TEST : Nights of Azure 2, l’action RPG de retour sur Switch et PS4

Votre mission, si vous l’acceptez, est d’incarner la jeune Alushe et d’escorter la prêtresse Liliana vers son lieu de sacrifice, afin de sauver le monde, rien que ça. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu, et suite à une embuscade… vous mourrez. Rassurez-vous, le jeu continue, et vous voilà revenue à la vie par une organisation religieuse, mais vous sentez que quelque chose à changé. Désormais à moitié démon, vous allez devoir partir à la recherche de Liliana afin d’accomplir son destin.


Résultat de recherche d'images pour "nights of azure 2"


Soyons francs : nous n’avons jamais joué au premier opus sorti sur PS4, et nous nous lançons dans cette licence des développeurs de Gust (des japonais notamment à l’oeuvre sur la série Atelier) avec un oeil totalement nouveau. De ce fait, l’histoire nous a paru par moments assez obscure, mais nous devions manquer d’informations. Heureusement, il est possible d’en apprendre davantage au cours de votre aventure, mais là n’est pas le point principal du jeu. Cependant, comme tout bon RPG, les dialogues sont nombreux, et les cut-scenes fréquentes. On remarque immédiatement le soin apporté aux personnages et les chouettes couleurs qui font plaisir aux yeux, la tablette de la Switch entre les mains. Attention : le jeu est intégralement en anglais (avec des voix en japonais). Le niveau demandé n’est pas excessivement élevé, mais un débutant aura bien du mal à suivre les relations qui se nouent entre les personnages, ceux-ci étant particulièrement nombreux.  Il est temps de se lancer dans l’aventure et de découvrir ce que le jeu a dans le ventre. Après un premier chapitre qui pose les bases et vous fait découvrir votre lieu de résidence, sorte de Hub ou l’on lancera ses missions et achètera du matos et de l’équipement, on découvre les premières zones de jeu. Alors que nous nous attendions à un monde davantage ouvert, Nights of Azure 2 propose des zones relativement confinées, dans lesquelles le joueurs mènera à bien ses missions principales et secondaires. Le gros du jeu étant bien entendu les affrontements contre toutes sortes de démons, plus ou moins balèzes. De ce côté là, le jeu s’en sort bien et les combats sont dynamiques, en temps réel, et les combos sont nombreux. On enchaîne avec aisance les nombreux monstres qui vous barrent la route, en solo ou avec des équipiers.


Résultat de recherche d'images pour "nights of azure 2"


Le jeu propose en effet de s’allier à d’autres personnages, afin de lier des relations (principalement entre filles, thème récurrent du jeu) et de débloquer des pouvoirs et capacités uniques, en avançant plus en profondeur dans les quêtes proposées. Les attaques en groupe sont vraiment excellentes et top visuellement, les effets graphiques éclatant dans tous les sens, et ces alliances permettent également de débloquer des capacités liées à l’attaque ou la défense. Débloquer ces pouvoirs est particulièrement jouissif et cela permet même de débloquer des compétences spéciales pour le groupe. Un passage par le menu de customisation donnera accès à de nouveaux équipements pour vos équipières. En plus de cela, on pourra s’octroyer les services de Servans : il est possible d’en choisir 2 dans son groupe, et leurs pouvoirs vous seront bien souvent utiles, que ce soit pour attaquer les ennemis ou pour débloquer des zones auparavant inaccessibles. Il faudra donc bien choisir ses petits compagnons pour avancer dans le jeu. Ces derniers gagnent également en niveau et peuvent évoluer, un peu comme un Pokémon.


Image associée


Vous l’avez compris, le joueur est plutôt bien accompagné dans Nights of Azure 2, et heureusement : le jeu est particulièrement difficile et exigeant. Il n’est pas ici question que d’une balade de santé à dégommer des monstres pour level up tranquilou, et il va falloir être un minimum stratégique dans ses sorties et ses missions pour ne pas voir un violent Game Over arriver. Concrètement, vous disposez de 10 à 20 minutes pour terminer vos missions (les allergiques aux chronos, passez votre chemin, vous allez stresser à mort), et chaque KO ou fin de chrono vous ramène à votre Hub. Chaque jour passé (à chaque sortie du Hub donc) est comptabilisé, et fait évoluer les phases de la Lune. Si celle-ci devient entièrement sombre (stade de nouvelle lune), c’est le Game Over. Un système assez punitif, mais qui apporte un réel challenge au jeu, surtout pour les joueurs souhaitant terminer un max de quêtes annexes et voulant améliorer à fond les relations entre les héroïnes. On pourra faire reculer ces phases lunaires en tuant les boss présents dans le jeu, mais cela reste globalement difficile d’accéder à la bonne fin. Heureusement, un mode New Game + permet de repartir à l’aventure avec son stuff et ses améliorations.


Résultat de recherche d'images pour "nights of azure 2"


Revenons enfin sur les combats, que nous avons bien appréciés. Sans être le jeu le plus dynamique du genre, Nights of Azure 2 propose des affrontements rythmés, souvent stylés, et les combos sont assez nombreux. Vos différents Servans permettront de switcher entre les armes et d’enchaîner vos coups avec différentes épées. C’est franchement dynamique, et des boucliers sont également de la partie. On prendra plaisir à fouiner sur la map pour découvrir des coffres au loot parfois bien intéressant. Seule la caméra s’emballe parfois un peu trop lors de l’action, rendant le tout peu lisible. On pourra également reprocher un level design assez basique, enchaînant les couloirs. Le tout manque un peu de verticalité et de relief.


Résultat de recherche d'images pour "nights of azure 2"


Nights of Azure 2 (que nous avons testé sur Nintendo Switch, vous l’aurez compris) est un jeu addictif et prenant, malgré certains défauts. Les joueurs en quête de challenge seront ravis d’apprendre que le jeu est difficile et qu’il faudra bien planifier ses actions et l’enchaînement de ses missions pour ne pas finir la queue entre les jambes. Les combats sont dynamiques, stylés, et les alliances donnent lieu à des attaques spéciales vraiment classes visuellement. Les couleurs éclatent sur la tablette de la console de Nintendo, et seuls certains décors un peu vides et ternes gâchent un visuel globalement réussi et travaillé (surtout au niveau des personnages). Comptez une bonne quinzaine d’heures pour terminer le jeu une première fois, mais une deuxième partie sera nécessaire pour terminer toutes les quêtes. Le côté RPG est également plutôt bien foutu, malgré un level design moins réussi et un peu banal. Enfin, les sous-titres en anglais uniquement refroidiront les non anglophones. Le jeu reste toutefois un bon investissement sur Nintendo Switch, si vous cherchez un jeu un peu plus difficile et exigeant que d’ordinaire.


Les +

  • chara design vraiment sympa
  • un challenge intéressant si on cherche la difficulté
  • combats dynamiques avec pas mal de combos
  • les attaques en duo, excellentes visuellement
  • les servans, compagnons de route bien utiles
  • des boss bien coriaces
  • les voix japonaises
  • durée de vie correcte

Les –

  • sous-titres en anglais uniquement
  • level design un peu paresseux
  • les missions chronométrées peuvent stresser
  • décors parfois un peu vides
  • une difficulté et une exigence qui pourront en refroidir certains

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *