TEST : Zanki Zero : Last Beginning, une aventure qui change de l’ordinaire

Quand on parle de Spike Chunsoft, c’est la série de jeux Danganronpa qui nous vient en tête. Mais notre jeu du jour est quelque peu différent, et tout aussi original. Zanki Zero : Last Beginning est un RPG/Dungeon Crawler de survie qui propose un scénario véritablement accrocheur et réservant de nombreuses surprises. On vous en parle sans plus attendre !


TEST : Zanki Zero : Last Beginning Spike Chunsoft blog gaming test lageekroom


La fin est proche, et votre personnage en finit avec la vie. Haruto Higurashi, c’est son nom, se jette du haut d’un immeuble et voit le sol se rapprocher dangereusement… Jusqu’à son réveil sur une île étrange, accueilli par une jeune femme semblant déjà le connaître. Le mystère est total, et ce ne sont pas moins de 8 personnages qui se retrouvent sur cette île en ruine, dans des décors post-apocalyptiques guère accueillants. Mais ce n’est pas tout, et vous découvrez un étrange appareil a la place de votre nombril, appelé X-Key. Pourquoi êtes-vous là ? Dans quel but ? Quel sera votre rôle ? Les premières indications tombent, et c’est via un cartoon diffusé sur un écran de télé dans votre « garage » que vous allez en apprendre davantage sur la situation. Mirai, un petit mouton et Sho, son assistant humain, sont les héros de ce show étrange et parfois dérangeant. Les thèmes abordés sont d’ailleurs vraiment matures, et le scénario se dévoile petit à petit réservant de nombreuses surprises. Sans entrer trop dans les détails et gâcher les surprises, vous allez rapidement apprendre que les personnages sont des clones humains et qu’il leur reste seulement treize jours à vivre… Mais que la mort ne sera pas définitive. Sachez que nous avons vraiment envie de vous en dire davantage, et que le scénario du jeu est excellent ! Mais nous préférons vous laisser la surprise. Tout ceci est-il réel ou nos héros ne sont-ils que les pions d’un show télévisé ?


TEST : Zanki Zero : Last Beginning Spike Chunsoft blog gaming test lageekroom
Chaque personnage est équipé de ce mystérieux objet

Du côté du gameplay, le jeu se déroule à la première personne, les déplacements se faisant en temps réel mais de case en case, comme dans un dungeon crawler. Les combats sont eux aussi en temps réel et des ennemis plus ou moins menaçants et costauds se dresseront sur votre chemin, la zone de jeu devenant de plus en plus grande et variée, passant de zones ouvertes à des donjons relativement vastes terminant sur un boss. Concernant les combats, ceux-ci demanderont un minimum de stratégie dans les placements et les mouvements histoire d’attaquer les points faibles des ennemis, mais n’évolueront pas énormément avec le temps, malgré le fait de pouvoir déverrouiller de plus puissantes attaques via un système de transplantation. Chaque fois qu’un de vos personnages succombera lors d’un combat, vous aurez la possibilité de le cloner grâce aux points gagnés, ce qui débloquera par la même occasion des améliorations. On s’amusera donc à faire mourir chaque personnage de différente façon pour débloquer un maximum de ces « Shigabanes », et certains permettront par exemple de rallonger la durée de vie de nos clones. La survie est également au cœur du gameplay, et il faudra trouver de quoi se nourrir et s’hydrater (il existe à ce propos plusieurs modes de difficulté). Enfin, ce sont les conditions de vie globales des survivants qui pourront être améliorées, via des constructions et installations à placer sur l’île. Nos héros commenceront par installer ce qui semble la priorité de tous, des toilettes, avant de fabriquer, par exemple, de quoi se défendre ou cuisiner. De nombreux objets et éléments sont à ramasser, histoire d’équiper son personnage (accessoires pour le corps, les pieds ou encore la tête, armes diverses, objets à cuisiner) et que le craft est important dans le jeu, histoire d’améliorer ses compétences au combat.


TEST : Zanki Zero : Last Beginning Spike Chunsoft blog gaming test lageekroom
La mort fera partie intégrante de l’aventure

Le jeu propose également quelques originalités dans ses mécaniques, et comme dit précédemment, la mort ne sera pas définitive. L’organisation des missions se passera dans votre hub, le garage, via une bonne d’arcade réservant elle aussi quelques surprises et permettant de mettre en route le système de clonage. Vous aurez également la possibilité de quitter un donjon en cours pour rejoindre la base, histoire de ramener au moins un personnage vivant de façon à faire revivre les autres tombés au combat. Notez également que votre équipe (4 persos à sélectionner) vieillit au fur et à mesure de la progression dans les donjons. Le jeu s’avère très vite addicitif, et il nous tardait vraiment d’en apprendre plus sur tout ce qu’il se passe sur l’île.


TEST : Zanki Zero : Last Beginning Spike Chunsoft blog gaming test lageekroom
C’est ici que vos héros pourront être « ressuscités »

Les phases de dialogues se déroulent quant à elles comme dans un visual novel, mais les personnages présentés sont en 3D et bénéficient d’animations réussies et d’un chouette chara design. On est loin des images fixes manquant parfois de vie et le tout est très dynamique, et souvent drôle (avec pas mal d’allusions coquines au passage). Chaque personnage (on les incarnera à tour de rôle dans les différents chapitres) a sa propre histoire et certains cachent même quelques secrets, que l’on découvrira à travers des vidéos à découvrir dans les niveaux. Le jeu rappelle à de nombreuses reprises la série culte Lost, ce qui n’a pas été pour nous déplaire ! Les donjons sont relativement longs et il faudra être vigilant et ne pas foncer tête baissée, surtout que les personnages seront plus ou moins puissants selon leur âge et qu’ils seront limités en terme d’inventaire. Le tout reste globalement répétitif, avec des couloirs qui s’enchaînent et des combats qui se ressemblent tous.


TEST : Zanki Zero : Last Beginning Spike Chunsoft blog gaming test lageekroom
C’est flou et ça manque de détails, mais l’immersion est là

Techniquement, si le tout est très coloré et que les personnages sont réussis, on notera que les décors sont un cran en dessous. Le côté post-apo est bien rendu et le tout est assez détaillé, mais les textures ne sont pas au top et le tout manque de finesse. C’est parfois flou et l’aliasing est au rendez-vous, mais rien de bien grave, et l’immersion reste excellente malgré la répétitivité de certains donjons. La direction artistique fait quoi qu’il en soit le taf, et le jeu reste très agréable à parcourir, avec une identité qui lui est propre, mélangeant modernité et retrogaming pour un résultat parfois déconcertant mais vraiment travaillé. Il est certain qu’il ne faut pas être allergique au genre ou à ce style de chara design bien loin du réalisme que recherchent certains joueurs. De notre côté, la surprise a été excellente ! Du côté de la soundtrack, il faut avouer que celle-ci se répète beaucoup, et que passées les 15 premières heures de jeu, il est tentant de baisser le son. Les dialogues ne sont eux qu’en partie doublés.


TEST : Zanki Zero : Last Beginning Spike Chunsoft blog gaming test lageekroom
Les attaques combinées font encore plus de dégâts

Zanki Zero : Last Beginning est un excellent jeu et une très bonne surprise de notre côté ! Le jeu est long (quasi 35h pour terminer l’histoire principale) et le scénario est vraiment prenant, chaque personnage étant unique et possédant son passé et ses secrets. Malgré une technique en deçà, les mécaniques de gameplay sont intéressantes et originales, et le jeu mélange dungeon crawler et visual novel avec réussite, en y intégrant des touches de RPG et de stratégie. L’univers présenté est réussi et mystérieux, et on se pose de nombreuses questions quant à la présence des personnages sur cette île. Les vidéos en mode « cartoon » sont elles-aussi excellentes et ajoutent une part de mystère à l’aventure. Malgré des combats qui stagnent vite et une certaine répétitivité dans les décors, nous avons adoré l’expérience ! A tester avant d’acheter, mais ça tombe bien, une démo est disponible sur le PlayStation Store ! Attention, une nouvelle fois, le jeu est en anglais, le niveau restant très accessible.


Les +

  • scénario excellent et mystérieux
  • personnages tous différents et bien écrits
  • chacun possède son passé et ses secrets
  • mécaniques de gameplay nombreuses et variées (RPG, survie)
  • excellente durée de vie
  • l’univers post apo réussi
  • les séquences sur les télévisions mélangent humour et malaise
  • difficile de lâcher la manette

Les –

  • graphiquement un peu juste
  • donjons répétitifs
  • les musiques se répètent beaucoup également
  • combats qui n’évoluent guère
  • tout en anglais

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *