E3 2017 : Conférence Microsoft : entre bien cool et vraiment bof

Elle est la, la Xbox One X. Celle qu’on a appelé Scorpio tous ces derniers mois est enfin apparue devant nos yeux, et propose un design fin, sobre, très proche de la Xbox One S. Plus petite, mais surtout beaucoup plus puissante, la console en a sous le capot, et sa config surpuissante devrait lui permettre d’envoyer des graphismes de haute volée. La console est là, elle sera vendue 499 euros dès le 7 novembre, mais qu’en est-il des jeux ? En terme d’exclues, Sony a fait fort ces derniers mois, et on attendait Microsoft au tournant. Revenons sur cette conférence, sans prendre de pincettes, avec un poil de troll parfois, mais aussi de vrais coups de cœur. C’était sympa à regarder, chiant par moment, malaisant par d’autres, mais globalement satisfaisant. C’est parti pour notre petit débrief.



Forcément, après avoir envoyé la sauce technique, Forza 7 pointe le bout de son nez pour en mettre plein la vue. Y’a pas à dire, ça pète sa maman, et le jeu est vraiment ultra beau, blindé d’effets graphiques, de reflets, de gouttes de pluie qui ruissellent sur le pare brise… Forza 7 est très beau, tourne en 4K et 60 FPS, mais ça reste du Forza. Aussi bonne soit-elle, la licence se répète forcément sur certains points et on attend un peu plus d’originalité. Le jeu sera dispo au lancement de la One X en novembre.



Autre jeu présenté qui propose un trailer carrément classe, c’est Metro Exodus. Ce troisième opus de la saga Metro (qu’on apprécie plutôt bien) nous montre des décors extérieurs sublimes après avoir traversé des lieux sombres et oppressants eux aussi superbes. Ca semble bon, rythmé, mais attention : ce trailer sent le fake gameplay à plein nez, et ressemble davantage à une cinématique bien mise en scène qu’à une vraie portion de niveau. C’est plutôt cool, mais on va rester prudent.



Assassin’s Creed Origins, lui, nous propose des décors égyptiens chaleureux et super chouettes. C’est beau les amis, et on adore cet univers ! Le plaisir de retrouver la licence est là, mais ça sent encore le Ubisoft à plein nez, avec des passages d’infiltration au raz des pâquerettes, et des ennemis ne voyant pas le personnage qui se trouve à 3 mètres. On prend un peu de Far Cry, un poil de Ghost Recon, on colle un skin égyptien et le tour est joué. A voir, mais mis à part l’univers graphique, nous ne sommes pas emballés à 100%.



Bon, on va parler de quelque chose qui fâche : Crackdown 3. Les 2 premiers jeux sont plutôt cool et l’annonce du 3 en 2014 nous avait intéressé. Le problème est que 3 ans se sont écoulés et que les choses ont pas mal changé. Le jeu, véritable démo technique à l’époque (on y voyait des immeubles entiers se détruire) s’est transformé en un TPS tout ce qu’il y a de plus basique et pas très beau. Le niveau présenté était clairement trop haut, et on se retrouve aujourd’hui avec quelque chose de décevant. Bof bof, mais on ne va pas trop se plaindre, c’est une exclue, une vraie.



Autre exclue : State of Decay 2 : on attendait cette suite avec impatience, ayant beaucoup aimé le premier jeu, malgré ses défauts. Cette suite s’annonce dans le même esprit, avec l’aspect survie et communautaire, et des zombies de partout. Allez, on va oser la comparaison foireuse : même si State of Decay 2 a l’air cool, il fait un peu pitié à côté de Days Gone. Ok, le budget n’est pas le même, le genre de jeu non plus peut-être (on en sait encore peu sur le titre de Sony), mais les deux sont exclusifs à leur console et montrent des zombies qui cavalent dans tous les sens. State of Decay 2 nous tente moyennement pour le moment, et le trailer était un peu long, et un peu chiant.

Il n’y a pas de fausse exclue, comprenons nous bien, mais beaucoup d’exclues temporaires. Pourquoi pas, même si la plupart des jeux dans ce cas sont loin d’être attendus, et que ça fait un poil cache misère. En plus des AAA habituels, Microsoft a balancé pas mal de trailers sur des jeux indépendants… Vous savez, les jeux indépendants sur lesquels ils crachaient il y a quelques années. Et bien ils reviennent en force sur les consoles de Microsoft, et certains valent le coup d’oeil.



Le prochain Ori semble aussi magnifique, voire encore plus, que le précédent, avec des décors colorés et remplis de superbes effets, le tout accompagné par une soundtrack une nouvelle fois très poétique. Les jeux indés apportent clairement une vague de fraîcheur et de nouveaux concepts, en plus de pattes graphiques originales. Cuphead arrive d’ailleurs très bientôt, tout comme de nouveaux épisodes pour Life is Strange, avec Rachel au casting ! On attend le jeu de Dontnod avec impatience, ayant un grand amour pour ce studio. Enfin, on citera Super Lucky’s Tale, un petit de plateforme qui semble bien frais. On a presque cru au retour de Conker en voyant arriver ce petit personnage orange…


On va être complètement franc avec vous : on a trouvé certains passages carrément osef :

Minecraft en 4K, c’est cool mais du tout notre truc… on zappe.

Sea of Thieves, 10 minutes de gameplay, ça semble fun en multi, mais on n’arrive décidément pas à adhérer. Clairement pas un jeu pour nous.

Certains jeux full multi, qui plairont à beaucoup d’entre vous, mais qui nous laissent de marbre.



Dragon Ball Z a fait parler de lui également, avec un opus en 2,5D qui avait fuité, mais dont le trailer nous a envoyé du rêve. C’est beau bordel, et ça semble ultra dynamique ! On aime bien les épisodes Xenoverse mais celui-ci envoie carrément du lourd. Avec Arc System Works aux commandes, ça devrait tuer.



Finalement, et on se marre presque en le disant, l’annonce la plus cool pour nous, c’est la rétrocompatibilité Xbox. On salive d’avance à l’idée de rejouer à Conker, Enter the Matrix, Max Payne, Fable, Star Wars Kotor, GTA 3 ou encore Silent Hill 2. Sauf qu’à l’image de la rétrocompatibilité 360 sur One, on ne sait pas combien de jeux vont l’être, ni quand. Ca sent encore la poudre aux yeux tout ça, et on espère que ce n’est pas qu’un effet d’annonce et que Microsoft va s’y mettre à fond.



Vous allez me dire : 6 téraflops pour ça ? Rassurez-vous, d’autres gros jeux arrivent, et Anthem en fait partie. La nouvelle IP de Bioware a envoyé du lourd, et c’est le coup de coeur de Nouvia ! Le jeu est sublime, dynamique, jouable en coop, et devrait proposer un monde ouvert ultra riche. Les détails sont incroyables et ultra poussés, et le jeu promet de claquer grave en 4K sur Xbox One X. Mais il faudra être patient. Le jeu sortira logiquement également sur PS4. Dommage, une exclue de ce niveau aurait fait du bien à Microsoft.


 Les coups de cœur de Panzer : The Last Night ! C’est un jeu indépendant, mais quelle direction artistique ! J’ai trouvé le trailer juste superbe et je l’attends avec impatience. Ca m’a rappelé Flashback par certains aspects. Deuxième coup de cœur, la rétro Xbox : j’attends de voir la façon dont cela va être développé, et je croise les doigts. En dernier coup de cœur, je mettrai Life is Strange bien sûr !! Mon jeu de l’année 2015 qui revient et qui devrait être riche en révélations. Vivement !!!

Le coup de gueule de Panzer : en fin de compte, les réelles exclues Microsoft sont peu nombreuses, et on a beaucoup d’exclues temporaires pour noyer le poisson. Certains diront que les exclues ne font pas tout, mais quand même ! Microsoft était attendu au tournant, et sur ce point là, c’est décevant.


Les coups de cœur de Nouvia : en premier, Anthem ! J’ai trouvé le jeu superbe et j’ai direct accroché au trailer. Ensuite je citerai Black Desert, un MMORPG qui semble prometteur (j’adore le genre), et Life is Strange pour finir, jeu que j’ai adoré et devant lequel j’ai versé ma petite larme.

Le coup de gueule de Nouvia : ça manque d’annonce choc ! Il est ou le dernier trailer de la fin de conférence qui présente une future exclue qui tabasse ? C’était parfois un peu mou et chiant, même si la conférence dans son ensemble était bonne.


Place à la conférence Sony cette nuit ! N’hésitez pas à nous suivre, nous y serons en live cette fois-ci, oui oui, à 3h du mat:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *