Avis Manga Glénat : Shadows House – Tomes 6 et 7

Même si les révélations s’enchaînent, la série « Shadows House » reste encore pleine de mystères. Nous savons désormais que les « poupées vivantes » sont en réalité des enfants humains enlevés dans les villages alentours, et le manoir est clairement une prison, la manipulation étant au cœur des actions des adultes et de l’Illustre Aïeul. Mademoiselle Kate et Emilico parviendront-elles à s’échapper ? Cela s’annonce difficile à cause de l’incident du revenant, qui s’est produit dans le pavillon des enfants. Kate étant soupçonnée, elle se retrouve surveillée par Edward. L’enquête pour découvrir le véritable coupable va pouvoir commencer.


Avis Manga Glénat : Shadows House blog manga lageekroomSynopsis du tome 6 : Le groupe des camarades de promotion se réunit pour démasquer le responsable de l’incident du revenant. Leur quête de la vérité leur fera découvrir quelques-uns des sombres secrets qui envahissent le manoir comme de mauvaises herbes…Que vaut vraiment une vie dans ce lieu où tout semble déformé ? L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Manga Glénat : Shadows House blog manga lageekroom


La grande réussite de « Shadows House », au delà de ses couvertures sublimes, c’est son ambiance. Et ce tome 6 ne dérogera pas à la règle, et va se concentrer sur l’enquête de nos héros pour démasquer le responsable de l’attaque du revenant. Comme Kate est soupçonnée et surveillée de près, ses possibilités de mouvement sont réduites, elle qui souhaite libérer ses ami(e)s de l’emprise du manoir. Nous en avons déjà appris beaucoup sur l’univers de « Shadows House », et ce nouveau volume continue sur cette lancée. Kate est à la recherche d’indices sur l’identité de l’ombre à la robe, tandis que Patrick, Louise et John partent de leur côté. La narration se poursuit donc sur plusieurs plans, suivant nos héros dans leurs investigations. Cela permet d’en apprendre davantage sur les secrets du manoir, sur les agrégats et leurs fusions ou encore la suie, et sur « l’appel », qui permet de rejoindre le pavillon de l’Aïeul. Mais ce que l’on attend le plus, forcément, c’est la résolution de cette enquête. Qui se cache derrière l’ombre à la robe ? Nous n’allons pas tarder à le découvrir, et cette révélation s’avère très intéressante. Les motivations de notre coupable rejoignent en effet celles de nos héros : fuir les lieux et se rebeller contre le système mis en place au manoir. On comprend donc totalement les motivations de notre coupable (ou plus précisément nos coupables) mais cela coince forcément avec les agissements de Kate et les soupçons qui pèsent sur elle. Le combat est alors inévitable.

La dernière partie du tome fait donc place à l’action, avec un affrontement visuellement intéressant. Le combat est assez intense, et particulièrement difficile pour nos héros, leur ennemi manipulant la suie avec une certaine puissance, pouvant même anticiper leurs actions. Mais le lien qui unit nos personnages est plus fort que tout, et l’amitié pourrait une nouvelle fois faire la différence. Ce tome 6 du manga du duo de mangakas so-ma-to est donc accrocheur en termes de scénario et de narration, mais s’avère une nouvelle fois très (trop) bavard. Ça parle beaucoup, parfois pour nous expliquer des choses que l’on sait déjà, et certaines pages en seraient presque décourageantes, à cause de textes très nombreux agglutinés dans un découpage très serré. Ceux qui justifient la qualité d’un manga à sa quantité de textes seront ravis, mais nous trouvons de notre côté que c’est un peu trop chargé. Et le tome 7 dans tout ça ? Et bien il continue sur la lancée du précédent, avec une narration similaire, mais surtout la découverte et le développement de personnages vraiment intéressants, Christopher en tête. La couverture de ce tome est d’ailleurs assez explicite sur ce qui nous attend. Au milieu de toute cette noirceur, de la suie ou encore des révélations sur l’unification, on retrouve Kate et Emilico, plus soudées que jamais. Elles représentent l’espoir, et veulent libérer leurs ami(e)s de l’emprise du manoir. Un révolte pourra-t-elle être mise en place ? C’est tout ce que l’on souhaite ! Visuellement, c’est toujours aussi dense, et on a parfois l’impression que la suie elle-même sort des pages. Les textes sont toujours aussi nombreux, chargeant une nouvelle fois beaucoup l’ensemble.


A lire également : 


La série « Shadows House » sait distiller ses révélations et maintenir une pression constante. Visuellement très denses, mais également très chargés en textes, ces tomes 6 et 7 n’en restent pas moins accrocheurs et parfaitement rythmés. Si le récit est parfois complexe, de nombreux personnages étant développés, une certaine fraîcheur reste présente grâce à nos héroïnes Kate et Emilico. La suite s’avère vraiment prometteuse.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.