TEST : Shadow of The Tomb Raider, Lara Croft revient faire parler la poudre

Trois ans déjà après un Rise of The Tomb Raider qui faisait le spectacle mais ressemblait beaucoup trop au reboot de 2013, Lara est de retour et compte bien ne pas se laisser marcher sur les pieds. Shadow of The Tomb Raider reprend les bases de cette trilogie qui s’achève, en apportant quelques nouveautés et en mettant en avant l’évolution de Lara, guerrière jusqu’au bout des ongles. Que vaut cette nouvelle aventure de notre pilleuse de tombes préférée ? On vous dit tout !


Test Shadow of the Tomb Raider Xbox One X PS4 Pro Lageekroom Blog gaming jeux vidéo


Test Shadow of the Tomb Raider Xbox One X PS4 Pro Lageekroom Blog gaming jeux vidéoSi vous avez joué aux 2 opus précédents de la franchise, vous ne serez pas surpris par la structure de celui-ci. Lara reprend son arc et ses armes et va voyager au Mexique ou encore au Pérou, dans une aventure remplie d’action et de gunfights, le tout parsemé d’énigmes et de temples à découvrir. Une fois encore, le dépaysement est total, et le travail réalisé sur les décors est bien souvent à saluer. La direction artistique est de qualité, et le jeu alterne entre jungle épaisse ou encore village peuplé de PNJ, sans oublier les séquences explosives davantage scriptées ou les séquences d’infiltration. Le jeu se veut varié, et le rythme est plutôt bon, malgré quelques baisses lors de vos arrivées dans les zones plus ouvertes, ou vous passerez plus de temps à profiter de la vue et à papoter qu’à accomplir vos missions.


Le jeu se découpe en différentes zones ouvertes donc, et d’autres plus linéaires, le tout étant accessible, une nouvelle fois, via des feux de camp, servant également à débloquer des améliorations pour la belle Lara ou son arsenal. Il ne faudra bien évidemment pas négliger le grapillage d’XP, en terminant des missions secondaires, des temples ou des défis, ou en tuant vos ennemis avec classe. Une fois bien équipée, Lara gagnera en puissance et pourra par exemple rester plus longtemps sous l’eau ou tuer 2 ennemis à la suite en toute discrétion. Améliorer son arc, son fusil à pompe ou son pistolet sera également vital pour survivre dans ce monde impitoyable, dans lequel les soldats ennemis ou les animaux sauvages voudront votre peau. L’action est donc au rendez-vous, et on retrouvera Lara dans des situations bien délicates, ou elle devra se transformer en véritable Rambo féminin pour trancher un maximum de carotides. Notre héroïne aura la possibilité de tuer en sautant sur un ennemi depuis une branche d’arbre, par dessous en bondissant de l’eau, ou en se planquant dans les fougères, camouflage sur le visage. A l’image de Schwarzenegger dans Predator, Lara pourra en effet se barbouiller de boue pour se faire plus discrète. Un hommage aux films d’actions des années 80/90 qui n’est pas pour nous déplaire. Malheureusement, et à l’image des précédents jeux, l’IA ennemie est bien souvent larguée, et il nous est arrivé d’enchaîner les meurtres assez facilement, et sans changer de place. Dommage…


Test Shadow of the Tomb Raider Xbox One X PS4 Pro Lageekroom Blog gaming jeux vidéo
Lara est toujours aussi agile

Le scénario de ce Shadow of The Tomb Raider réserve son lot de surprises, mais s’avère parfois un peu compliqué, n’évitant pas quelques incohérences grossières. Au niveau des personnages, nous avons toujours du mal à apprécier le compagnon de route de Lara, Jonah, qui s’avère être plus un boulet qu’une véritable aide. Les développeurs ont tenté de le rendre attachant, mais il est plus pénible qu’autre chose. Le caractère de Lara va évoluer au fil de l’aventure, jusqu’à ce qu’elle atteigne un point de non retour et devenir une véritable guerrière. Une évolution plutôt intéressante, dans la lignée et la logique de ce qui avait été mis en place précédemment. Le méchant arrive à trouver sa place et s’avère plutôt bien écrit. Il faut tout de même avouer que le scénario est passé en second plan de notre côté, et que nous avons pris bien plus de plaisir à fouiner dans les décors à la recherche d’objets cachés et de temples à terminer.


Test Shadow of the Tomb Raider Xbox One X PS4 Pro Lageekroom Blog gaming jeux vidéo
Ça va trancher chérie

De ce côté là, le jeu est vraiment réussi, et on retrouve des mécaniques de jeu connues, qui demanderont par exemple de pousser, tirer, escalader ou encore faire jouer la physique pour arriver au trésor final, souvent synonyme d’amélioration pour Lara. Des tenues sont également à débloquer, certaines étant plutôt surprenantes, voire « rétro ». On retrouve en tout cas « l’esprit Tomb Raider », avec ces énigmes prenantes dans des environnements de toute beauté. Graphiquement, le titre est souvent superbe, mais n’en reste pas moins imparfait. Du côté des défauts, on regrettera des visages en deçà et des animations très « 2013 », qui prouvent que les développeurs d’Eidos Montreal se sont vus remettre certains éléments des anciens jeux. Mais ce qui frappera le joueur restera la beauté de certains environnements. Le jeu comporte des passages et des paysages absolument sublimes, et nous avons pris notre temps pour admirer certains panoramas, de superbes effets de lumière, ou pour profiter de ces passages sous marins mettant clairement la pression et coupant le souffle. Lara est bien souvent en mauvaise posture, et le joueur aura parfois les mains moites en essayant de l’en sortir ! Même s’il manque une ou deux scènes épiques pour que le tout soit parfait en terme de rythme, le jeu s’avère généreux en destruction lors de quelques séquences durant lesquelles il ne faudra pas cligner des yeux. Lara nage, grimpe, saute et se bat avec toute l’énergie qu’on lui connaît.


Test Shadow of the Tomb Raider Xbox One X PS4 Pro Lageekroom Blog gaming jeux vidéo
Salut toi !

La durée de vie s’avère au final tout à fait correcte, et il faudra compter environ 12h pour en voir le bout en ligne droite. Comptez une bonne dizaine d’heures supplémentaire pour terminer les missions secondaires et découvrir les temples cachés. Le jeu propose un mode New Game + et permet de reprendre l’exploration après avoir battu le boss final. Les quêtes secondaires seront l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’histoire et de se tataner avec encore plus d’ennemis. Lara va jouer du piolet avec toujours autant d’agilité et de violence. Terminons avec un petit mot sur la VF, que nous avons trouvé tout à fait convenable, malgré quelques traductions un peu approximatives. Le jeu propose d’ailleurs aux joueurs d’opter pour les voix originales des membres des tribus : chaque protagoniste parlera sa langue natale, ce qui est excellent pour l’immersion ! Mention spéciale également pour l’ambiance sonore :  le producteur Rob Bridgett et le compositeur Brian D’Oliveira ont passé un nombre d’heures colossal à travailler sur les sons et les textures uniques de la jungle amérindienne et de la civilisation maya. Le résultat est très réussi !



Shadow of The Tomb Raider conclut la trilogie en apportant quelques nouveautés s’intégrant parfaitement aux bases posées depuis 2013. Les phases sous l’eau sont vraiment chouettes, et l’action est au rendez-vous, malgré des phases d’infiltration moins intéressantes. Le jeu est dépaysant, souvent très beau (certaines textures sont juste superbes), et nous présente une Lara qui forge son caractère. L’impression de déjà joué, très fortement ressentie dans Rise of The Tomb Raider, est ici nettement moindre, malgré des phases reprises des anciens opus, et la dernière mission s’avère excellente. On appréciera, une nouvelle fois, les différentes améliorations à débloquer, certains temples bien foutus en terme de level design, et des passages plus scriptés mais qui font transpirer. La saga conserve ses défauts (IA moyenne, certaines baisses de rythme, frame rate qui souffre dans les zones ouvertes, caméra parfois à la rue), mais également des qualités qui laissent une bonne sensation en fin d’aventure. Un excellent moment à passer si vous aimez l’action et souhaitez être dépaysé : du bon jeu pop-corn comme on aime.


Les +

  • un dépaysement total
  • des graphismes souvent superbes
  • un rythme bien mené, alternant entre scènes tonitruantes et passages plus calmes
  • une Lara de plus en plus guerrière
  • des temples vraiment sympas à découvrir
  • une VF plutôt bonne
  • les phases sous l’eau, qui coupent le souffle
  • une direction artistique souvent éclatante
  • des séquences d’action qui pètent méchamment
  • des références aux films d’action cultes de notre jeunesse
  • des énigmes souvent bien foutues

Les –

  • quelques soucis de caméra lors des gunfights
  • l’IA, bof bof
  • l’infiltration moins intéressante
  • quelques chutes de frame rate dans les zones ouvertes
  • le scénario, qui aura eu du mal à nous passionner
  • le personnage de Jonah, souvent inutile

Panzer et Nouvia – Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *