TEST : Milanoir, le shooter qui rend hommage aux films noirs italiens des années 70

Les jeux-video indépendants, ce n’est pas ce qu’il manque depuis plusieurs années. Souvent débordants de poésie ou se démarquant grâce à leurs univers bien distincts, ces jeux font la part belle à l’originalité mais aucun studio n’avait encore planté un décor rendant hommage aux films policiers italiens des années 70.  Italo Games l’a fait avec ce Milanoir, un shooter façon pixel art au parfum très Funky. Sans plus tarder, je vous donne mon avis sur ce Hotline Miami like saveur lasagne.



Benvenuto a Milano

L’histoire nous embarque dans le nord de l’Italie, à Milan exactement. Nous incarnons Piero, un mafioso qui dégaine son Beretta plus facilement qu’un sourire derrière ses lunettes noires. Porte flingue de notre Boss « Lanzetta », nous devrons exécuter les ordres, et accomplir les missions données par celui-ci tout au long de l’aventure, le tout mêlé à une histoire de vengeance personnelle sur laquelle je ne m’étalerai pas plus. Tout ça dans une ambiance mafioso transpirant fort les 70’s ! Entre caricatures & clichés en abondance, répliques fines comme du gros sel et chargeurs en illimité, tout est là pour être immédiatement séduit par l’ambiance de ce shooter 8-bit.


Vespa & Retry

L’aventure se veut variée en terme de séquences : le jeu propose du Run & Gun classique, en passant par des courses-poursuite en Vespa/bateau etc… Ou encore des phases d’infiltrations. Le studio italien a su diversifier le déroulement du jeu même si une légère impression de répétition m’est venue sur les 2 dernières heures. Vider ses chargeurs non-stop & foncer dans le tas pour arroser la racaille, c’est le job dans Milanoir ! L’avancée du jeu se fera en une grosse poignée de chapitre, chaque chapitre étant  fragmenté en petits niveaux que l’on devra enchaîner tant bien que mal ! Car oui, ce Milanoir n’est pas pour tout le monde, et la difficulté sera autant présente que les cheveux gominés que vous croiserez. À la manière d’un Cuphead ou d’un Hotline Miami, mourir fait parti du jeu ! Le Die & Retry est inévitable pour réussir et comprendre comment avancer ou battre un boss par exemple. Entre Magnum à six coups, Uzi ou encore Cocktail Molotov, l’arsenal trouvé en chemin ne fera pas plier la difficulté. Le jeu s’avère punitif et parfois même trop (à mon goût), notamment à cause de petits soucis de lisibilité dans les décors ou de moments hasardeux dans le gameplay.



A deux c’est mieux

Un énorme plus pour ce Milanoir est la possibilité de faire le jeu en intégralité à 2 joueurs sur le même écran. Certes, le deuxième personnage ne prend aucune place dans le scénario, mais le fait de pouvoir  cribler de balles la concurrence à 2, c’est un grand OUI ! Une bonne alternative pour apprécier le jeu différemment et avec une difficulté moins importante pour le coup. À noter qu’un mode « Arène » est disponible ( jouable à 2 également) : des vagues d’ennemis viendront vous attaquer sans interruption, et seul un chrono viendra donner le tempo. Ajouter du temps ne sera possible qu’à chaque ennemi abattu !


Mon Verdictoooo (Quoi ? On dit  pas comme ça en italien) 

Pour moi, Italo Games à réussi en grande partie son pari, celui de marquer le coup avec leur premier jeu ! Alors certes il n’est pas parfait, et on pourra noter quelques défauts notamment dans le gameplay, un système de couverture peu fiable ou des roulades parfois perfectibles. Mais pour le reste, ce n’est que du bon. Entre une bande son qui claque, une mise en scène simple mais efficace et un gameplay fun & explosif, le plaisir et là ! Enchaîner les tirs, tenter des ricochets sur les panneaux de signalisation, et endosser l’impitoyable ponctué de ses blagues lourdingues font de Piero un personnage que l’on espère revoir à l’avenir. Milanoir, c’est le jeu que l’on peut sortir en soirée, entre amis ou simplement en solo, un cocktail de pixels efficace que je ne peux que conseiller !



Les +

  • La bande son
  • Un jeu vraiment fun
  • Le côté caricatural des personnages
  • Jouable à 2
  • Nerveux & explosif
  • Le mode arène
  • La diversité dans les chapitres…

Les –

  • … Mais une grosse répétitivité dans le gameplay
  • Système de cover « flou »
  • Un peu court (6-7 heures de jeu)

Test rédigé par Pixel_Life

Une pensée sur “TEST : Milanoir, le shooter qui rend hommage aux films noirs italiens des années 70

  • 8 juin 2018 à 21 h 55 min
    Permalink

    Si c’est du Hotline Miami dans le style alors c’est un grand oui pour moi mais un peu plus tard. Encore un très bon test !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *