TEST : Life is Strange 2 – Episode 4 : Faith

Sean et Daniel nous avaient manqué ! Après un épisode 3 manquant un peu de rythme mais malgré tout riche en émotions, il était temps de poursuivre une aventure qui s’achevait sur un choc émotionnel. Nous ne vous en dirons pas plus dans cette introduction pour éviter tout spoiler, mais assurez-vous bien d’avoir au moins terminé l’épisode 3 avant de lire ce test (sans spoiler sur l’épisode 4). C’est parti !


Attention : spoilers sur l’épisode 3 ! Sean et Daniel sont désormais séparés, et l’action se déroule 2 mois après l’explosion de colère de Daniel dans la plantation qui a coûté un œil à son grand frère. Celui-ci est sorti d’une période de coma suite à ce traumatisme physique et subit des soins à l’hôpital. L’infirmier Joey veille sur le jeune homme et le préserve tant qu’il le peut du monde extérieur, mais Sean doit se rendre à l’évidence : dès qu’il sera guérit, il devra rendre des comptes à la police. Questionné par l’agent Flores, Sean en dit le moins possible sur le pouvoir de son petit frère, mais tente néanmoins de savoir ou il pourrait bien se trouver. C’est un mot laissé par Jacob qui va donner un indice capital sur le lieu ou réside actuellement Daniel. Une nouvelle aventure démarre pour Sean, qui va en baver (et c’est peu de le dire) dans cet épisode qui ne va lui laisser que peu de répit.



Nous n’en dirons pas plus sur l’histoire pour vous laisser le plaisir de la découverte, mais sachez que celle-ci est riche en rebondissements et en intensité. Les choix se font de plus en plus difficiles, et le pauvre Sean va sévèrement morflé et faire des rencontres aussi bien bonnes que mauvaises. Le rythme s’avère meilleur que dans l’épisode précédent, et notre héros va se retrouver bien souvent seul face aux situations, là ou c’était le travail en équipe et la communauté qui primait dans l’épisode 3. Une nouvelle fois, des thèmes forts et complètement d’actualité sont abordés comme le racisme, l’homosexualité, ou encore la croyance. Toujours aussi narratif, cet épisode propose une excellente écriture et des dialogues de qualité, ainsi que de beaux décors traduisant souvent l’immensité de la tâche qui attend Sean. Le tout est souvent contemplatif mais toujours agréable. On retrouve la patte graphique du studio, avec ses qualités (palette de couleurs, superbes paysages) et ses défauts (animations raides, visages inégaux), et une bande son parfaitement dans le ton mais qui manque peut être d’un ou 2 thèmes forts. Ce qu’arrive à faire cet épisode (et c’est ce qui pêchait dans le précédent), c’est nous prendre aux tripes, jusqu’à même provoquer de l’énervement lorsque le pauvre Sean en bave et que l’on se retrouve impuissant. On s’attache du coup beaucoup plus aux personnages, et leur destin n’en est que plus important à nos yeux !



Ce quatrième épisode de Life is Strange 2 est une franche réussite, et un bon cran au dessus du précédent. Son rythme est mieux géré et certaines situations font clairement monter la tension, tout comme certains choix. Sean en voit de toutes les couleurs et sa croisade pour retrouver son frère est tout pour lui. Les rebondissement sont nombreux, on s’attache de plus en plus à nos 2 frangins et il nous tarde de connaître la fin de l’aventure. Vivement le dernier épisode !



Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *