sur les musiques et les bruitages est incroyable. Les sons sont parfois agressifs, prenants, perturbants, et le mixage réserve de belles surprises. Par exemple, lors de votre ballade dans l’asile rempli de fous plus ou moins violents, un des malades frappe à une porte, à un rythme régulier. Plus le joueur progresse dans le niveau, et plus ce son se met en accord avec la musique du jeu, qui monte en pression progressivement. En résulte une ambiance incroyable, et une immersion juste parfaite. 


Résultat de recherche d'images pour "get even"


Le jeu arrive même parfois à créer l’angoisse et à faire peur, sans tomber dans l’artificiel et l’effet de sursaut. L’ambiance est clairement intelligente, et propose du nouveau en comparaison à des titres comme Outlast qui misent un peu trop sur les jumpscares. Dommage que les graphismes soient parfois en dent de scie. Globalement, les effets de lumière sont réussis et les textures plutôt chouettes, rendant certains tags ou certains couloirs vraiment réalistes… mais le frame rate fait parfois défaut, et le jeu rame par moments. Certaines animations des ennemis sont de plus assez ratées : on sent que le jeu a manqué d’un poil de budget.


Résultat de recherche d'images pour "get even"


Malgré ses quelques défauts techniques, Get Even est une excellente surprise, sorte de mélange entre Saw, Condemned ou encore Outlast. Le jeu propose une dimension psychologique intéressante, prenante, et une ambiance sonore juste incroyable. Proposant une durée de vie vraiment correcte (environ 7h de jeu) et un scénario accrocheur, le jeu vaut vraiment le coup ! Nous l’avons trouvé pour moins de 20 euros, ce qui est vraiment une bonne affaire.


Les +

  • un FPS narratif accrocheur au scénario prenant
  • ambiance sonore juste excellente
  • le jeu arrive à angoisser et à faire peur sans artifice
  • graphiquement plutôt joli
  • bonne durée de vie

Les – 

  • quelques soucis techniques (ça rame parfois)
  • IA ennemie très moyenne
  • les scènes d’action, moins intéressantes


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *